Nations unies (Etats-Unis), 11 jan 2019 (AFP) - La Conférence nationale épiscopale du Congo (Cenco) a demandé vendredi à l'ONU de faire publier les procès-verbaux du scrutin présidentiel controversé du 30 décembre par la Commission électorale congolaise (Céni), qui a réclamé de son côté un soutien international au président élu.

La Cenco souhaite que "le Conseil de sécurité demande à la Céni la publication des procès-verbaux pour enlever les doutes et apaiser les esprits", a déclaré l'un de ses représentants, Mgr Marcel Utembi, lors d'une liaison vidéo avec les 15 membres de la plus haute instance de l'ONU.

"Les résultats tels que publiés ne correspondent pas aux données collectées par la mission d'observation de la Cenco", a-t-il ajouté.

L'opposant Félix Tshisekedi a été déclaré vainqueur par la Céni, un résultat mis en doute par l'Occident et l'Eglise catholique, très influente dans le pays.

Cette dernière n'a pas dit qui a gagné selon son propre décompte, mais a laissé entendre qu'il s'agirait d'un autre opposant congolais, Martin Fayulu, qui compte exiger samedi un "recomptage des voix".

A l'opposé de la Cenco, le président de la Céni, Corneille Nangaa, a exhorté le Conseil de sécurité à soutenir les nouvelles autorités élues, mettant en garde contre une annulation du scrutin.

"Nous avons aujourd'hui un président élu" et "il est maintenant temps pour les nouvelles autorités d'être soutenues par la communauté internationale", a-t-il dit, en laissant entendre qu'une éventuelle annulation du scrutin reviendrait à maintenir au pouvoir le président sortant Joseph Kabila, à la tête du pays depuis 2001.

Intervenant à nouveau en fin de session, Corneille Nangaa a lancé: "Allons de l'avant, qu'on tourne la page!" Et d'espérer qu'"on ne cherche pas à réveiller le démon qui dort".

- "Pleine transparence" -

La représentante de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco), Leila Zerrougui, a souhaité "le calme" jusqu'aux conclusions de la Cour constitutionnelle, attendues "d'ici une semaine".

"Un sentiment de responsabilité doit dominer ces prochains jours", a-t-elle imploré, estimant nécessaire d'"afficher (une) solidarité collective" avec le processus de transition engagé dans le pays.

Plusieurs membres du Conseil de sécurité ont réclamé "de la transparence".

"Nous attendons de la Céni et de la Cenco davantage de données sur le dépouillement", a souligné l'ambassadeur américain adjoint, Jonathan Cohen. Ex-puissance coloniale au Congo, la Belgique "attend des clarifications", "la transparence électorale est cruciale", a martelé son ambassadeur, Marc Pecsteen de Buytswerve. "La voix de tout un peuple doit être entendue et respectée", a-t-il insisté.

La France et l'Allemagne ont aussi réclamé "la pleine transparence", selon les mots de l'ambassadeur allemand Christoph Heusgen. "La France attend désormais la publication des résultats des élections législatives par la Céni ainsi que la compilation des procès-verbaux pour les élections provinciales et les résultats détaillés des élections présidentielles", a résumé son homologue français, François Delattre.

Au nom de la Russie, Vassily Nebenzia a appelé "la communauté internationale à éviter toute interprétation et spéculation" qui seraient "des violations de la souveraineté de la RDCongo".

Comme son homologue chinois, l'ambassadeur sud-africain Jerry Matjila, plus explicite, a demandé que les "actions et déclarations de la Céni soient respectées par tous, incluant les résultats des élections".

L'ONU maintient en RDCongo l'une de ses plus anciennes et plus coûteuses missions de paix, avec quelque 15.000 Casques bleus.

Publié le 11/01/2019 07:01
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens