Nations unies (Etats-Unis), 19 nov 2018 (AFP) - Les Etats-Unis ont échoué lundi à édulcorer une résolution de l'ONU sur la lutte contre le harcèlement sexuel et les violences faites aux femmes, malgré le soutien de la Russie, la Chine, l'Inde, de plusieurs pays musulmans et du Vatican.

L'administration Trump souhaitait notamment supprimer un paragraphe de cette résolution non contraignante, portant sur l'accès à des services de santé reproductive, l'avortement sécurisé et le droit des femmes à décider librement des questions concernant leur sexualité.

"Nous ne reconnaissons pas l'avortement comme une méthode de planification familiale, pas plus que nous ne soutenons l'avortement dans nos services de santé reproductive", a argué la diplomate américaine Courtney Nemroff.

La France et les Pays-Bas ont mené les négociations sur le projet de résolution, qui pour la première fois cette année, face à l'émergence du mouvement #MeToo, mentionne la lutte contre le harcèlement sexuel.

Deux amendements au texte, présentés par les Etats-Unis, ont été rejetés par une commission de l'Assemblée générale. Israël, qui a pourtant pour habitude de suivre les positions de Washington aux Nations unies, a voté contre, à l'instar des pays européens.

"Ces amendements, ne nous trompons pas, sont hostiles", a déclaré à l'assemblée l'ambassadeur français à l'ONU François Delattre, soulignant que les termes utilisés dans le projet de résolution provenaient de textes ratifiés, comme la déclaration de Pékin sur les droits des femmes, et ne devraient pas prêter à discussion.

La résolution a été adoptée par consensus par la commission, mais les Etats-Unis ont fait savoir qu'ils se dissociaient du vote.

Une manoeuvre similaire de Washington, concernant l'accès des filles à la santé reproductive, avait déjà échoué la semaine dernière dans le cadre d'une résolution sur les mariages forcés.

L'ambassadeur français a critiqué le virage pris par les Etats-Unis, alignés sur les positions de certains gouvernements les moins progressistes en matière de droit des femmes.

"Nous avons besoin de l'Amérique dans ce combat contre le harcèlement sexuel, en cohérence avec les valeurs que l'Amérique a toujours portées avec nous", a confié M. Delattre à l'AFP.

Selon des diplomates onusiens, ces efforts américains sont dictés par les partisans ultra-conservateurs du vice-président Mike Pence, farouche opposant à l'avortement.

L'administration Trump a arrêté l'an dernier de contribuer au Fonds des Nations unies pour la population, qui permet notamment à certains pays de bénéficier de services de planification familiale.

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a annoncé dans le même temps lundi le lancement d'une campagne de sensibilisation sur la "pandémie mondiale" que représentent les violences faites aux femmes.

"Nous ne pourrons jamais vraiment dire que nous vivons dans un monde juste et équitable tant que la moitié de notre population, constituée des filles et des femmes, ne pourra pas vivre à l'abri de toute peur, violence et insécurité quotidienne", a déclaré M. Guterres.

Publié le 19/11/2018 11:45
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Rihanna éconduit Neymar, Charlotte Casiraghi & Gad Elmaleh s’ignorent, Anthony & Alain-Fabien Delon se vengent de leur père; Karine Ferri investit lourdement pour son mariage (et invite utile); Johnny Depp : c’est Amber qui l’aurait battu
02.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…
03.
Ce qui explique la nouvelle vague d'eugénisme
04.
Cannes : Abdellatif Kechiche s'emporte contre la question "imbécile" et "malsaine" d'un journaliste
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Automobile : des centaines de milliers de moteurs Renault suspectés de malfaçon
07.
Colis piégé à Lyon : pourquoi la menace terroriste ne parviendra pas à prendre cette élection en otage
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Cancer : cette découverte sur le cerveau qui ouvre de prometteuses voies de traitement
05.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
06.
LREM, UDI, LR ou abstention ? Petit guide pour ceux qui voudraient (vraiment) voter libéral aux Européennes…