A-Books : Les mini livres numériques
Communication politique, le plus vieux métier du monde Partie 1 : De la préhistoire à l'Empire romain
Fresques, bas-reliefs, sculptures, monuments, mythologies, etc. De la préhistoire à l'Empire romain, les techniques de communication n'ont cessé d'évoluer. Leurs évolutions ont accompagné celles des différentes sociétés humaines. Et celles du politique qui a su tirer profit de ces techniques de communication pour asseoir sa domination et son pouvoir.Entrez dans l'histoire de la communication politique.
Publié le 11 juin 2014
31 pages
40min de lecture
Grand Public
ISBN: 978-2212-86930-9
Jean-Noël Dibie pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Découvrez le livre
Descriptif
Extrait
Avis
Visionneuse

Faisant son chemin depuis les premiers hommes, la communication politique franchit un premier pallier avec les mythologies de l'Egypte pharaonique. Véritables instruments de communication politique de dynasties de droit divin, on les retrouve également en Mésopotamie. Ces mythologies sont véhiculées par l'image, l'un des principaux vecteurs de communication politique : fresques, palais reliefs, sculptures...décorant les palais et les temples. Des scènes de torture: voici ce que faisaient figurer les rois assyriens sur les fresques ornant les murs de leurs palais, pour décourager les ennemis potentiels. 

L'écriture, nouvel outil qui vient bouleversé la communication politique  : usage divin en Egypte, administratif en Mésopotamie, commercial par les Phéniciens, politique en Grèce, etc. Très vite, le politique s'en saisit : en témoigne la bibliothèque d'Assourbanipal, le dernier roi assyrien, riche de quelques 22 000 tablettes!

Un tournant est franchi avec la Grèce archaïque qui érige la communication politique en art. Socrate, Platon, Aristote, etc...autant de philosophes ayant contribué au développement de la communication politique. 6 ans : c'est l'âge auquel l'art oratoire est appris aux jeunes garçons citoyens d'Athènes. Outre l'éducation, la communication politique se diffuse par tous les moyens : constructions monumentales (Acropole), sculptures, céramiques, etc. 

Rome s'inspire d'ailleurs des techniques de communication politique de la Grèce antique. Les images se multiplient : Rome, libératrice des peuples de la péninsule; Rome, puissance continentale; Rome, puissance méditerranéenne. Le culte de l'empereur, avec Auguste, vient renforcer cette pratique de la communication politique. L'institutionnalisation de la religion chrétienne en 380 marque alors une nouvelle étape : celle de la communication politique de l'Eglise naissante. 

Dans son A-book en six parties, Jean-Noël Dibie va à l'encontre des idées reçues : non, la communication politique n'est pas née au XXIème siècle! 

 

Les cinq autres parties sont également disponibles à la vente :

 

Nos connaissances des pratiques politiques et cultuelles de la Grèce archaïque sont, pour l’essentiel, fondées sur deux sources : l’archéologie, qui bénéficie de l’usage des arts à des fins de communication politique, et une transcription de la tradition orale, ordonnée au Vèmesiècle av. J-C par le tyran Pisistrate. Celle-ci, connue sous le titre des Rapsodies homériques, intègre deux compilations de chants de bardes, dont l’origine s’échelonne entre le IXème et le VIIème siècle : L’Iliade, qui rapporte les six dernières semaines de la guerre de Troie dont l’ancien nom était Ilion, et L’Odyssée, mythique récit du voyage d’Ulysse de retour de Troie.

Ces sources portent témoignage de pratiques de communication politique de la Grèce archaïque, mosaïque d’entités autonomes, appelées "polis", rassemblant sous l’autorité d’un roi ou d’un groupe d’aristocrates des populations vivant dans et hors des murs. Les nombreux conflits entre ces cités-Etats, ayant en commun une langue, une écriture et un Panthéon, celui des dieux de l’Olympe, ont inspiré les bardes qui entretenaient la confusion entre intérêts collectifs et individuels.

Le rayonnement de la Grèce classique, dont Athènes sera le centre au VIème s. av. J-C, est redevable aux colonies ioniennes, implantées sur les côtes de la mer Egée et d’Asie mineure, et aux colonies méditerranéennes des rives de la péninsule italienne, de Gaulle et d’Ibérie, toutes très attachées aux pratiques politiques, sociales et culturelles de leur cité mère. Cet essor colonial, qui implique un important flux de communication, a bénéficié d’innovations scientifiques ou techniques, souvent fondées sur des savoirs égyptiens, babyloniens ou mycéniens. La géométrie profite à la construction navale. L’astronomie permet aux marins de mener à bon port des navires chargés de marchandises et de denrées conservées dans de robustes poteries…

 

 

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires

La visionneuse n'est disponible que si vous avez acheté ce livre.

Vous devez avoir acheté cet A-book pour le lire.
Mots-clés
Atlantico éditions, Eyrolles, e-book, A-book, Jean-Noël Dibie, communication politique, Politique, communication, Grèce antique, Mésopotamie, Egypte, pharaons, socrate, philosophie, Acropole, Rome, remise à plat fiscale, christianisme, monument
Thematiques
Sur le même thème
Jean-Noël Dibie pour Culture-Tops
En ce début de XXIème siècle, l'humanité découvre le nouvel univers numérique des TIC (Technologies de l'information et de la communication). De nouveaux outils à la disposition de la communication politique, difficilement contrôlables.
Jean-Noël Dibie pour Culture-Tops
Contrôler le contenant pour contrôler le contenu : tel est le principe appliqué par le politique à l'arrivée des nouveaux outils de communication que sont la radio et la télévision. L'objectif ? Véhiculer une image positive de leur politique...et d'eux-mêmes!