New York, 11 jan 2019 (AFP) - La Bourse de New York a terminé en petite baisse vendredi, les investisseurs se plaçant en retrait après cinq séances de hausse, en attendant le début de la saison des résultats et face aux incertitudes sur le blocage budgétaire persistant aux Etats-Unis.

L'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, a reculé de 0,04%, à 23.995,95 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a lâché 0,21%, à 6.971,48 points.

L'indice élargi S&P 500 est resté quasiment stable, se repliant de 0,01%, à 2.596,26 points.

La place new-yorkaise faisait ainsi comme une pause après un rebond significatif: sur la semaine, le Dow Jones s'est apprécié de 2,4%, le Nasdaq de 3,5% et le S&P 500 de 2,5%.

"La séance de vendredi était surtout placée sous le signe de la patience", a commenté Gregori Volokhine de Meeschaert Financial Services.

"La patience revendiquée par la Banque centrale américaine face aux taux d'intérêt cette semaine, la patience du marché vis-à-vis du blocage à Washington, et la patience des investisseurs à l'approche de la saison des résultats", a-t-il expliqué.

Les responsables de la Réserve fédérale ont de fait souligné cette semaine à diverses occasions que l'institution pouvait attendre avant d'augmenter à nouveau les taux. De quoi rassurer les courtiers qui redoutent depuis plusieurs mois que la Fed ne les remontent trop brutalement.

Les Etats-Unis subissaient par ailleurs vendredi leur 21e jour de fermeture partielle des administrations, le "shutdown". Cette paralysie, fruit d'un désaccord budgétaire entre Donald Trump et les démocrates sur le financement d'un mur à la frontière mexicaine, a déjà coûté 3,6 milliards de dollars à l'économie américaine selon les calculs de l'agence SP Global Ratings.

Mais les investisseurs sont surtout dans l'attente de la communication des entreprises à l'occasion de la publication des résultats du quatrième trimestre. Les grandes banques donneront le ton dès lundi.

"Les chiffres du quatrième trimestre n'auront pas vraiment d'importance car les entreprises pourront mettre toute déception sur le compte de la guerre commerciale ou des craintes liées aux hausses des taux", a estimé M. Volokhine.

"Par contre on veut savoir comment les chefs d'entreprises américains vont décrire l'avenir", a-t-il ajouté. "On a accepté l'idée d'un ralentissement économique et d'un ralentissement de la croissance des bénéfices mais la grande question est de savoir si le prix des actions s'est suffisamment ajusté" lors des remous de la fin d'année.

Sur le marché obligataire, le taux d'intérêt sur la dette à dix ans reculait vers 21H15 GMT à 2,693%, contre 2,742% jeudi à la clôture, et celui à 30 ans à 3,031%, contre 3,063% la veille.

Publié le 11/01/2019 10:29
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

06.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent