Strasbourg, 13 jan 2019 (AFP) - Un avocat a été interpellé et placé en garde à vue samedi pour "incitation à la rébellion" lors d'un rassemblement dans le calme de près d'une centaine de "gilets jaunes" à Nancy, a-t-on appris dimanche auprès du parquet.

La garde à vue de l'avocat, inscrit au barreau d'Epinal, a été levée samedi à 19H00 "sur instruction du parquet de Nancy", a indiqué à l'AFP François Pérain, procureur à Nancy.

Le parquet prendra une décision sur les suites à donner aux faits après avoir pris connaissance de la procédure dans son intégralité, a-t-il précisé.

Alors que des "gilets jaunes", dont le nombre a varié de 40 à 100, étaient rassemblés dans le calme sur la place de République, "un individu extérieur au rassemblement criait aux manifestants qu'il était avocat et (les) incitait à rompre le cordon de sécurité" mis en place par les forces de l'ordre, a relaté le procureur, confirmant une information de L'Est républicain.

Il les appelait aussi "à quitter les lieux en prétendant que la manoeuvre effectuée par la police, visant finalement à intimer aux manifestants de ne pas circuler sur la voie publique, était illégale", a-t-il ajouté.

"Je n'ai jamais appelé à utiliser la force ou à commettre un acte illicite quel qu'il soit", a contesté auprès de l'AFP l'avocat, Me François Vallas. Il dit avoir été contacté par une personne présente "parce qu'un groupe de manifestants était enfermé dans une nasse policière formée par les rangs des CRS et ne pouvait pas en sortir", a-t-il expliqué.

Il a, selon lui, indiqué aux manifestants et aux forces de l'ordre que "toute privation de liberté d'aller et venir en France devait être dans le respect du code de procédure pénale".

Le procureur a décrit "un mouvement de foule, certaines personnes entreprenant notamment d'enjamber les barrières mises en place et allant au contact des policiers qui les repoussaient sans difficulté".

Le rassemblement des "gilets jaunes" était non-déclaré en préfecture donc "illicite", a-t-il rappelé.

"C'est très inquiétant dans un Etat de droit qu'on place en garde à vue un avocat qui fait son travail : informer les faibles de leurs droits", a réagi Me Vallas, ajoutant avoir été retenu au commissariat "pendant presque quatre heures" pour "incitation à la rébellion".

"C'est un acte particulièrement grave et il doit être justifié. J'attends, pour l'instant, cette justification qui doit être étoffée", a estimé le bâtonnier du barreau d'Epinal, Me Cyrille Gauthier.

Publié le 13/01/2019 04:35
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens