Lyon, 20 déc 2018 (AFP) - Le commissaire François Thierry a été entendu jeudi par un juge lyonnais qui l'a placé sous le statut de témoin assisté dans un volet de l'affaire touchant à ses méthodes à la tête de l'office anti-drogue, selon des sources concordantes.

L'ex-patron de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis), déjà mis en examen dans un autre volet, sera convoqué "ultérieurement" par le juge pour "s'expliquer" sur des faits touchant à ses relations avec Sofiane Hambli, un gros trafiquant de cannabis qu'il utilisait comme informateur, a indiqué sur Twitter son avocat, Me Francis Szpiner.

Durant plusieurs heures d'interrogatoire, François Thierry "a répondu sur les faits de cession d'un kilo de cocaïne d'une part et d'une importation à Roissy de 50 kilos de cocaïne. Au vu de ses explications, il a été placé sous le statut de témoin assisté", a ajouté Me Szpiner.

Le commissaire de 50 ans, qui a dirigé l'Ocrtis de 2010 à 2016, comparaissait devant le juge après avoir été placé en garde à vue en octobre par l'Inspection générale de la police nationale à Paris. L'information judiciaire vise des faits présumés d'infraction à la législation sur les stupéfiants, d'association de malfaiteurs et de faux en écriture.

A l'origine de ce volet, une plainte déposée par un autre informateur de l'Octris, Hubert Avoine, évoquait cette vente d'un kilo de cocaïne. Décédé récemment, l'ancien infiltré dénonçait aussi une livraison de 19 tonnes de cannabis en Espagne, à laquelle François Thierry lui aurait demandé de prendre part, aux côtés de policiers, au printemps 2012.

Un curieux épisode, survenu à pareille époque dans un hôtel proche des locaux de l'Ocrtis à Nanterre, concentre l'attention des enquêteurs.

Sofiane Hambli, le trafiquant-informateur, y fut conduit par les policiers après avoir été extrait de la prison de Nancy où il était détenu. Une fausse garde à vue destinée à organiser la livraison de cannabis en Espagne, destinée à démanteler des filières dans le cadre d'opérations surveillées par la police, selon le commissaire. Mais qui servit surtout à alimenter les trafics de Sofiane Hambli, selon la plainte d'Hubert Avoine.

François Thierry affirme que les magistrats, notamment ceux du parquet de Paris, étaient au courant de ses méthodes. L'épisode de Nanterre, dont il a lui-même révélé l'existence, aurait ainsi été "couvert" par deux magistrates, chargées de lui donner un cadre juridique fictif. Celles-ci, dont le rôle reste à éclaircir par la justice, ont été entendues par l'IGPN en octobre.

Lundi, à Lyon, un policier ayant participé à la livraison en Espagne en 2012 a quant à lui été mis en examen pour complicité de trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs, selon une source proche du dossier.

Le scandale des méthodes de l'Ocrtis a éclaté en octobre 2015 avec la saisie de 7 tonnes de cannabis devant le domicile de Sofiane Hambli, boulevard Exelmans à Paris. Dans ce volet de l'affaire, instruit à Bordeaux, François Thierry est mis en examen pour complicité de trafic de stupéfiants. Il a aussi le statut de témoin assisté dans un 3e volet instruit à Paris.

Publié le 20/12/2018 09:01
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

02.

Finale de la CAN : 48% des Français pensent qu'il est normal pour des personnes d'origine algérienne de manifester leur joie et leur attachement à leur pays lors des victoires de l'Algérie en football

03.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

04.

Contamination au tritium des rivières françaises : anatomie d’une opération destinée à générer une peur infondée sur le nucléaire

05.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

06.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

07.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

01.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque