Washington, 18 déc 2018 (AFP) - Donald Trump a mis en garde mardi la Banque centrale américaine contre "une nouvelle erreur" à la veille d'une décision de l'institution monétaire qui devrait, selon toute vraisemblance, relever ses taux d'intérêt.

"J'espère que les gens à la Fed liront l'éditorial du Wall Street Journal du jour avant de faire encore une nouvelle erreur", a tweeté le président américain. "Sentez le marché, ne prenez pas vos décisions simplement à partir de chiffres sans signification", a-t-il ajouté.

Pour la deuxième journée consécutive, le président a eu recours à son arme de communication préférée --le tweet-- pour tenter de peser sur le Comité monétaire de la Fed, qui entame mardi une réunion de deux jours.

Pour l'immense majorité des spécialistes, il ne fait guère de doute que la Fed va augmenter son taux directeur d'un quart de point de pourcentage mercredi.

La banque centrale a plus ou moins assuré qu'elle le ferait et il faudrait un événement extraordinaire pour qu'elle entame sa crédibilité en se dédisant.

La pression incessante du locataire de la Maison Blanche ne peut que conforter le Comité: ne pas augmenter le coût du crédit mercredi serait donner l'impression que l'institution, jalouse de son indépendance, est aux ordres.

Si M. Trump craint l'impopularité d'une hausse des taux, qui renchérirait les crédits à la consommation et dont il paierait le prix dans sa course à la réélection, les analystes vont surtout scruter les déclarations du président de la Fed, Jerome Powell et décortiquer le communiqué qui sera publié mercredi pour essayer de savoir ce que la banque centrale compte faire l'année prochaine et combien de fois elle pourrait encore resserrer la vis.

Les incertitudes autour de l'économie américaine et mondiale pèsent sur les marchés financiers et en particulier sur Wall Street. Une chute qui inquiète aussi le président qui a montré qu'il liait cours de Bourse et succès de sa politique économique.

Publié le 18/12/2018 02:04
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
07.
Brexit : à J-9, les 4 scénarios impossibles. A croire que le chaos annoncé profite à beaucoup de monde
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?