Paris, 11 jan 2019 (AFP) - Air France a signé vendredi avec les syndicats un accord salarial pour ses personnels au sol portant sur l'année 2019 et comprenant notamment "des augmentations individuelles de 1,8%", a annoncé le groupe dans un communiqué.

L'accord prévoit aussi une enveloppe "pour financer des primes individuelles exceptionnelles", ainsi que "le paiement facilité des heures supplémentaires en 2019 et la monétisation du compte épargne temps, dans la limite de 35 heures", selon ce communiqué.

Cet accord complète celui signé en octobre pour toutes les catégories de personnels d'Air France, qui comprend une hausse générale des salaires rétroactive de 2% à compter du 1er janvier 2018, puis une autre revalorisation de 2% à partir du 1er janvier 2019.

Cité dans le communiqué, le patron du groupe Air France-KLM, Benjamin Smith, a considéré que l'accord avec les personnels au sol "constitue une nouvelle étape, avec la signature hier (jeudi) de l'accord avec les personnels navigants commerciaux (PNC, hôtesses et stewards, ndlr), dans le rétablissement de relations de confiance avec les personnels d'Air France".

L'accord pour les personnels au sol a été signé par les syndicats représentatifs CFDT, CFE-CGC, FO et Unsa aérien.

Jeudi, la direction a signé avec les syndicats des PNC d'Air France un accord portant sur l'intégration au sein de la compagnie historique des PNC de la filiale à bas coûts Joon, qui va être absorbée par Air France. Cet accord contient aussi des dispositions sur les conditions de travail des PNC.

Quant aux négociations catégorielles débutées en novembre avec les pilotes, sur leurs conditions de travail et leurs rémunérations, elles sont toujours en cours au sein du groupe dirigé depuis septembre par M. Smith.

L'intersyndicale d'Air France avait mené l'an dernier 15 journées de grève, entre février et mai, pour obtenir une hausse générale des salaires. Après des mois de conflit, un accord inter-catégoriel avait été conclu le 19 octobre sous la houlette de M. Smith.

er/cel/spe

AIR FRANCE-KLM

Publié le 11/01/2019 02:19
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens