Rabat, 6 déc 2018 (AFP) - Le patron de presse marocain Taoufik Bouachrine a été condamné à verser environ 130.000 euros à deux ministres pour "diffamation", a indiqué jeudi à l'AFP son avocat, soit plus du triple de la somme fixée en première instance.

M. Bouachrine, emprisonné dans le cadre d'autres affaires, devra verser 1.400.000 dirhams contre initialement 450.000 dirhams (environ 40.000 euros), selon une décision rendue mercredi par la chambre d'appel du tribunal de première instance de Casablanca, a précisé Me Moulay el Hassan Elalaoui.

Le journaliste était poursuivi depuis 2015 pour avoir accusé dans un article les ministres de l'Agriculture et de la Pêche, Aziz Akhannouch, et de l'Economie et des Finances, Mohamed Bousaïd -limogé en août- d'avoir modifié un article de la loi des finances 2016 permettant à M. Akhannouch de prendre le contrôle du Fonds de développement rural, aux dépens du chef de gouvernement de l'époque, Abdelilah Benkirane.

Directeur du quotidien indépendant Akhbar al-Yaoum, M. Bouachrine est poursuivi dans plusieurs autres affaires et a été condamné en novembre à 12 ans de prison pour des violences sexuelles qu'il a toujours niées. Il doit verser à huit victimes des indemnisations allant de 9.000 à 46.000 euros.

Pour Younes Maskine, qui remplace M. Bouachrine à la tête du journal depuis son arrestation en février, cette nouvelle décision de la justice est "une étape supplémentaire dans le processus visant à faire taire à jamais Akhbar al-Yaoum".

Connu pour son ton critique, M. Bouachrine a tout nié et dénoncé un "procès politique". Les avocats de la partie civile ont de leur coté parlé d'une "politisation" de ce procès mouvementé ayant divisé l'opinion marocaine.

Le journaliste est également poursuivi entre autres pour publication de fausses informations.

Publié le 06/12/2018 09:28
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
02.
Consentement au pouvoir : les 4 mensonges auxquelles la France ne fait plus semblant de croire
03.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
04.
Retour sur le fond de « l’affaire Khashoggi » : le plan de « Révolutions 2.0 » des Frères musulmans pour déstabiliser les régimes arabes
05.
L’autre grande nouvelle de la semaine : les chercheurs d’Harvard se lancent dans la compétition internationale CRISPR malgré la polémique sur les bébés génétiquement modifiés chinois
06.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
07.
Et après quoi ? 41% des Français affirment qu'ils pourraient voter pour une liste Gilets Jaunes aux européennes et 13% en sont certains
01.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
02.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
03.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
04.
Une députée LREM ne connaît pas le montant du SMIC, le Gilet jaune face à elle quitte le plateau
05.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
06.
MIchel Onfray : "Je n’ai jamais vu de croyants, même fervents, convaincus de l’éternité au point d’aborder la mort avec envie, désir et gourmandise"
07.
2019, les prévisions choc de Saxo Bank
01.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
02.
Obsèques de Johnny Hallyday : Laeticia laisse la facture à l'Elysée
03.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
04.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
05.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
06.
Une députée LREM ne connaît pas le montant du SMIC, le Gilet jaune face à elle quitte le plateau
01.
Ce virage de la croissance qui pourrait sauver Emmanuel Macron (tout en restant libéral) s’il osait faire son 1983 à l’envers
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Gilets jaunes, l’erreur du président : le pouvoir imagine une sortie à la 1968 alors qu’il est confronté à un défi à la 1958
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Jours de colère : qui du gouvernement ou des Gilets jaunes a marqué le plus de points ce samedi ?
06.
Peur du grand dérapage : ces appels à la responsabilité qui masquent mal le raidissement des politiques et des électeurs centristes dans les démocraties occidentales