À Propos

Frédéric Monier est historien et professeur à l'université d'Avignon.

Spécialiste de l'histoire politique contemporaine française et européenne et de l'histoire du secret, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le complot dans la République. Stratégies du secret de Boulanger à la Cagoule (La Découverte, 1998), Le Front populaire (La Découverte, 2002) ou Corruption et politique : rien de nouveau ? (A. Colin, 2011).

Il participe par ailleurs à un site web consacré à l'histoire de la corruption politique en France et en Allemagne à l'époque contemporaine.

Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ses Contributions
Taxi 12, starring Edouard Philippe

Comment nommer un gouvernement et autres menus actes de pouvoir à l'heure de la télé-réalité politique

La surmédiatisation politique, à travers la multiplication des chaînes d'information en direct et des réseaux sociaux notamment, a profondément changé la pratique politique, notamment dans son rapport au secret.
16/05/2017 - 11h12
0 0
Fausse route

Pourquoi les Américains se trompent quand ils agitent le spectre des années 1930 concernant la France

L'ancien correspondant du New York Times en France Alan Riding a récemment établi dans un article d'opinion un parallèle entre la France en crise des années 1930 et celle d'aujourd'hui. "Les parallèles historiques sont toujours risqués", écrit-il en préambule. Certainement l'un des seuls points sur lesquels il ait entièrement raison.
25/06/2013 - 10h14
0 19
Affaire Dominique Strauss-Kahn

DSK : complot ou parano ?

La thèse de la conspiration enfle sur le web et ailleurs. Michèle Sabban, proche de Dominique Strauss Kahn évoque un "complot international", Christine Boutin un piège. Comment se développent et prospèrent ces raisonnements ? Décryptage avec un spécialiste des théories complotistes.
17/05/2011 - 15h12
0 16
Cause they're woerth it

La transparence sauvera-t-elle la politique ?

Conséquence directe du scandale Woerth-Bettencourt, les membres du gouvernement et les conseillers des cabinets ministériels ont jusqu'à ce vendredi 15 avril pour remettre à François Fillon leurs « déclarations d’intérêt ». En jeu : la transparence politique.
15/04/2011 - 08h03
0 3
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours