Hambourg, 7 déc 2018 (AFP) - Angela Merkel a lancé un vibrant appel vendredi à défendre les valeurs "chrétiennes" et "démocratiques" face à la montée des tendances nationalistes et populistes dans le monde, dans son dernier discours de présidente du parti conservateur allemand.

"En ces moments difficiles, nous ne devrions pas oublier nos valeurs chrétiennes-démocrates", a lancé la chancelière lors d'un congrès à Hambourg, où 1.001 délégués doivent désigner plus tard dans la journée son remplaçant après 18 ans de règne à la tête du parti.

Angela Merkel, qui quitte le tête de son parti mais entend rester chancelière jusqu'à la fin de son mandat en 2021, a dressé une longue liste des dangers actuels comme "la remise en cause du multilatéralisme, un repli sur le national, la réduction de la collaboration internationale" et les menaces de "guerre commerciale". Une référence évidente à la politique du président américain Donald Trump notamment.

Elle a aussi mis en garde "contre des guerres hybrides ou la déstabilisation de sociétés par des fake news".

La future présidence du parti, et en conséquence probablement le futur poste de chancelier en Allemagne, va se jouer entre une fidèle de la chancelière, Annegret Kramp-Karrenbauer, 56 ans, et un rival d'Angela Merkel, qui entend opérer un net virage à droite.

Dans son discours, la chancelière a défendu son héritage, rappelant que le parti était "à terre" quand elle en pris les rênes en 2000, juste après un scandale de caisses noires à la fin de l'ère d'Helmut Kohl.

Publié le 07/12/2018 01:03
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
04.
La France va devenir la première puissance mondiale en moins de 5 ans
05.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
07.
Frédéric Dupuch et Pierre Gaudin : nouveaux limogeages à la préfecture de police de Paris après les incidents des Champs-Elysées
01.
Programmes Hollande et Sarkozy : Les mesures les plus connues des électeurs sont celles auxquelles ils adhèrent le moins
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Le voile est-il vraiment un accoutrement souhaitable pour vendre des petites culottes ?
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
04.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Quand Nathalie Loiseau teste les nouveaux "éléments de langage" du progressisme face à Marine Le Pen sans grand succès