À Propos
Aude Mirkovic est maître de conférences en droit privé, porte-parole de l'association Juristes pour l'enfance et auteur de PMA, GPA, quel respect pour les droits de l’enfant ?, ed. Téqui, 2016. Son dernier livre "En rouge et noir" est paru aux éditions Scholæ en 2017.
 
 "En rouge et noir" de Aude Mirkovic
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Wahhabisme à l’insu de leur plein gré

"Pas d’utérus, pas d’opinion" sur la PMA ou l’IVG, ou le naufrage intellectuel de progressistes à la dérive

Un slogan réapparaît régulièrement lorsque le débat public touche à une question qui concerne le corps féminin (IVG, PMA, etc.) : le "no uterus, no opinion". Il consiste à interdire à tout homme d'exprimer son opinion, justement parce qu'il est homme.
15/06/2019 - 14h47
14 7
Deux papas, une maman

Pourquoi est-ce qu’accoucher de son petit-fils (conçus avec les gamètes de son gendre et de sa fille) pose de sérieux problèmes en tout genre

Dans un article du Parisien paru ce mardi, on apprend qu'une Américaine a donné naissance le 25 mars dernier... à son petit-fils. En effet, elle a porté l'embryon constitué des gamètes de son fils et de la sœur du conjoint de son fils, les deux souhaitant faire une GPA pour avoir un enfant.
04/04/2019 - 10h08
15 1
Fraude In Vitro

Fraudes à la fertilité : les personnes conçues par erreur lors de procédures de fécondation in vitro attaquent en justice

Aux Etats-Unis, de nombreuses personnes considérées comme conçues par erreur lors de fécondations in vitro s'en prennent aux docteurs et autres responsables.
29/11/2018 - 09h50
12 6
Gouvernement des juges ?

La Cour d’appel de Montpellier outrepasse-t-elle son rôle en créant ex nihilo la notion de “parentalité non genrée” ?

Un tribunal de Montpellier a créé la notion de parentalité non genrée et a accordé ce statut inédit à un homme devenu femme.
16/11/2018 - 10h56
0 3
Utérus à louer

Vers une commercialisation de la GPA au Canada : quand la dérive sociétale s’accélère

Cette semaine au Québec, un député fédéral libéral a présenté un projet de loi qui décriminaliserait le paiement pour la maternité de substitution, ainsi que pour les dons d'ovule et de spermatozoïdes.
03/06/2018 - 10h31
0 12
Contributeurs les + lus
Période :
24 heures
7 jours