Kindu (RD Congo), 9 déc 2018 (AFP) - La campagne électorale en République démocratique du Congo a été marquée dimanche par des violences à Kindu (nord-est), un fief du pouvoir où un candidat d'opposition affirme avoir renoncé à se rendre, ont rapporté plusieurs sources.

Les violences à Kindu dans la province du Maniema ont fait "huit blessés graves dont quatre par balle réelle", a rapporté sur Twitter l'Association congolaise pour l'accès à la justice (Acaj), qui affirme disposer d'observateurs sur le terrain.

Ces violences ont opposé des partisans du candidat d'opposition Martin Fayulu, attendu ce dimanche à Kindu pour une réunion électorale, et des personnes se réclamant du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition autour du président sortant Joseph Kabila et son candidat Emmanuel Ramazani Shadary, originaire du Maniema.

Les pro-Fayulu ont été "attaqués par des groupes de jeunes se réclamant" du FCC et affirmant "vouloir empêcher Fayulu d'y tenir son meeting", a affirmé sur Twitter le président de l'Acaj, l'avocat Georges Kapiamba.

"Nos membres ont constaté que les forces de sécurité étaient trop complaisantes. Au lieu de cibler les perturbateurs, ils se sont mis à disperser les militants de Fayulu à l'aéroport", a ajouté M. Kapiamba joint par l'AFP.

"Des milliers de militants et sympathisants (pro-Fayulu) s'affrontaient à un km de l'aéroport avec la police. Celle-ci les dispersait aux moyens de gaz lacrymogène alors qu'eux répliquaient par des jets des pierres", a rapporté sur son site la radio onusienne Okapi.

Joint par l'AFP, le chef de la police de Kindu a indiqué qu'il tenait "une réunion sur la sécurité", sans autre précision. Le porte-parole du gouvernement et du FCC n'a pas pu être joint.

Pour sa part, le candidat Fayulu a affirmé avoir été empêché de décoller avec son avion privé de huit places pour Kindu en raison de ces échauffourées.

Un membre de son équipe de campagne, Olivier Kamitatu, a affirmé sur Twitter que "quatre hélicoptères et un Antonov 72" de l'armée congolaise avaient atterri à l'aéroport de Kindu "pour empêcher tout mouvement d'avion. Ordre a été donné à la tour de contrôle de ne pas autoriser l'atterrissage de @MartinFayulu".

Par ailleurs, six partisans de M. Ramazani Shadary ont été blessés dans des affrontements avec l'autre branche de l'opposition UDPS dans le Kasaï (centre) a rapporté un membre local de l'équipe de campagne de M. Ramazani Shadary.

"Nous avons essuyé une pluie de pierres", a ajouté Sylvain Kabongo.

Dans le camp de l'UDPS, on reconnaît les affrontements mais en incriminant le parti du président Joseph Kabila et de M. Ramazadi Shadary, le Front commun pour le Congo (FCC).

Publié le 09/12/2018 08:56
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens