Rome, 10 jan 2019 (AFP) - Les responsables du gouvernement populiste italien sont parvenus dans la nuit à un compromis pour accueillir une dizaine des migrants débarqués mercredi à Malte après un accord de répartition au sein de huit pays européens.

"Il y a convergence au sein du gouvernement sur une ligne rigoureuse: ports fermés, lutte contre les passeurs et les ONG. Et j'ajoute que toute nouvelle arrivée ne devra pas coûter un centime aux citoyens italiens", a assuré jeudi matin le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, tout en insistant: "l'immigration, c'est le ministre de l'Intérieur qui la gère".

Dans la nuit, la réunion a duré une heure et demi entre le chef du gouvernement, Giuseppe Conte, et ses deux vice-Premiers ministres, M. Salvini, patron de la Ligue (extrême droite), et Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles (M5S, antisystème).

Alors que M. Salvini martèle depuis des mois que les ports italiens sont désormais fermés, M. Di Maio avait souhaité la semaine dernière que l'Italie accueille les femmes et les enfants secourus avant Noël par l'ONG allemande Sea-Watch et ballotés depuis en mer faute de port sûr où débarquer.

M. Conte s'est rangé du côté du second et l'Italie figurait mercredi parmi la petite dizaine de pays qui se sont engagés à se répartir ces migrants, au premier rangs desquels la France et l'Allemagne qui doivent accueillir chacune 60 personnes.

Furieux, M. Salvini a obtenu un compromis: l'Italie recevra une dizaine de migrants, qui seront pris en charge par l'Eglise vaudoise, déjà engagée dans les "couloirs humanitaires" ayant permis de faire venir par avion des centaines de réfugiés en Italie.

Mais surtout, M. Conte devra auparavant obtenir de ses partenaires européens qu'ils respectent de précédents engagements de répartition.

Ainsi en juillet 2018, l'Allemagne, la France, le Portugal, l'Espagne et Malte s'étaient engagés à accueillir chacun 50 des quelque 450 migrants débarqués en Sicile par le Diciotti, un navire des garde-côtes italiens.

Or, selon M. Salvini, la France a respecté son engagement mais l'Allemagne n'a accueilli à ce jours que 23 personnes du groupe, l'Espagne 21, le Portugal 19 et Malte aucun. Et l'Irlande, qui s'était engagée pour 20, a pris 16 personnes.

Dès jeudi matin, le gouvernement maltais a réagi avec "mépris" et "surprise" en rappelant à M. Salvini dans un communiqué que l'Italie avait promis d'accueillir 50 migrants débarqués à Malte du navire humanitaire Lifeline en juillet et que les services des deux pays avaient choisi de considérer les deux promesses comme tenues plutôt que d'organiser un double transfert.

"Nous n'avons pas à recevoir de leçons de Malte, qui a fermé les yeux pendant des années pour permettre aux embarcations de se diriger vers l'Italie", a répliqué M. Salvini. "La musique a changé, on ne peut arriver en Italie qu'avec un permis. Nous avons déjà trop accueilli, que les autres se réveillent".

Publié le 10/01/2019 11:28
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
04.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
05.
La Chine est désormais le premier partenaire commercial de l’Allemagne et voilà ce que ça change pour l’Europe
06.
Dear Melania : pourquoi les médias se trompent (aussi) sur la First Lady
07.
Cet autre mea culpa que devrait envisager Emmanuel Macron pour préserver la fin de son quinquennat
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Aveuglement ? Un dîner caritatif est organisé à Saint-Denis au profit d’un Centre de formation des Oulémas soupçonné d’entretenir de troubles liens avec les dhijadistes anti-occidentaux
03.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
04.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
“Droite Trocadéro” contre “droite mercato” : ce que cache la querelle entre LR et ex LR ralliés au macronisme
02.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
03.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures