Marseille, 6 déc 2018 (AFP) - Les assureurs Groupama et Allianz, épinglés pour avoir voulu retirer des garanties à des immeubles marseillais après l'effondrement qui a fait huit morts il y a un mois, ont fini par revenir sur leurs décisions, a-t-on appris jeudi.

L'assureur Groupama avait suscité l'émoi en privant de garantie "effondrement" un immeuble situé en face de ceux qui se sont écroulés. Il a annoncé sur Twitter être revenu sur sa décision, après l'intervention du ministre du Logement Julien Denormandie.

"J'espère que c'est un vrai revirement", a réagi auprès de l'AFP Virginie Vallier, l'une des propriétaires occupants de l'immeuble, situé 66 rue d'Aubagne. Elle avait dévoilé mardi le courrier envoyé par Groupama au syndic annonçant le "retrait de la garantie +effondrement+".

Dans un autre courrier, le syndic précisait que les autres assureurs, contactés, réclamaient désormais un montant de prime "multiplié par 6 ou 7".

Le ministre du Logement Julien Denormandie avait qualifié "d'inacceptable" la décision de Groupama et s'était entretenu avec le directeur général du groupe. Groupama a annoncé peu après que "compte tenu de l'émoi et des circonstances exceptionnelles", il rétablissait "dans l'attente des expertises complémentaires, ses garanties +effondrements+". "Cela ne remet pas en cause les travaux que doivent engager les propriétaires", ajoute-t-il.

L'assureur Allianz avait quant à lui annoncé aux syndic de deux immeubles du centre, rue d'Italie et rue Toussaint, qu'il "ne souhaitait pas laisser se poursuivre" leurs contrats d'assurance après leur évacuation et une expertise diligentée par la ville, selon des courriers consultés par l'AFP.

Contacté, Allianz a fait savoir jeudi soir qu'il revenait sur cette décision: le groupe "décide de prolonger les garanties de ses assurés copropriétaires de Marseille dont les murs sont sous arrêté de péril ou d'insécurité", "compte tenu du contexte exceptionnel".

"Allianz France appelle l'ensemble des parties prenantes - pouvoirs publics, collectivités locales, propriétaires - à se réunir pour trouver des solutions permettant de garantir l'exécution rapide des travaux indispensables à la sécurité", a-t-il ajouté.

L'effondrement de deux immeubles rue d'Aubagne le 5 novembre a fait huit morts et plongé la cité phocéenne dans une crise sans précédent: jusqu'à 199 immeubles insalubres ou délabrés ont été évacués depuis, soit plus de 1.561 personnes devenues sans domicile fixe.

Publié le 06/12/2018 06:01
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Ne pas verser le CICE 2018 pour retrouver de l’oxygène budgétaire ? Quel impact sur la trésorerie des TPE-PME ?
02.
Quel serait le record ultime que pourrait battre un champion au 100 mètres ?
03.
Le Bitcoin est-il condamné à la déchéance si ses cours continuent à baisser mais que le coût de son minage se maintient ?
04.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
05.
L’existence de l’euro, cause première des "gilets jaunes"
06.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
07.
Mais combien mesure vraiment l’univers ? La cosmologie voit ses certitudes ébranlées
01.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
02.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
03.
Laura Smet se marie sous escorte policière; Laeticia Hallyday aurait caché des maisons; Demi Moore : après les jeunots, une femme; Vexée par sa défaite à DALS, Iris Mittenaere retombe dans les bras de Kev Adams; Ces stars qui revêtent leurs gilets jaunes
04.
Toulouse : un Gilet jaune entre la vie et la mort après un tir de flash-ball en pleine tête
05.
2019, les prévisions choc de Saxo Bank
06.
L'origine de l'agressivité de la tribu des Sentinelles
07.
Où l'on apprend que Macron ne sait pas nager !
01.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
02.
Obsèques de Johnny Hallyday : Laeticia laisse la facture à l'Elysée
03.
Gilets jaunes : ce qui se cache derrière le silence assourdissant de Nicolas Sarkozy
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Comment l’extrême-gauche est en train de noyauter le volet revendication des Gilets jaunes
06.
Et après quoi ? 41% des Français affirment qu'ils pourraient voter pour une liste Gilets Jaunes aux européennes et 13% en sont certains
01.
Jours de colère : qui du gouvernement ou des Gilets jaunes a marqué le plus de points ce samedi ?
02.
Ce virage de la croissance qui pourrait sauver Emmanuel Macron (tout en restant libéral) s’il osait faire son 1983 à l’envers
03.
Emmanuel Macron, chronique d'une mort (politique) annoncée
04.
Vers le clash final ? Emmanuel Macron ou trois ans de stratégie du “moi ou le chaos”
05.
Ce double effet de blast sans lequel Emmanuel Macron ne pourra pas apaiser la France
06.
Peur du grand dérapage : ces appels à la responsabilité qui masquent mal le raidissement des politiques et des électeurs centristes dans les démocraties occidentales