Strasbourg, 12 jan 2019 (AFP) - Des incidents ont eu lieu samedi à Bar-le-Duc et à Strasbourg lors de l'acte 9 de la contestation des "gilets jaunes", au cours desquels des manifestants et des policiers ont été blessés, et plus d'une vingtaine de personnes interpellées.

A Bar-le-Duc, des heurts ont éclaté entre les forces de l'ordre et des "gilets jaunes", qui étaient 1.200 "au plus fort de l'événement", selon la préfecture.

"Plusieurs groupes d'individus ont mis le feu à des barricades sur la voie publique, dégradé du mobilier urbain et jeté des projectiles, dont des bombes artisanales, contre les forces de l'ordre", est-il indiqué dans un communiqué.

Huit personnes ont été interpellées, notamment pour dégradations et outrages, selon la préfecture, qui a comptabilisé deux manifestants et un policier blessés.

Des individus ont allumé des incendies, dont "l'un est venu lécher les murs d'une habitation dont les occupants ont dû être évacués", a-t-on ajouté.

Les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour repousser les "gilets jaunes", dont "certains équipés de lunettes de protection et d'écharpes couvrant leur visage", a-t-on précisé.

A Strasbourg, la manifestation de 1.500 "gilets jaunes", selon la préfecture, après avoir quitté le Parlement européen en fin de matinée pour rejoindre la gare, a été émaillée d'incidents, avec utilisation de gaz lacrymogènes.

Trois policiers et quatre manifestants ont été blessés, selon la police qui n'a pas donné de détails sur la nature et les circonstances des blessures.

Une vingtaine de personnes ont été interpellées pour "violences, outrages, jets de projectiles, dégradations, rébellion, usage d'armes sur les forces de l'ordre - un flashball -, participation à un groupement armé et dissimulation de son visage", a détaillé à l'AFP la police.

"Les collègues ont trouvé plusieurs couteaux et ont saisi plusieurs bouteilles incendiaires" sur les interpellés, a-t-on ajouté.

A Besançon, où 900 "gilets jaunes" étaient mobilisés, sept personnes ont été interpellées pour détention d'objets dangereux, dégradations et jets de projectiles.

Le calme est revenu en fin de journée dans les trois villes.

Publié le 12/01/2019 08:15
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens