Lille, 7 déc 2018 (AFP) - Le préfet du Nord a annoncé avoir interdit les manifestations de "gilets jaunes" pendant 48 heures, de vendredi soir à dimanche soir, dans quatre communes du département afin de "prévenir les risques d'incident".

Ces interdictions ont été prononcées à Lomme, Loon-Plage, Dunkerque et Sainghin-en-Mélantois, a indiqué Michel Lalande dans un communiqué vendredi, précisant que "toutes les forces de police et de gendarmerie seront pleinement mobilisées sur l'ensemble du département" samedi.

Elles concernent des ronds-points où les manifestants avaient concentré leur mobilisation ces derniers jours, notamment celui dit "des parapluies" à Dunkerque et celui de "Maison Blanche" permettant l'accès à un terminal de ferries à Loon-Plage.

Plus tôt dans la journée, la préfecture du Pas-de-Calais avait déjà annoncé avoir pris des arrêtés d'interdiction de rassemblements de "gilets jaunes" samedi et dimanche à Calais, Fresnes-les-Montauban, Gavrelle et Hénin-Beaumont.

Ces arrêtés, s'inscrivant "dans le cadre de la loi de la sécurité intérieure", concernent quatre endroits donnant notamment accès au réseau autoroutier et situés sur les communes de Calais, Fresnes-les-Montauban, Gavrelle et Hénin-Beaumont, de vendredi minuit à dimanche midi.

Ils visent à "prévenir tout incident ou débordement", justifie la préfecture dans un communiqué, qui appelle "à la responsabilité et au civisme de l'ensemble des manifestants".

À Calais, l'arrêté vise l'échangeur 43 de l'autoroute A16, un des lieux des Hauts-de-France où le mouvement des "gilets jaunes" a été le plus suivi. L'autoroute y a été bloquée à plusieurs reprises, notamment durant la nuit, et des échauffourées entre manifestants et policiers s'y sont produites.

Cet échangeur est également situé près du quartier de Fort-Nieulay où avaient eu lieu "des affrontements très violents" dans la nuit du 1er au 2 décembre en marge du mouvement des "gilets jaunes" selon le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry. Neuf véhicules avaient été brûlés et deux stations-service détériorées.

À Fresnes-les-Montauban et Gavrelle, deux ronds-points menant à l'autoroute A1 font aussi l'objet de ces mesures. À Hénin-Beaumont, elles visent un rond-point permettant l'accès à un grand centre commercial, théâtre d'actions de "gilets jaunes".

Publié le 07/12/2018 06:03
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
François Bayrou est-il en train d'annoncer un virage politique majeur sans que personne ne s'en rende vraiment compte ?
02.
La Nasa annonce que les glaciers de l’Antarctique de l’Est que l’on pensait stables fondent eux aussi rapidement
03.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
04.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
05.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"
06.
Gilets jaunes : comment Bruno Le Maire oublie un peu vite les autres raisons de la baisse de la croissance française
07.
Méditation : ça ne peut pas faire de mal… eh bien si, et voilà comment
01.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
04.
2019, les prévisions choc de Saxo Bank
05.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
06.
Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager !
07.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
01.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
02.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
03.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Comment l’extrême-gauche est en train de noyauter le volet revendication des Gilets jaunes
06.
L’existence de l’euro, cause première des "gilets jaunes"
01.
Jours de colère : qui du gouvernement ou des Gilets jaunes a marqué le plus de points ce samedi ?
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
04.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
05.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
06.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"