Jérusalem, 7 déc 2018 (AFP) - Le Premier ministre israélien Benjamin a présenté vendredi comme "une réussite très importante" le nombre de pays qui ont voté à l'ONU en faveur d'un projet de résolution américaine condamnant le Hamas, bien que le texte n'ait pas été adopté

M. Netanyahu a relevé dans un communiqué que, si le texte n'a pas été approuvé par l'assemblée générale faute d'avoir réuni deux tiers des voix, il a néanmoins recueilli une "large majorité".

"C'est la première fois qu'une majorité de pays votent contre le Hamas et je félicite chacun des 87 pays qui ont adopté une position de principe contre le Hamas. C'est une réussite très importante pour les Etats-Unis et Israël", a-t-il dit, remerciant l'administration Trump et l'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley.

Le texte des Etats-Unis a recueilli 87 voix pour, 58 contre, et 32 pays se sont abstenus. Au préalable, le Koweït et le groupe arabe à l'ONU avaient obtenu qu'une règle d'une majorité aux deux tiers soit appliquée.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, l'un des grands ennemis d'Israël au pouvoir dans la bande de Gaza, a salué le vote comme une "gifle" pour l'administration Trump et la "confirmation de la légitimité de la résistance".

Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, bien qu'à couteaux tirés avec le Hamas, a lui aussi salué le vote de l'assemblée générale.

La vote a "prouvé que le monde entier soutenait les droits des Palestiniens", a dit le porte-parole de M. Abbas, Nabil Abou Roudeinah, dans un communiqué.

Le Hamas, ostracisé par une grande partie de la communauté internationale, a évincé l'Autorité palestinienne de la bande de Gaza par la force en 2007. L'Autorité, internationalement reconnue, n'exerce plus un gouvernement limité que sur des fragments de Cisjordanie, autre territoire palestinien, occupée par l'armée israélienne depuis plus de 50 ans.

Toutes les tentatives de réconciliation entre Autorité et Hamas sont restées vaines.

Publié le 07/12/2018 11:20
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
02.
Il venait d’avoir 18 ans (de moins qu’elle) : Monica Bellucci in love; Rihanna a peur des voleurs, Brigitte Macron peur pour sa famille; George &Amal Clooney se sont (enfin) revus... avec 3000 personnes, Brad Pitt &Angelina Jolie aussi mais sans témoins
03.
Louis XX : l’étrange buzz autour d’un prétendant au trône de France vêtu d’un gilet jaune
04.
Comment reconnaître un sociopathe (et comment savoir si vous en êtes un) ?
05.
Baisse des prix du pétrole et fin de l’aide militaire américaines au Yémen : l’étau se referme sur l’Arabie saoudite
06.
Si la présidentielle 2017 avait lieu de nouveau, Emmanuel Macron ferait un peu mieux au premier tour
07.
Acte V : Pourquoi les Gilets jaunes survivront certainement un bon moment à l’essoufflement de leurs samedis
01.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
02.
François Bayrou est-il en train d'annoncer un virage politique majeur sans que personne ne s'en rende vraiment compte ?
03.
Il venait d’avoir 18 ans (de moins qu’elle) : Monica Bellucci in love; Rihanna a peur des voleurs, Brigitte Macron peur pour sa famille; George &Amal Clooney se sont (enfin) revus... avec 3000 personnes, Brad Pitt &Angelina Jolie aussi mais sans témoins
04.
La Nasa annonce que les glaciers de l’Antarctique de l’Est que l’on pensait stables fondent eux aussi rapidement
05.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
06.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
07.
Méditation : ça ne peut pas faire de mal… eh bien si, et voilà comment
01.
La France s’est réveillée. L’Union Européenne tremble sur ses bases
02.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
03.
Les 5 graphiques qui révèlent l'incroyable aveuglement des élites européennes sur les dysfonctionnements de la zone euro
04.
L’existence de l’euro, cause première des "gilets jaunes"
05.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"
06.
François Bayrou est-il en train d'annoncer un virage politique majeur sans que personne ne s'en rende vraiment compte ?
01.
Branko Milanovic : "Emmanuel Macron pensait pouvoir relancer la croissance française en utilisant des méthodes thatchériennes. Mais le monde a profondément changé depuis 1980"
02.
Ce désastre sécuritaire national que révèle l’attentat de Strasbourg
03.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
04.
Attentat de Strasbourg : pourquoi l'antiterrorisme français se fourvoie dans un logiciel de pensée dépassé
05.
Traque à Strasbourg : révélations sur l’itinéraire de Chérif Chekatt
06.
Le choc Gilets jaunes : comment les démocraties ont fini par s’affaiblir à force de vouloir se préserver des passions populaires