En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

03.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

04.

Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19

05.

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

06.

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

07.

Le PDG d’Ubisoft, Yves Guillemot, annonce des sanctions après des accusations de harcèlement sexuel

01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

C’est la procureure générale de Paris, Catherine Champrenault, qui va enquêter sur l’affaire ! Et qui va enquêter sur Catherine Champrenault ?

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
L'or sur
Voici un mystérieux masque d'or pour se protéger de la Covid-19
il y a 11 min 24 sec
pépites > Sport
Respect piloté
Des pilotes posent un genou à terre avant le départ du grand prix d'Autriche
il y a 1 heure 32 min
pépites > France
Un incendie pas encore éteint
Pour la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France la crise a été gérée sans prise en compte de principes fondamentaux
il y a 2 heures 11 min
pépites > Education
Médaille en chocolat
Dans certaines académies, on félicite les enseignants avec des badges
il y a 3 heures 13 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ce trou noir monstrueux dévore l'équivalent d'un Soleil par jour ; Pour coloniser Mars, il faudra au moins 110 personnes »
il y a 6 heures 34 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

il y a 6 heures 37 min
décryptage > Environnement
"Grandes villes vertes"

Ecologie et économie sont-ils compatibles ?

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Politique
Un vélo nommé problème

Aurelien Véron : « La politique anti-voitures d’Anne Hidalgo est extrême et quasi sectaire »

il y a 7 heures 8 min
décryptage > Santé
Téléphonie addictive

Rester scotché jusqu’à tard le soir sur l’écran de son smartphone nuit plus à la santé mentale que ce vous imaginez sans doute

il y a 7 heures 51 min
décryptage > International
De l'eau dans le gaz

Nord Stream 2 : le pipeline voulu par l’Allemagne qui met le feu aux relations entre les Etats-Unis et l’Europe

il y a 8 heures 32 min
pépites > International
Il y a toujours pire ailleurs
L'Angleterre réouvre les pubs dans la cacophonie générale
il y a 44 min 17 sec
pépites > Politique
Speedy Castex
À peine arrivé à Matignon, Jean Castex veut "aller vite"
il y a 1 heure 51 min
light > Insolite
La revanche des singes
En Thaïlande, les singes font la loi dans la ville
il y a 2 heures 30 min
pépite vidéo > Media
ONPC c'est fini
ONPC touche à sa fin, voici le best-of des clashs de l'émission
il y a 6 heures 4 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus

il y a 6 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les femmes de" par Caterina Bonvicini

il y a 6 heures 39 min
décryptage > International
Retour Ottoman

L'expansionnisme turc aura-t-il raison de l'OTAN ?

il y a 6 heures 57 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Ce que les scientifiques ont découvert grâce à l’anthropause, cette grande mise à l’arrêt de l’activité humaine liée à la pandémie Covid-19
il y a 7 heures 34 min
décryptage > Loisirs
À consommer avec modération

Moscow Mule et cocktails vegans : petite liste des long drinks tendances de l’été

il y a 8 heures 9 min
décryptage > France
Abandon de souveraineté

Souveraineté numérique : le choix inquiétant fait par la BPI pour l’hébergement des données sur les prêts des entreprises françaises affaiblies par le Covid-19

il y a 8 heures 52 min
© Courtesy Galerie Micheline Szwajcer, Antwerp © ADAGP
Speed Limit, François Curlet, 2012.
© Courtesy Galerie Micheline Szwajcer, Antwerp © ADAGP
Speed Limit, François Curlet, 2012.
L'Art en crise

Fiac 2013 : comment le protectionnisme, le copinage et la fiscalité ont tué le marché de l'art en France

Publié le 24 octobre 2013
Alors que se tient du 24 au 27 octobre la Foire internationale de l'Art contemporain au Grand Palais, le marché de l'art dans notre pays se meurt doucement. Tour d'horizon des raisons qui expliquent ce phénomène.
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que se tient du 24 au 27 octobre la Foire internationale de l'Art contemporain au Grand Palais, le marché de l'art dans notre pays se meurt doucement. Tour d'horizon des raisons qui expliquent ce phénomène.

