Paris, 16 déc 2018 (AFP) - Les gardes à vue de deux personnes proches de Chérif Chekatt, l'assaillant de l'attentat de Strasbourg, ont été levées, tandis qu'une autre se poursuivait dimanche pour un membre de son entourage, a annoncé le parquet de Paris.

Ces gardes à vue ont été levées dimanche "en l'absence d'éléments incriminants" les concernant à ce stade, a précisé le parquet. Celles de quatre membres de la famille avaient été levées samedi.

Reste un membre de l'entourage de Chérif Chekatt, qui faisait partie des sept personnes interpellées après l'attentat mardi soir, et qui était toujours entendu dimanche par les services antiterroristes.

L'attentat a fait quatre morts, une personne en état de mort cérébrale et onze blessés, dont certains encore dans un état grave. L'assaillant, 29 ans, était un un délinquant fiché S pour radicalisation islamiste.

Dès le début de la traque du fugitif, au soir de l'attentat, le père et la mère de Chérif Chekatt, ainsi que deux de ses frères, avaient été placés en garde à vue, certains s'étant présentés d'eux-mêmes aux autorités. Ils ont été relâchés samedi, là encore, "en l'absence d'éléments incriminants à ce stade".

Un autre membre de son entourage avait été à son tour placé en garde à vue mercredi et deux autres proches dans la nuit de jeudi à vendredi, après la mort du tueur, abattu par des policiers dans le quartier strasbourgeois du Neudorf, à l'endroit même où sa trace s'était perdue.

L'enquête s'attache notamment à rechercher d'éventuels complices susceptibles de l'avoir aidé ou encouragé dans la préparation de son passage à l'acte et de lui avoir fourni une aide logisitique dans sa fuite.

Dimanche, l'heure était au recueillement à Strasbourg où des centaines de personnes émues se sont réunies pour rendre hommage aux victimes. L'organisation jihadiste EI a revendiqué les attaques mais cette revendication est toutefois mise en doute par les autorités.

Selon le témoignage d'un homme présenté comme étant Abdelkrim Chekatt, le père de Chérif Chekatt, diffusé samedi soir sur France 2, le jeune homme adhérait aux idées de l'EI; il disait par exemple que "Daesh combat pour une juste cause", a-t-il affirmé, assurant avoir tenté de lui ouvrir les yeux sur cette organisation.

Publié le 16/12/2018 12:29
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

04.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

05.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

06.

Incendie en Amazonie : on vient d’inventer la politique magique !

07.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent