Lille, 17 déc 2018 (AFP) - Les négociations du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) à Happychic, prévoyant la suppression de 466 emplois, principalement dans les enseignes Jules et Brice, ont abouti à la signature d'un accord majoritaire avec les organisations syndicales, a annoncé lundi la direction.

"Après plus de deux mois de négociations intenses entre le groupe Happychic et les organisations syndicales représentatives concernant les mesures d'accompagnement du PSE, l'entreprise a le plaisir d'annoncer qu'après la signature de la CFDT jeudi, le syndicat FO vient de signer l'accord proposé (...)", a indiqué la direction dans un communiqué transmis à l'AFP.

Selon l'enseigne, l'accord permet d'offrir aux salariés licenciés "une indemnité supra-légale de licenciement" qui s'ajoute à l'indemnité légale, d'après la même source.

L'accord prévoit également un congé de reclassement d'une durée de dix mois (douze mois pour les salariés âgés d'au moins 45 ans) avec un quasi-maintien de la rémunération nette durant la totalité de la période.

Le plan doit être envoyé à la Direccte (administration du travail) pour une validation qui pourrait intervenir mi-janvier.

La direction d'Happychic, dont le siège est à Roubaix (Nord), avait annoncé ce PSE mi-juillet et les premières négociations entre direction et délégués syndicaux avaient débuté mi-septembre dans un contexte tendu, marqué par une grève de la faim de trois délégués syndicaux.

La CGT n'a pas souhaité signer l'accord, estimant que la priorité "était le maintien de l'emploi et non le licenciement du personnel", selon le délégué syndical Laurent Petit.

Nadia Ferrante (FO), qui faisait partie des grévistes de la faim, a estimé elle qu'il y avait eu "des avancées considérables" entre les premières propositions de la direction et le plan final, notamment en ce qui concerne "le reclassement et le plan de formation".

Patrick Digon, délégué CFDT, s'est dit "apaisé" par la signature lundi matin de FO permettant la signature du plan, "notamment car il y avait beaucoup de stress dans les magasins".

"Quelqu'un qui a cinq ans d'ancienneté va partir avec 14.000 euros en supra-légale. Et au final le PSE coutera pour la société environ 19 millions d'euros, dont 1,2 million rien que pour la formation", a-t-il précisé.

Happychic compte 734 magasins (Jules, Brice et Bizzbee), dont 629 en France, et 3.191 employés dans l'Hexagone. Le chiffre d'affaire mondial est d'environ 561 millions d'euros (2017), d'après la direction.

Publié le 17/12/2018 07:38
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Et maintenant voici le PQ blasphématoire…
02.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
03.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
La déconsommation affecte tous les secteurs, sauf l’alimentaire et le made in France. Mais les Gilets jaunes n‘y sont pour rien
06.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
07.
Macronracourcix : la France prise au piège de son syndrome Astérix ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
07.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
05.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
06.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"