Le rapport annuel du marché de l’art contemporain publié par Artprice montre que la France demeure le 4ème marché mondial, certes, mais loin derrière le trio de tête. Les Etats-Unis représentent 33,72% du marché, à quasi égalité avec la Chine avec 33,70%, suivis du Royaume-Uni avec 21,10%. Puis arrive la France avec… 2,79%. On le voit, il y a surtout trois acteurs majeurs, puis des places secondaires (Allemagne, Suède, Qatar, Turquie, Taiwan) parmi lesquelles la France se classe en première position.

Pourtant il n’en a pas toujours été ainsi. Paris, qui fut dans la première moitié du XXe siècle la capitale mondiale des arts, a longtemps dominé le marché des ventes. En 1952, la plus grande maison parisienne de ventes aux enchères, Ader, réalisait à elle seule un chiffre d'affaires supérieur à celui de Sotheby's et Christie's réunies ! Mais, pour protéger son marché, les autorités ont fermé hermétiquement le marché français. Les deux maisons anglaises n’ont alors eu d’autres choix que de développer leurs implantations à travers le monde de façon à compenser la perte du marché français. Aujourd’hui, c’est ce réseau international qui fait leur force, qui fait de ces deux sociétés les leaders mondiaux incontestés du secteur, tandis qu’Ader a disparu corps et biens depuis longtemps.

Lorsque la gauche arrive au pouvoir en 1981, elle veut promouvoir la création contemporaine. Mais cela passe bien sûr par l’intervention publique, et c’est ainsi que sont créés les FRAC (Fonds régionaux d’art contemporain) et le FNAC (Fonds national d’art contemporain), qui dispose d’un budget équivalent à la totalité des fonds régionaux. Conséquence logique, pour un galeriste, il importe surtout d’avoir les bons contacts au sein de la sphère publique de façon à s’assurer un flux régulier de chiffre d‘affaires. La commande publique prédomine, et le copinage qui va avec, elle n’incite pas les galeries à rechercher les collectionneurs ou à se développer à l’international. Résultat, la cote des artistes français contemporains se situe en net retrait par rapports à leurs collègues des autres grands pays.

La hausse continue de la fiscalité représente aujourd’hui le danger majeur qui menace les derniers acteurs importants. Déjà l’année dernière, l’une des plus grandes galeries parisiennes, Jérôme de Noirmont, avait annoncé qu’il mettait la clé sous la porte, dénonçant une "pression fiscale étouffante". La semaine dernière, les acteurs du marché de l’art ont finalement réussi à obtenir l’annulation du relèvement de la taxe à l'importation des œuvres d'art de 7% à 10 %, et qui aurait marginalisé encore plus la place de Paris. Mais la "créativité fiscale", ou la demande récurrente de réintégrer les œuvres d’art dans le calcul de l’ISF, constituent des menaces permanentes qui dissuadent les investisseurs et éloignent les collectionneurs. Pour finalement tuer à petit feu le marché de l’art.

Heureusement, il reste à Paris ses grandes foires internationalement reconnues, comme la FIAC cette semaine, mais aussi la Biennale des Antiquaires, le Salon du dessin, Paris Photos, Paris Tableaux, etc. Mais attention, déjà le patron de la Biennale a menacé de tout arrêter, ulcéré par le fiscalisme incessant et le mépris du pouvoir (aucun ministre n’est venu honorer de sa présence ce qui est la plus grande foire internationale d’objets d’art). Ces grands événements internationaux constituent le dernier rempart, s’il cède la France sera définitivement marginalisée.

A lire de l'auteur de cet article : La révolution du Bitcoin et des monnaies complémentaires : une solution pour échapper au système bancaire et à l'euro ?, Philippe Herlin (Atlantico Editions). Pour acheter ce livre, cliquez ici.


 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yt75
- 30/10/2013 - 15:23
vestale
Ci-dessous œuvre de 92/93, gratuite mais sous copyright "vestale sous contraintes, exercice ludique en courrier 10" :
https://vimeo.com/64412828
gueux et preux
- 25/10/2013 - 00:52
Sinon
pour ceux qui sont vraiment rétifs à l'art contemporain estampillé FRAC,le site artodyssey déballe une profusion d'artistes vraiment bons et de notre temps.
gueux et preux
- 25/10/2013 - 00:45
Un livre à lire
qui résume assez bien la situation du monde de l'art actuel: "Grands et petits secrets du monde de l'art" par Danièle Granet et Catherine Lamour. Edifiant!