Paris, 7 déc 2018 (AFP) - Le ministre de l'Intérieur a défendu vendredi les interpellations controversées jeudi de 151 personnes près d'un lycée de Mantes-la-Jolie assurant qu'elles intervenaient après de "véritables violences urbaines" dans cette commune des Yvelines.

Les images montrant des dizaines de jeunes, mains entravées ou sur la tête, "sont dures (...) mais je crois qu'il faut les replacer dans un contexte", a déclaré vendredi Christophe Castaner, assurant notamment que des dizaines de bouteilles de gaz avaient été jetées "robinet ouvert sur des barricades enflammées" juste avant ces interpellations.

Le ministre a précisé que 145 de ces gardes à vue avaient été prolongées, illustrant la "gravité de ce qu'il s'est passé" tout en se félicitant qu'aucun jeune n'ait été blessé lors de cette interpellation de masse qui a créé la polémique.

À une première vidéo réalisée par une journaliste de l'AFP, s'est ajoutée une seconde diffusée sur les réseaux sociaux, filmée au plus près des forces de l'ordre où l'on voit des dizaines de jeunes, les genoux au sol, tandis qu'on entend une voix dire ironiquement : "Voilà une classe qui se tient sage". La gauche a dénoncé une "humiliation".

"Je sais la violence de ces images mais je sais aussi (...) la violence" qui s'est exprimée au cours des récents jours à Mantes-la-Jolie, a déclaré le ministre de l'Intérieur lors d'une conférence de presse consacrée à "l'acte IV" de la mobilisation des "gilets jaunes" samedi.

Au cours des derniers jours, des lycéens de Mantes engagés comme d'autres en France dans une mobilisation contre les réformes du gouvernement, ont été rejoints par "une centaine d'individus encagoulés et armés de bâtons et d'engins incendiaires avec la ferme intention d'en découdre avec les forces de l'ordre".

Ils se sont livrés à des actes "totalement irresponsables", agressant des habitants, jetant des projectiles sur des automobilistes et saccageant des pavillons, a énuméré le ministre.

"Ce ne sont pas des mouvements de lycées mais de véritables violences urbaines", a-t-il assuré.

Tout en défendant la régularité des interpellations, le ministre a annoncé que la "procédure" sera évaluée par la justice pour déterminer les suites des arrestations mais également identifier l'auteur de la deuxième vidéo. "Il y a une source qu'on ne connaît pas", a indiqué le ministre, s'engageant à ce que "toute la transparence soit faite".

Interrogé par l'AFP, le préfet des Yvelines Jean-Jacques Brot a estimé que "les conditions de l'interpellation ont été parfaitement proportionnées à la réalité des risques". "Je ne dis pas que c'est la méthode la plus optimale, je dis qu'elle est pas contraire aux lois et règlements", a-t-il ajouté.

Publié le 07/12/2018 12:34
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
02.
Il venait d’avoir 18 ans (de moins qu’elle) : Monica Bellucci in love; Rihanna a peur des voleurs, Brigitte Macron peur pour sa famille; George &Amal Clooney se sont (enfin) revus... avec 3000 personnes, Brad Pitt &Angelina Jolie aussi mais sans témoins
03.
Louis XX : l’étrange buzz autour d’un prétendant au trône de France vêtu d’un gilet jaune
04.
Comment reconnaître un sociopathe (et comment savoir si vous en êtes un) ?
05.
Baisse des prix du pétrole et fin de l’aide militaire américaines au Yémen : l’étau se referme sur l’Arabie saoudite
06.
Si la présidentielle 2017 avait lieu de nouveau, Emmanuel Macron ferait un peu mieux au premier tour
07.
Acte V : Pourquoi les Gilets jaunes survivront certainement un bon moment à l’essoufflement de leurs samedis
01.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
02.
François Bayrou est-il en train d'annoncer un virage politique majeur sans que personne ne s'en rende vraiment compte ?
03.
Il venait d’avoir 18 ans (de moins qu’elle) : Monica Bellucci in love; Rihanna a peur des voleurs, Brigitte Macron peur pour sa famille; George &Amal Clooney se sont (enfin) revus... avec 3000 personnes, Brad Pitt &Angelina Jolie aussi mais sans témoins
04.
La Nasa annonce que les glaciers de l’Antarctique de l’Est que l’on pensait stables fondent eux aussi rapidement
05.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
06.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
07.
Méditation : ça ne peut pas faire de mal… eh bien si, et voilà comment
01.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
02.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
03.
Les 5 graphiques qui révèlent l'incroyable aveuglement des élites européennes sur les dysfonctionnements de la zone euro
04.
L’existence de l’euro, cause première des "gilets jaunes"
05.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"
06.
François Bayrou est-il en train d'annoncer un virage politique majeur sans que personne ne s'en rende vraiment compte ?
01.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"
02.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
03.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
04.
Attentat de Strasbourg : pourquoi l'antiterrorisme français se fourvoie dans un logiciel de pensée dépassé
05.
Traque à Strasbourg : révélations sur l’itinéraire de Chérif Chekatt
06.
Le choc Gilets jaunes : comment les démocraties ont fini par s’affaiblir à force de vouloir se préserver des passions populaires