A-Books : Les mini livres numériques
Je crée mon entreprise à l'étranger Les clés du succès
Auteur : Ingrid Labuzan
1 642 953 : c'est le nombre de Français installés hors de nos frontières. Un chiffre en constante hausse depuis 10 ans, avec une moyenne de croissance annuelle de 3%. Alors que la situation de l'emploi se dégrade en France, près de 30% des jeunes Français diplômés envisagent une expatriation à vie selon la Maison des Français à l'Etranger. Mais avant de franchir le pas, un sérieux travail de préparation vous attend...avec l'aide de cet A-book.
Publié le 18 juil 2014
55 pages
55min de lecture
Grand Public
ISBN: 978-2212-86937-8
Ingrid Labuzan
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Découvrez le livre
Descriptif
Extrait
Avis
Visionneuse

Une aventure double : celle de l'étranger, combinée à celle de l'entrepreneuriat. Tel est le nouveau profil de l'expatrié français.

Imaginés parfois comme des eldorados depuis la France, certains pays présentent en réalité plus de difficultés de réussite. C'est pourquoi, avant toute chose, il convient de bien préparer son départ...pour mieux réussir son arrivée! 

Durée et nombre de démarches administratives, législation du travail, rémunération, présence ou non sur place d'une communauté française, coût d'une création d'entreprise...autant de facteurs à prendre en compte lorsque l'on souhaite s'installer et créer son entreprise à l'étranger. Ainsi, certaines destinations se distinguent mieux que les autres : Singapour est la destination où il est le plus facile de faire des affaires selon le dernier rapport Doing Business de la Banque mondiale, suivi de près par la Nouvelle-Zélande (3e) où créer son entreprise ne prend qu'une demi-journée! La France n'est que 38e, devant la Géorgie classée 8e!

Outre des destinations phares pour la communauté française (Suisse, Royaume-Uni, Etats-Unis, Belgique et Allemagne), certains pays sont de plus en plus dynamiques en termes d'arrivées de Français depuis années. Des destinations surprenantes de prime abord : la Jamaïque (+19%), la Birmanie (+63,1%), la Géorgie (+11%), etc. 

Ingrid Labuzan est partie à la rencontre de ces hommes et femmes ayant réussi l'aventure de créer leur entreprise à l'étranger : de Johannesburg à Hong-Kong, en passant par Lima et Dubaï, les parcours sont tout aussi variés. Société de conseil, service de livraisons de bouquets de fleurs, entreprise d'importation et de distribution de vins français, etc. , tout le monde a sa chance! 

N’en déplaise aux aventuriers, il est extrêmement difficile de transformer un visa de tourisme en visa de travail. Et ne confondez pas permis de séjour et permis de travail. Pour obtenir ce précieux sésame, mieux vaut, depuis la France, s’adresser au consulat du pays désiré. Une fois autorisé à résider et à travailler dans le pays de votre choix, suivez par la suite les démarches qui vous permettront d’obtenir le statut de résident. Vérifiez au préalable de quelles conditions ce dernier est assorti, notamment en matière de change, de douane et de fiscalité.

Il existe, pour les plus jeunes, une solution intermédiaire, grâce au visa Vacances-Travail. Il permet aux 18-30 ans (35 ans au Canada) d’obtenir un visa de tourisme autorisant l’exercice d’un métier durant un an. Un bon moyen de vérifier si les idées correspondent à la réalité du terrain. Ce dispositif n’est malheureusement valable que dans un nombre limité de pays : Argentine, Australie, Canada, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Hong Kong. Certaines facilités existent également avec la Russie. Attention, le nombre de places est souvent limité et il faut remplir une liste de critères précis :

  • Pour connaître les conditions d’obtention d’un visa Vacances-Travail, rendez-vous sur le site www.diplomatie.gouv.fr, rubrique " Préparer son expatriation ", et sur les sites français des consulats de chaque pays adhérant à ce dispositif. Et pour plus d’informations : www.working-holiday-visas.com (comme son nom ne l’indique pas, le site est en français), http://pvtistes.net .
  • Le conseil du Ministère des Affaires étrangères : " Soyez prudent. Rappelez-vous que vous êtes à présent un travailleur immigré et que toute irrégularité de situation peut vous être préjudiciable. "
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires

La visionneuse n'est disponible que si vous avez acheté ce livre.

Vous devez avoir acheté cet A-book pour le lire.
Mots-clés
Atlantico éditions, Ingrid Labuzan, Eyrolles, A-book, e-book, expatriation, entreprise, Emploi, chômage, Etrangers, monde, entrepreneuriat, France, ministère des Affaires étrangères
Thematiques
Sur le même thème