En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

06.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

07.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 16 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 17 heures 58 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 20 heures 12 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 22 heures 32 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 22 heures 51 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 23 heures 6 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 11 heures
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 13 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 17 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 21 heures 53 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 22 heures 15 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 22 heures 43 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 23 heures 14 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 23 heures 28 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 13 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 13 heures
© Reuters
Que Nicolas Sarkozy revienne en 2017 ? "Impossible" selon Dominique Paillé, son ancien conseiller politique à l'Elysée.
© Reuters
Que Nicolas Sarkozy revienne en 2017 ? "Impossible" selon Dominique Paillé, son ancien conseiller politique à l'Elysée.
Pour mieux régner

Dominique Paillé : "Nicolas Sarkozy aime diviser et ne cesse de le faire"

Publié le 30 novembre 2013
Dans son livre, "Retour perdant", l'ancien porte-parole de l'UMP Dominique Paillé dresse un bilan sombre du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Pour lui, un retour gagnant de l'ancien président est tout simplement impossible.
Dominique Paillé est avocat au Barreau de Paris. Député Honoraire.   Né le 28 mai 1956 à les Aubiers (79) France, il débute sa carrière professionnelle comme haut fonctionnaire hospitalier. Diplômé de sciences politiques (Paris) et titulaire d’un...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Paillé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Paillé est avocat au Barreau de Paris. Député Honoraire.   Né le 28 mai 1956 à les Aubiers (79) France, il débute sa carrière professionnelle comme haut fonctionnaire hospitalier. Diplômé de sciences politiques (Paris) et titulaire d’un...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans son livre, "Retour perdant", l'ancien porte-parole de l'UMP Dominique Paillé dresse un bilan sombre du quinquennat de Nicolas Sarkozy. Pour lui, un retour gagnant de l'ancien président est tout simplement impossible.

Atlantico : Dans votre livre, "Retour perdant", vous procédez à l’inventaire du quinquennat de Nicolas Sarkozy, ce que votre ancien camp, dans sa majorité, a toujours refusé de faire. Quel bilan général tirez-vous des cinq années de Nicolas Sarkozy à l’Élysée ?

Dominique Paillé : Le bilan est mitigé dans l'ensemble. Il y a des réussites que je mets en avant comme le Grenelle de l'environnement, la création d'outils pour soutenir l'économie comme le Fonds stratégiques d'investissement, la politique des grands investissements, etc. Il a été remarquable pour traiter la crise financière et pour l'Europe. Son énergie dans le domaine européen nous manque  considérablement aujourd'hui. Je suis plus dubitatif concernant les activités africaines et notamment l'intervention en Lybie.

Mais il y a aussi des réformes au goût d'inachevé comme la réforme des retraites ou la réforme des universités. Pour cette dernière, l'autonomie a été mise en place. En revanche, la sélection à l'entrée a été occultée. Enfin, des promesses n'ont pas été tenues alors qu'elles auraient pu permettre d'avoir un climat social beaucoup plus apaisé ces derniers temps, comme l'union civile pour les couples homosexuels par exemple.

Je dresse en revanche un tableau sombre du comportement de Nicolas Sarkozy. Il a gouverné en cherchant à cliver alors que le président a pour devoir de rassembler.

>>>> Sur le même sujet : L'épine qui piquait le pied de l'UMP : comment Nicolas Sarkozy doit-il jouer son retour pour se transformer en recours pour la droite ?

Vous avez été porte-parole de l'UMP jusqu'en 2011. Pourquoi ne pas avoir formulé vos critiques à cette époque ?

J'accepte volontiers cette critique. J'ai quitté Nicolas Sarkozy peu après le discours de Grenoble (en juillet 2010, ndlr). Il y avait des points que je ne pouvais plus défendre, notamment en matière d'immigration. Je lui ai dit à plusieurs reprises  - peut-être un peu tardivement - que sa gouvernance, faite de divisions, m'était insupportable.

Ce qui m'importe aujourd'hui c'est que l'opposition revienne au pouvoir avec des personnalités et des idées neuves et qu'elle ne gagne pas en 2017 par défaut. Mais il faut faire attention : la droite, et Nicolas Sarkozy le prouve en misant sur la stratégie de l'homme providentiel, parie sur le chaos. Le meilleur moyen pour que le pays relève la tête, ce n'est pas de regarder dans le rétroviseur et d'aller chercher quelqu'un du passé.

>>>> Les bonnes feuilles du livre de Dominique Paillé, "Retour perdant" : Nicolas Sarkozy, quel bilan ? Des réformes en trompe-l'œil au goût d'inachevé

Est-ce un constat personnel ou, la ligne soutenue par l'UDI ? Après tout, votre famille politique vient de s'allier avec François Bayrou, qui a voté pour François Hollande au second tour de la présidentielle…

J'ai écrit cela indépendamment de l'UDI. J'aime beaucoup Nicolas Sarkozy et je pense qu'il a gâché ses chances. En fait, je suis un sarkozsite attristé et déçu. Je m'exprime à titre personnel mais je suis convaincu que l'ensemble des concitoyens qui appartiennent au centre et à la droite modérée, partagent cet avis. D'ailleurs dans l'ensemble, la majorité de Français n'est pas à l'affût de son retour. Et pourquoi ? Parce qu'il n'a pas fait son autocritique.

