Paris, 7 déc 2018 (AFP) - Le ministre de l'Intérieur a annoncé vendredi qu'il allait déposer plainte contre le député Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, pour ses propos accusant les "petits casseurs de M. Castaner" d'avoir saccagé l'Arc de Triomphe le 1er décembre à Paris lors de la manifestation des "gilets jaunes".

M. Dupont-Aignan n'a pas renié ses propos et assuré, lors d'une conférence de presse, qu'il ne se "tairait pas".

"Pour l'honneur de ces femmes et de ces hommes (des forces de l'ordre, NDLR), j'ai décidé de porter plainte contre M. Nicolas Dupont-Aignan qui, sans vergogne, dans l'enceinte de l'Assemblée nationale, a osé affirmer, je le cite, que c'étaient les +petits casseurs de M. Castaner+ qui avaient saccagé l'Arc de Triomphe", a déclaré Christophe Castaner lors d'un point-presse à la veille de "l'acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes".

"On verra si ce monsieur ose nous opposer son statut parlementaire. Il ajouterait alors la honte à l'indignité", a ajouté le ministre en évoquant l'immunité qui protège les députés pour les actes liés à leur mandat, mais pas pour leurs propos à des médias.

M. Dupont-Aignan, qui avait tenu ces propos polémiques à la chaîne TMC, dans les couloirs de l'Assemblée, a répondu vendredi qu'il ne se "tairait pas" et qu'il "n'avait pas peur d'entendre la vérité" par cette enquête qui serait menée contre lui.

"M. Castaner a annoncé vouloir porter plainte contre moi. En vérité il veut menacer un adversaire politique et faire taire l'opposition", a estimé le président de Debout la France.

"Il s'attaque à moi car j'ai demandé des explications très précises sur les événements des 24 novembre et 1er décembre derniers aux Champs-Elysées", a ajouté l'ancien allié de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle. "Dès le début, j'ai demandé une commission d'enquête parlementaire. Oui, entendons toute la chaîne de commandement, les ordres qu'ils ont reçus, les ordres qu'ils ont donnés", les policiers et les témoins.

"Je n'ai pas peur de la vérité. Mon devoir, c'est de porter la parole des Français qui veulent justement la vérité, toute la vérité sur les manipulations du pouvoir", a déclaré le député de l'Essonne.

"C'est le gouvernement qui bloque la France, c'est le gouvernement qui a laissé rentrer les casseurs. Ce sont les +gilets jaunes+ qui ont protégé la tombe du soldat inconnu. (...) Ce ne sont pas eux" qui ont saccagé l'Arc de Triomphe, "ce sont les petits casseurs de M. Castaner", avait déclaré M. Dupont-Aignan après les violences à Paris du 1er décembre.

Publié le 07/12/2018 05:13
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
François Bayrou est-il en train d'annoncer un virage politique majeur sans que personne ne s'en rende vraiment compte ?
02.
La Nasa annonce que les glaciers de l’Antarctique de l’Est que l’on pensait stables fondent eux aussi rapidement
03.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
04.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
05.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"
06.
Gilets jaunes : comment Bruno Le Maire oublie un peu vite les autres raisons de la baisse de la croissance française
07.
Méditation : ça ne peut pas faire de mal… eh bien si, et voilà comment
01.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
04.
2019, les prévisions choc de Saxo Bank
05.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
06.
Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager !
07.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
01.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
02.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
03.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Comment l’extrême-gauche est en train de noyauter le volet revendication des Gilets jaunes
06.
L’existence de l’euro, cause première des "gilets jaunes"
01.
Jours de colère : qui du gouvernement ou des Gilets jaunes a marqué le plus de points ce samedi ?
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
04.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
05.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
06.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"