Rio de Janeiro, 13 jan 2019 (AFP) - L'ex-militant d'extrême gauche Cesare Battisti, capturé samedi en Bolivie, va faire escale au Brésil avant d'être extradé vers l'Italie, où il a été condamné à la réclusion à perpétuité, a annoncé dimanche le ministre du Cabinet de Sécurité institutionnelle du Brésil.

"Il va passer par le Brésil. Il reste juste à définir le plan de vol", a affirmé le ministre, Augusto Heleno, à Brasilia devant des journalistes, à l'issue d'une réunion avec le président Jair Bolsonaro et d'autres membres du gouvernement, sans préciser la ville où l'Italien se rendrait.

Considéré comme l'éminence grise du nouveau gouvernement, Augusto Heleno, a déclaré qu'un avion brésilien irait chercher M. Battisti en Bolivie pour le ramener au Brésil, d'où il a fui face à la menace d'extradition.

"Il s'arrête au Brésil, comme si c'était une escale. Mais ce n'est pas vraiment une escale car il va devoir changer d'avion" pour poursuivre sa route vers l'Italie, a précisé le ministre.

Rome a envoyé un avion en Amérique latine tôt dimanche pour ramener celui dont l'Italie réclame l'extradition depuis des années.

Le général de réserve Heleno, auquel on demandait si le président Bolsonaro cherchait à tirer profit de l'extradition de Cesare Battisti, a été catégorique: "Il ne cherche absolument pas à capitaliser (sur cette extradition). Il veut juste expulser un bandit, c'est tout".

En cavale depuis un mois, Cesare Battisti, 64 ans, a été arrêté samedi, à Santa Cruz de la Sierra, en Bolivie.

Condamné par contumace à la réclusion à perpétuité pour quatre homicides et complicité de meurtres dans les années 70 en Italie, il était exilé au Brésil depuis 2004, après avoir passé près de 15 ans en France. Il a toujours clamé son innocence.

Le 13 décembre, un juge de la Cour suprême du Brésil avait ordonné l'arrestation de Cesare Battisti "en vue d'une extradition".

L'acte d'extradition avait été signé le lendemain par le président conservateur Michel Temer, auquel Jair Bolsonaro a succédé le 1er janvier.

Mais les autorités brésiliennes l'ont recherché en vain pendant un mois, jusqu'à l'annonce de sa capture en Bolivie.

Dimanche, le président Bolsonaro a "félicité les responsables" de l'arrestation de l'Italien, sans toutefois mentionner les autorités boliviennes.

Publié le 13/01/2019 05:07
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Brexit : à J-9, les 4 scénarios impossibles. A croire que le chaos annoncé profite à beaucoup de monde
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?