Les adhérents UMP, en revanche, semblent attendre son retour. Nicolas Sarkozy aurait donc le soutien des militants mais pas des cadres de l'UMP. Est-ce que la droite est en train de se tirer une balle dans le pied en dénigrant à ce point l'ancien président ? D'autant que personne à l'UMP ne semble en mesure de reprendre le flambeau…

Si la droite avait le courage de réaliser un vrai bilan de son passage à l'Élysée, elle aurait pu corriger ce qui a été négatif et regagner en crédibilité auprès des Français. La parodie de bilan que Jean-François Copé a mené, même si le président de l'UMP n'en est pas responsable, a été pitoyable. En politique, il faut avoir le courage d'affronter son passé. Je cherche à ce qu'on épure le passé et qu'on le dise clairement. Le problème est que l'attitude de Sarkozy barre la route pour l'émergence d'un nouveau leader de l'UMP.

A qui pensez-vous ?

Il y a le profil rassembleur, comme François Fillon ou Alain Juppé, ou le profil jeune comme Nathalie Kosciusko-Morizet, Xavier Bertrand, Bruno Le Maire ou Laurent Wauquiez… Je cite volontiers des gens de l'UMP mais je peux également évoquer François Bayrou, même si c'est vrai que c'est compliqué pour lui puisqu'il se présente à Pau pour les municipales.

Et si finalement Nicolas Sarkozy avait été réélu en 2012 ?

Il était impossible qu'il remporte cette élection. Les erreurs qu'il a commises, dès le soir de sa victoire, l'ont coupé de la population. La droite et le centre sont majoritaires dans le pays et on se retrouve avec François Hollande et la gauche au pouvoir. Cherchez l'erreur !

Mais la défaite a pourtant été beaucoup moins large que ce que certains laissaient croire….

La défaite est une défaite vaste, comme toutes les autres sous la Vème République. Il avait un adversaire qui a été élu par défaut. Ne refaisons pas l'histoire en l'enjolivant.

Vous le décrivez comme un homme à "la recherche permanente de la provocation et du clivage". La personnalité de Nicolas Sarkozy était-elle en inadéquation avec la fonction de chef de l'État ?

Il s'est comporté et a gouverné d'une manière que je ne veux pas accepter. Le quinquennat oblige à être plus actif et le président est en première ligne. Il y a aussi les nouveaux moyens de communication dont il a abusé et abusé et qui rendent l'actualité extrêmement présente. Il n'empêche que le chef de l'État doit garder une certaine solennité et qu'il ne l'a absolument pas fait.

Encore aujourd'hui, il sort de sa tanière pour donner des leçons, une leçon à l'UMP qui l'a pourtant sauvé après l'invalidation de ses comptes de campagne, une leçon à son ancien Premier ministre qui nourrit pourtant de légitimes ambitions, une leçon aux juges après sont blanchiment, dont je me réjouis, dans l'affaire Bettencourt. Il aime diviser et il continue à le faire.

Propos recueillis par Sylvain Chazot

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

02.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

05.

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

06.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

07.

Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

05.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (34)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Ludo1963
- 02/12/2013 - 21:39
Atlantico donne une belle tribune à ce Paillé
3 articles au vitriol sur Sarko.... Trop gros , pour rejoindre Bayrou le constipé haineux qui n a jamais entrepris la moindre réforme quand il était ministre
Allez Paillé du vent
scrat75
- 01/12/2013 - 18:36
blablabla
Je ne sais pas si Sarkozy va revenir un jour en politique ! ( je le souhaite personnellement ) .une chose est sur il fera une bonne fois pour toute le ménage dans cette classe politique et médiatique qui parlent à la place des français ! Pour notre plus grand bien à tous ! Il avait proposé de tourner la page de 68 en 2007 mais de toute évidence encore bcp n'étaient pas prêt ! Encore un peu de patience Mr Sarkozy ! Les mentalités change radicalement dans ce pays ! :0)
arcole 34
- 01/12/2013 - 15:24
AU SUJET DE DOMINIQUE PAILLE
Sans pour autant oublier de signaler qu'il avait commencé sa carrière politique au Parti socialiste Unifié ( PSU ) avec des personnes comme Michel Rocard , Jean-Pierre Chevénement , Jacques Delors etc .
D'où les ponts qu'il avait tendu sur ordre par son parti centriste avec la gauche au pouvoir et Michel Rocard qui était premier ministre d'alors .