Ajaccio, 11 jan 2019 (AFP) - Cinq hommes ont été mis en examen pour la dégradation de plusieurs distributeurs automatiques de billets à Bastia, en marge de manifestations de "gilets jaunes", a-t-on appris vendredi auprès du parquet.

Ces cinq hommes, tous majeurs, ont été mis en examen jeudi après-midi pour "dégradation de biens par moyens dangereux en bande organisée" et placés sous contrôle judiciaire, a précisé à l'AFP Caroline Tharot, procureur à Bastia.

Il s'agit d'une deuxième vague de mises en examen après quatre premières, prononcées le 18 décembre. Une information judiciaire avait alors été ouverte par le parquet de Bastia et confiée à un juge d'instruction. Les quatre mis en examen avaient été placés en détention provisoire.

Ces neuf personnes sont accusées d'avoir procédé à des dégradations entre le 15 novembre et le 8 décembre, notamment lors d'incidents qui avaient éclaté à la fin d'une manifestation de "gilets jaunes" à Bastia: un policier avait notamment été agressé avec une barre de fer et victime d'une double facture à la jambe.

A Ajaccio, depuis jeudi soir, des constats d'infractions ont par ailleurs été dressés près de cabanes de fortune installées par des "gilets jaunes" à proximité de deux radars automatiques de la ville, a indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête. Les "gilets jaunes" présents ont fait l'objet d'un relevé d'identité et d'une contravention de 5e classe "pour occupation illégale du domaine routier", passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 1.500 euros.

Ces contrôles vont se poursuivre jusqu'à l'évacuation des lieux, a précisé cette source.

Les "gilets jaunes" présents se disaient prêts à quitter les lieux mais demandaient un autre lieu de rassemblement. Une réunion a eu lieu vendredi après-midi avec le maire d'Ajaccio, Laurent Marcangeli, et les "gilets jaunes" devraient pouvoir s'installer à proximité, sur le quai des Torpilleurs, a indiqué à l'AFP une porte-parole du maire.

Le coût des transports, le manque de logements sociaux dans la ville, la pauvreté et la consultation des citoyens, notamment via des référendums d'initiative citoyenne, l'une des demandes des "gilets jaunes" ont été discutés, a précisé cette source. Le maire a indiqué "réfléchir à une gratuité totale des transports en commun" à Ajaccio et a rappelé que tous les projets municipaux étaient soumis à consultation et qu'il était possible de le rencontrer sans rendez-vous un vendredi par mois.

Par ailleurs, une réunion non ouverte à la presse doit avoir lieu à Corte samedi matin entre plusieurs collectifs et les "gilets jaunes" corses afin de se mettre d'accord sur un message et des revendications communes claires, a indiqué à l'AFP un membre du collectif "Una Speranza pà a Corsica" (Un espoir pour la Corse).

Publié le 11/01/2019 07:41
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
04.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
05.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
07.
Attentat de Strasbourg : la vérité émerge sur la cas de Cherif Chekatt
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Alerte Rouge : après la Chine, Donald Trump entend s’attaquer à l’Europe et voilà pourquoi la France serait bien inspirée de réagir au plus vite
06.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
03.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Marine Le Pen : vent en poupe mais… tigre de papier ?
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs