À Propos

Ancien élève de l'ENS de Saint-Cloud et agrégé d'histoire, Gilles Richard est professeur d'histoire contemporaine à l'université Rennes 2 et membre de l'UMR CNRS "Arènes". Il a publié "Histoire des droites en France" chez Perrin.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vieille recette
LR : refaire du Sarkozy 2007 peut-il être une stratégie gagnante maintenant que la grande crise de 2008 est passée par là ?
"Ma conviction, c'est que s'ouvre le même espace que celui pour Nicolas Sarkozy en 2007" adéclaré le 22 septembre Laurent Wauquiez au Figaro. Mais 2017 n'est pas 2007 et rien ne dit que les classes populaires iront à Wauquiez comme elles vinrent à Sarkozy.
24/09/2017 - 11h30
04
Politico Scanner
Comment meurent les partis : les sévères claques à venir aux législatives signifient-elles vraiment que les partis concernés sont voués à la disparition ?
L'Histoire nous montre que toutes les "disparitions" de partis ne se valent pas, mais qu'un grand parti peut tout à fait devenir une coquille vide en quelques années.
24/05/2017 - 10h46
Le Mercredi 24 mai 2017
0 0
Recyclage
Dépasser les clivages droite gauche, cette nouveauté printemps été 2017 au fort goût de vintage
Dépasser les clivages n'est pas une formule politique inventée par Emmanuel Macron. Nombreux sont les cas de négation de l'opposition droite gauche dans l'histoire de la Ve République, et l'expérience devrait nous encourager à bien plus de méfiance.
19/05/2017 - 12h56
01
Vision d'avenir
Dur, moyennement dur ou très dur : le rude avenir des Républicains quel que soit le scénario final de la présidentiel
Alors que les élections présidentielles approchent, l'avenir de la droite semble encore très incertain. Pour chaque cas, c'est un nouvel avenir de la droite en France qui semble se dessiner.
07/04/2017 - 11h38
019
Histoire des droites
Gilles Richard : "Les classes populaires sont beaucoup plus réticentes que les classes moyennes à la "mondialisation" néolibérale"
Doit-on, pour évoquer la droite française utiliser le singulier ou opter pour le pluriel ? Dans son ouvrage, "Histoire des droites en France", Gilles Richard préfère la deuxième option. Entretien.
12/03/2017 - 10h05
00
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours