En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Islamisme : la République de la complaisance

06.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

07.

Comment les comparateurs en ligne menacent la survie de pans entiers de l’industrie des services en France

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Emmanuel Macron, le Gorbatchev de la technostructure française ?

ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 4 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 4 heures 53 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 6 heures 33 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 10 heures 18 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 10 heures 38 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 11 heures 19 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 12 heures 28 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 13 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 4 heures 37 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 5 heures 44 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 7 heures 8 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 9 heures 41 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 10 heures 31 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 10 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 11 heures 44 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 12 heures 43 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 13 heures 26 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 14 heures 3 min
Le Caire, 20 déc 2018 (AFP) - Une cour égyptienne a acquitté jeudi en appel 43 membres d'ONG internationales poursuivis notamment pour avoir bénéficié de "financements étrangers", a annoncé le juge durant une audience retransmise à la télévision.

Ces ressortissants égyptiens, américains ou de pays européens et arabes, avaient été condamnés en première instance en 2013 à des peines d'un à cinq ans d'emprisonnement. En avril dernier, la Cour de cassation avait ordonné un nouveau jugement.

Ils n'ont pas été arrêtés mais n'étaient pas autorisés à quitter le territoire.

Après le soulèvement populaire de 2011, qui a provoqué la chute du président Hosni Moubarak, les autorités ont multiplié les actions contre les membres de la société civile accusés, selon elles, de vouloir déstabiliser le pays.

"Tous les 43 accusés ont été acquittés", a confirmé à l'AFP l'avocat et défenseur des droits de l'Homme Negad al-Borai, qui représente ces personnes.

La cour a décidé qu'ils étaient "innocents de toutes les accusations portées à leur encontre", a précisé le juge Mohamed Ali Mostafa Fekki lors du verdict.

Cette décision est "un pas dans la bonne direction pour la justice égyptienne", a commenté Najia Bounaim, directrice des campagnes d'Amnesty International pour l'Afrique du Nord.

"Depuis l'ouverture de l'affaire des +financements étrangers+, les défenseurs des droits de l'Homme égyptiens sont traités comme des ennemis de l'Etat et font l'objet de mesures répressives sans précédent, notamment du gel des avoirs, des interdictions de voyager et des poursuites", a-t-elle ajouté.

Amnesty International appelle l'Egypte à mettre fin à la "persécution" des militants.

Un autre procès similaire pour "financements étrangers", concernant des ONG égyptiennes cette fois, est toujours en cours.

"Cette décision règle un différend de longue date qui pèse sur nos relations avec l'Egypte", s'est félicité le ministère allemand des Affaires étrangères.

Deux employés de la Fondation allemande Konrad Adenauer en Egypte avaient été condamnés à la prison dans cette affaire, a souligné le ministère dans un communiqué.

"Nous sommes heureux de pouvoir ouvrir un nouveau chapitre", a-t-il ajouté.

"Après six longues années difficiles, notre innocence est enfin reconnue", a salué sur Twitter l'une des personnes acquittées, Nancy Okail, directrice exécutive du centre de réflexion sur les droits humains Tahrir Institute for Middle East Policy (Timep).

"Nous n'avons jamais enfreint la loi et le travail de la société civile n'aurait jamais dû être criminalisé", a-t-elle ajouté.

Cette affaire avait suscité de nombreuses critiques à l'encontre de l'Egypte, alors que les ONG accusent régulièrement le pays de réprimer les voix dissidentes sous différents prétextes.

En mai 2017, le président Abdel Fattah al-Sissi avait promulgué une nouvelle loi controversée régulant étroitement les activités des ONG, durcissant notamment le contrôle par les services de sécurité des financements étrangers.

Les Etats-Unis avaient ensuite décidé de geler 195 millions de dollars d'assistance militaire au Caire en l'attente de "progrès sur la démocratie", critiquant notamment la loi sur les ONG.

L'administration américaine avait finalement décidé de débloquer cette aide militaire en juillet, "en reconnaissant les mesures prises par l'Egypte", selon une responsable du département d'Etat américain.

L'acquittement jeudi des membres d'ONG intervient quelques semaines après que le gouvernement égyptien a annoncé une révision de la loi sur les ONG, présentée comme une main tendue vers la société civile.

Publié le 20/12/2018 07:13