Contenus en rapport avec le mot-clé: Montesquieu
M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?
Des dizaines de ministres de l’Éducation nationale se sont succédé pendant des siècles. Tous, parait-il, avec le même mensonge à la bouche.
Publié le 13/08/2019 - 10h34
Pourquoi il faut briser les "idéaux des Lumières"
Pour Marc Halévy, aucun doute, les Lumières ont menti. On les vante, on s’en réclame. Pourtant, la pensée d’une dizaine de philosophes français du xviiie siècle a engendré beaucoup d’idéologies totalitaires qui ont ravagé l’Europe pendant 250 ans. C’est la thèse ardemment défendue ici : les idéaux de ces philosophes impliquaient, pour leur mise en oeuvre, le recours systématique à la force et à la violence, tant le moule de leur pensée était étroit pour y faire entrer toute la réalité. Extrait de "Les mensonges des Lumières" de Marc Halévy, aux éditons du Cerf (2/2).
Publié le 08/04/2018 - 11h46
Marc Halévy : "Nous ferions bien mieux de (re)lire les philosophes des Lumières anglais que de nous inspirer de leurs homologues français"
Marc Halévy, auteur du livre "Les mensonges des Lumières", soutient que les tenants de l'Enlightenment anglais étaient d'authentiques philosophes alors que leur plagiaires français n'étaient que des idéologues de salon.
Publié le 08/04/2018 - 11h28
L’arbre Sivens qui cache la forêt des projets lancés par les collectivités locales au mépris de toute logique économique
Après une année de lutte obstinée des associations et deux mois de violence dans la forêt de Sivens, Ségolène Royal suggère la création d'un "comité de l'usage de l'eau, une démarche démocratique pour que les gens se réapproprient leur territoire".
Publié le 05/11/2014 - 11h50
Pourquoi la Chine ne pourra jamais prendre le contrôle de la planète
Un vaste territoire difficile à contrôler, une tendance à l'isolationnisme, un manque d'innovation et des relations tendues avec ses voisins ont toujours empêché l'Empire du Milieu d'asseoir son hégémonie.
Publié le 05/01/2014 - 19h26
Mal élevé ? Pourquoi Alexis de Tocqueville n'appréciait pas les bonnes manières françaises
En célébrant la civilité, les penseurs des Lumières expriment une confiance nouvelle dans la nature humaine : les hommes sont naturellement sociables et le progrès des manières aide à les rendre plus heureux et plus vertueux. Mais ces promesses recouvrent une sourde inquiétude : les formes les plus raffinées de la civilité peuvent aussi dissimuler le mensonge et favoriser la domination. Extrait de "La politesse des Lumières" (2/2).
Publié le 30/12/2013 - 10h08
Faut-il toujours rester poli ? Ce qu'en pensait Jean-Jacques Rousseau
En célébrant la civilité, les penseurs des Lumières expriment une confiance nouvelle dans la nature humaine : les hommes sont naturellement sociables et le progrès des manières aide à les rendre plus heureux et plus vertueux. Mais ces promesses recouvrent une sourde inquiétude : les formes les plus raffinées de la civilité peuvent aussi dissimuler le mensonge et favoriser la domination. Extrait de "La politesse des Lumières" (1/2).
Publié le 29/12/2013 - 09h09
Quand la députée UMP Valérie Boyer confond Le Pen et Montesquieu
L'élue a faussement attribué une phrase sur le droit du sol au penseur des Lumières.
Publié le 10/08/2013 - 13h48
Politesse à la française : et si ça nous venait de la Révolution ?
Les bonnes manières sont une véritable exception culturelle française. Claude Habib et Philippe Raynaud reviennent sur la rupture révolutionnaire et l'avènement de la démocratie qui ont permis leur émergence. Extraits de " Malaise dans la civilité ?" (2/2).
Publié le 16/09/2012 - 10h21
Fermeture du collège de Juilly, ou comment la France peine à inscrire ses institutions historiques dans la mondialisation
Le plus vieux collège de France ferme ses portes à l'occasion de la fin de l'année scolaire pour cause d'endettement. Avec cet établissement qui a vu passer Montesquieu, Bossuet ou Noiret s'en va tout un pan de notre histoire...
Publié le 04/07/2012 - 14h35
Garde à vue : la Cour de cassation ne doit pas prendre la place du législateur
avec P. P.
Les décisions de la Cour de Cassation sur le régime de la garde à vue ont précipité la réforme adoptée en avril par les députés. Symptôme d'un retour en force du pouvoir du juge sur le législateur ?
Publié le 03/06/2011 - 08h51