En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© REUTERS/Desmond Boylan
Arrivé en France au début des années 2000, le mojito est devenu en moins de quinze années le cocktail le plus consommé dans notre pays
Santé !

La folie Mojito : les raisons pour lesquelles il est autant à la mode

Publié le 24 août 2013
Avec Marc Jean
Arrivé en France au début des années 2000, le mojito est devenu en moins de quinze années le cocktail le plus consommé dans notre pays. Cette popularité n'est pas due au hasard, mais à la guerre commerciale qui oppose les deux frères ennemis Bacardi et Havana Club.
Marc Jean est chef barman de l'hôtel Normandy Barrière de Deauville depuis 2000.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Jean
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Jean est chef barman de l'hôtel Normandy Barrière de Deauville depuis 2000.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arrivé en France au début des années 2000, le mojito est devenu en moins de quinze années le cocktail le plus consommé dans notre pays. Cette popularité n'est pas due au hasard, mais à la guerre commerciale qui oppose les deux frères ennemis Bacardi et Havana Club.
Avec Marc Jean

Atlantico : Depuis le début des années 2000, le mojito a un succès fou. 28% des consommateurs réguliers de cocktails en consomment (étude Nielsen, 2013), ce qui le classe en tête des ventes, devant le kir. Comment expliquer qu’en seulement 15 ans ce cocktail soit devenu le plus populaire de France ?

Marc Jean : La « mojito mania » est une tendance omniprésente depuis quinze ans environ. Si il y a une vingtaine d'années on m'en demandait un, même ici au Normandy, je répondais que nous n'avions pas de menthe. C'est maintenant le cocktail le plus vendu à notre bar. Il permet d'être décliné de différentes façons, à tel point qu'un écart sur notre carte leur est réservé : fruits rouges, concombres, frozen vanille, etc.

Une tendance est a priori éphémère, et pourtant celle-ci perdure. Pour comprendre, il faut se pencher sur les deux frères ennemis que sont Bacardi et Havana Club, qui exploitent tous deux ce terrain. Il ont mené des actions de communication intenses ces dernières années sur le mojito à travers une campagne agressive, tant auprès du public que des professionnels. Le public a répondu présent face à cette prise de parole : c'est le cocktail le plus vendu actuellement. C'est frais, ça sent bon le soleil et, surtout, on peut le décliner en de nombreuses variantes. C'est un véritable phénomène de société que l'on retrouve dans tous les types d'établissements, du palace au simple bar. Tout le monde s'en est emparé, même le rhum martiniquais. Je m'inscris en faux face à cette démarche car les cocktails ont une origine, une histoire et une authenticité qu'il convient de ne pas trahir. Il ne me viendrait pas à l'idée de faire un cocktail cubain avec du rhum martiniquais, tout comme je ne ferais pas un ti-punch avec un rhum cubain.

Comment expliquez-vous que cette boisson ne rencontre aucune barrière sociale ?

Il n'y a pas de barrières sociales car vous pourrez commander votre mojito pour cinq euros dans certains établissements – des bars en vendent ainsi 2 000 tous les jours - et 21 euros au Normandy. Il s'adresse à tous les âges et à tous les budgets.

Quelles sont les origines historiques de ce cocktail ? Quel a été son « parcours » avant qu’il n’arrive jusqu’à nous en 2000 ?

Le mojito était bu uniquement à Cuba, puis, plus largement dans les pays latinos. C'est uniquement grâce à la campagne de communication des deux géants du rhum que sont Bacardi et Havana, que le continent européen, en particulier la France, a été inondé. C'est tout une politique commerciale d'équipement des bars qui a contribué à cet essor.

Comme pour tous les produits qui rencontrent un grand succès, on trouve toutes sortes de qualités. Quelles sont les règles de base à respecter pour un bon mojito ? Que faut-il éviter ?

Il n'y a pas cinquante solutions. Il faut obligatoirement travailler avec un rhum cubain, de la menthe fraîche, et du citron vert, frais également. Pour le matériel, il vous faut un verre et un pilon. Il n'en faut pas plus pour que n'importe quel quidam en prépare chez lui. On peut aussi acheter le mojito tout fait en grandes surfaces. Ce ne sera jamais aussi bon qu'un vrai, mais c'est adapté aux personnes qui ne veulent pas passer de temps à la préparation. Pour ce qui est du sucre, personnellement, j'utilise la cassonade en même temps que du sirop de sucre de canne. Il est très agréable d'avoir ce petit côté croquant, cependant la dilution dans le froid est très longue. C'est pourquoi je mets une part équivalente de sirop. Après, le dosage est laissé à l'appréciation de chacun.

Propos recueillis par Gilles Boutin

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
wimpybubbles
- 25/08/2013 - 21:42
Rhum cubain ou de la Martinique, pas photo
Le meilleur rhum est bien entendu le rhum agricole appelation Martinique controlee, que ce soit pour un ti-punch, un planteur ou un mojito.
Réveil
- 25/08/2013 - 18:14
mais pourquoi
Je voyage beaucoup, j'ignore la pub, mais alors pourquoi je bois un mojito. Mais parce que c'est hyper bon le soir au bord de mer à la terrasse d'un café à Ténérife (pour info 3€ seulement), délocalisez vous...
james5566
- 24/08/2013 - 23:10
rhum cubain pas top
Dans cet article ,il font la promotion du rhum cubain je me demande même si on a pas payé le journaliste, parce que le meilleur rhum du monde c'est le rhum martiniquais, à partir de là, si vous voulez du MUST vous prenez les meilleurs ingrédients dans ce cas du rhum de Martinique, que ce soit pour du ti punch ou du mojito.
Dans les bars je ne crois pas qu'ils vont s'embêter à mettre de la super qualité avec du bon rhum martiniquais