Kindu (RD Congo), 9 déc 2018 (AFP) - La campagne électorale en République démocratique du Congo a été marquée dimanche par des violences à Kindu (nord-est), un fief du pouvoir où un candidat d'opposition affirme avoir renoncé à se rendre, ont rapporté plusieurs sources.

Les violences à Kindu dans la province du Maniema ont fait "huit blessés graves dont quatre par balle réelle", a rapporté sur Twitter l'Association congolaise pour l'accès à la justice (Acaj), qui affirme disposer d'observateurs sur le terrain.

Ces violences ont opposé des partisans du candidat d'opposition Martin Fayulu, attendu ce dimanche à Kindu pour une réunion électorale, et des personnes se réclamant du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition autour du président sortant Joseph Kabila et son candidat Emmanuel Ramazani Shadary, originaire du Maniema.

Les pro-Fayulu ont été "attaqués par des groupes de jeunes se réclamant" du FCC et affirmant "vouloir empêcher Fayulu d'y tenir son meeting", a affirmé sur Twitter le président de l'Acaj, l'avocat Georges Kapiamba.

"Nos membres ont constaté que les forces de sécurité étaient trop complaisantes. Au lieu de cibler les perturbateurs, ils se sont mis à disperser les militants de Fayulu à l'aéroport", a ajouté M. Kapiamba joint par l'AFP.

"Des milliers de militants et sympathisants (pro-Fayulu) s'affrontaient à un km de l'aéroport avec la police. Celle-ci les dispersait aux moyens de gaz lacrymogène alors qu'eux répliquaient par des jets des pierres", a rapporté sur son site la radio onusienne Okapi.

Joint par l'AFP, le chef de la police de Kindu a indiqué qu'il tenait "une réunion sur la sécurité", sans autre précision. Le porte-parole du gouvernement et du FCC n'a pas pu être joint.

Pour sa part, le candidat Fayulu a affirmé avoir été empêché de décoller avec son avion privé de huit places pour Kindu en raison de ces échauffourées.

Un membre de son équipe de campagne, Olivier Kamitatu, a affirmé sur Twitter que "quatre hélicoptères et un Antonov 72" de l'armée congolaise avaient atterri à l'aéroport de Kindu "pour empêcher tout mouvement d'avion. Ordre a été donné à la tour de contrôle de ne pas autoriser l'atterrissage de @MartinFayulu".

Par ailleurs, six partisans de M. Ramazani Shadary ont été blessés dans des affrontements avec l'autre branche de l'opposition UDPS dans le Kasaï (centre) a rapporté un membre local de l'équipe de campagne de M. Ramazani Shadary.

"Nous avons essuyé une pluie de pierres", a ajouté Sylvain Kabongo.

Dans le camp de l'UDPS, on reconnaît les affrontements mais en incriminant le parti du président Joseph Kabila et de M. Ramazadi Shadary, le Front commun pour le Congo (FCC).

Publié le 09/12/2018 08:56
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
05.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
06.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial