En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 13 min 46 sec
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 58 min 37 sec
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 1 heure 23 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 3 heures 50 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 4 heures 26 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 4 heures 55 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 6 heures 14 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 22 heures 31 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 23 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 29 min 29 sec
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 22 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 4 heures 15 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 5 heures 25 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 46 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 23 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 1 jour 28 min
Brasilia, 6 déc 2018 (AFP) - Les pays du bloc sud-américain de libre-échange Mercosur ont souhaité jeudi pouvoir conclure un accord commercial avec l'Union européenne au premier trimestre 2019, avant les élections européennes de mai.

"Il y aura des événements politiques, notamment le renouvellement du Parlement de l'UE (...), de plusieurs commissaires, en avril ou en mai (et) nous devrions essayer de fixer une date limite au premier trimestre de l'année prochaine", pour conclure un accord, a déclaré jeudi à Brasilia le chef de la diplomatie de l'Uruguay Rodolfo Nin Novoa. "C'est notre aspiration", a-t-il dit.

Hormis son pays qui occupe actuellement la présidence tournante, le bloc régional regroupe le Brésil, l'Argentine et le Paraguay. Le Mercosur s'est réuni dans la capitale brésilienne avant le prochain round de discussions techniques la semaine prochaine à Montevideo.

L'accord UE-Mercosur, en discussion depuis près de 20 ans, serait le plus important jamais signé par les Européens. Les négociations, qui semblaient proches d'aboutir ces derniers mois, se sont heurtées à des divergences entre le Brésil et l'UE, notamment sur l'accès de la viande et du sucre aux pays de l'UE et sur le secteur automobile.

Pour M. Nin, deux "asymétries" entravent un accord.

Si le Mercosur propose "son marché entier", l'UE n'offre que "des portions de son marché", a-t-il dit à la presse.

Par ailleurs, "l'UE a un niveau de subventions pour la plupart de ses produits qui est très désavantageux à la négociation et au commerce entre les deux blocs".

- Accord de Paris -

L'arrivée au pouvoir en janvier 2019 au Brésil du président d'extrême droite Jair Bolsonaro, peu enclin au multilatéralisme, suscite également l'inquiétude dans les deux blocs.

Le Brésil souhaiterait une révision des accords régissant le Mercosur et pourrait même quitter le bloc régional après l'entrée en fonction du gouvernement s'il n'est pas satisfait, avait averti fin novembre sa future ministre de l'Agriculture, Tereza Cristina.

Peu après, le président français Emmanuel Macron avait déclaré que l'arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro pourrait avoir "un impact" sur les négociations commerciales.

"Je ne suis pas favorable à la signature d'accords commerciaux larges avec des puissances qui ont annoncé qu'elles ne respecteront pas l'Accord de Paris" sur le climat, avait averti M. Macron, en référence au Brésil.

Le chef de la diplomatie uruguayenne a toutefois assuré jeudi qu'une rencontre avec son futur homologue brésilien Ernesto Araújo était prévue et que les quatre pays du Mercosur continueraient d'entretenir "les mêmes bonnes relations qu'aujourd'hui".

Le président brésilien Michel Temer a de son côté déclaré jeudi que l'Accord de Paris était "extrêmement important" pour "préserver la vie".

"L'environnement c'est la vie, la préservation de la vie pour l'avenir", a-t-il dit à des journalistes, rappelant que le Brésil avait joué un rôle important dans l'accord de 2015.

"Nous avons agrandi ou créé 16 zones protégées fédérales (...) et une zone de protection marine équivalente à la superficie combinée de la France et l'Allemagne", a-t-il ajouté.

Le Brésil a toutefois annoncé fin novembre qu'il renonçait à accueillir l'an prochain la COP25 sur le climat, sous la pression de Jair Bolsonaro et officiellement en raison de "restrictions budgétaires".

Publié le 06/12/2018 07:54
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français