En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
© Reuters
La célébration de Aïd el-fitr dure en général trois jours mais peut bien sûr se prolonger au-delà de cette période.
A table !

Fin du ramadan : ce que l’Aïd el-Fitr représente pour les musulmans

Publié le 08 août 2013
L'Aïd el-Fitr, la fête célébrant la fin du ramadan, commence ce jeudi en France ainsi que dans la plupart des pays arabes, après un signal donné par les autorités religieuses d'Arabie saoudite.
Haoues Seniguer est docteur en science politique. Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon Chercheur au laboratoire Triangle, UMR 5206, Lyon     http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article5383
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Haoues Seniguer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Haoues Seniguer est docteur en science politique. Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon Chercheur au laboratoire Triangle, UMR 5206, Lyon     http://triangle.ens-lyon.fr/spip.php?article5383
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Aïd el-Fitr, la fête célébrant la fin du ramadan, commence ce jeudi en France ainsi que dans la plupart des pays arabes, après un signal donné par les autorités religieuses d'Arabie saoudite.

Atlantico.fr : Le jour de début du ramadan avait fait l'objet d'un cafouillage. Le jour de la fin du jeûne a également été sujet à polémique. Ce problème de calendrier traduit-il des dissensions plus profondes au sein de l'islam ?   

Haoues Seniguer : En effet, la détermination du premier jour du ramadan s'est passée dans des conditions pour le moins rocambolesques qui ont créé une profonde confusion et un désarroi sans pareil chez les musulmans de notre pays déjà fortement divisés par des querelles de leadership. Pourtant, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) avait fixé depuis plusieurs mois, et ce de façon tout à fait officielle, le premier jour du mois du jeûne ainsi que la date de fin, au moyen du calcul astronomique. Ce qui était une première, car cette décision permettait, outre l'intégration de l'apport de la science moderne dans l'approche des textes religieux, à la fois de donner une certaine consistance à l'idéal de communauté de foi et en même temps de permettre aux salariés musulmans de prendre leurs dispositions auprès de leurs employeurs respectifs. Bien que décrié, à tort ou à raison, par des franges de musulmans de France, le CFCM n'en demeure pas moins le seul organe national qui dispose au moins d'une légitimité électorale, puisque son bureau est élu suivant des critères établis et connus en principe de tous les candidats. 
 
En tout état de cause, ce problème de calendrier a démontré, une fois de plus et à l'envie, combien le champ islamique français est éminemment fragmenté avec aucune autorité religieuse forte, disposant de suffisamment de légitimité pour être entendue et suivie par les fidèles. Il faut également ajouter à cela la concurrence que se livre chacun des acteurs de l'islam de France pour monopoliser la parole légitime de ses coreligionnaires et s'imposer dans l'espace public et médiatique comme des interlocuteurs autorisés de l'État et des leaders d'opinion. 


La fête de l'Aïd-al-Fitr aura donc lieu jeudi ou vendredi. Que signifie cette célébration pour les musulmans sur le plan religieux?

Au plan religieux, elle marque littéralement la clôture du mois de ramadan et fait partie, avec l'Aïd al-Kébir (ou 'Id al-Adha), de l'une des deux plus grandes fêtes ou célébrations religieuses de l'islam. La célébration de Aïd el-fitr dure en général trois jours mais peut bien sûr se prolonger au-delà de cette période. 


Au-delà de sa signification religieuse, a-t-elle également une dimension sociale ? Peut-on également parler d'une fête familiale comme Noël ? 

Il est vrai qu'à côté de la signification proprement religieuse, marquée par un prêche et une prière collectifs spécifiques qui se tiennent à la mosquée au matin du premier jour de fête, généralement entre 8H30 et 9H (l'horaire étant variable selon les lieux de culte), la dimension sociale est également fortement présente. Il s'agit, en effet, pour les pratiquants comme les non pratiquants attachés peu ou prou à l'islam, de communier, de partager un repas, de revoir de la famille, de visiter des amis qu'on ne voit pas forcément les autres jours de l'année, etc. En cela, l'Aïd el-Fitr est un vecteur occasionnel de vivification du lien social ou de confraternité. Enfin, les gestes de fraternité ne sont pas nécessairement adressés qu'en direction des musulmans, puisque des initiatives locales sont fréquemment entreprises par les gestionnaires de mosquées pour inviter des non-musulmans. Parfois des individus ou des familles, séparément, invitent également des voisins ou amis non-musulmans, pour communier dans la joie, autour de gâteaux, d'un verre de thé ou de café.


La pratique de l'Aïd a-t-elle évolué au fil du temps ? En quoi ?

Je ne sais si la pratique de l'Aïd a vraiment évolué, mais, à l'évidence, elle s'est sécularisée, à l'image de Noël, et n'a plus forcément la connotation spirituelle de départ. Dans une majorité de cas, c'est toujours le même leitmotiv qui est observé : exprimer publiquement sa joie, la partager avec ses proches et essayer de la communiquer autour de soi. C'est l'esprit de cette fête qui peut quelquefois évidemment être gâché par des comportements marginaux d'excès ou de débordements dans la cité.
 
Propos recueillis par Alexandre Devecchio
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

03.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

06.

Quand Donald Trump fait la leçon au patron de la Nasa en lui demandant d'aller sur Mars sans passer par la Lune

07.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

01.

La Tunisie "hors-cadre"

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

François de Rugy a démissionné

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
CN13
- 09/08/2013 - 09:05
ainsi donc, il leur faut un "signal" des autorités
pour commencer et pour arrêter ! c'est à mourir de rire !
Comment peut-on prendre cette religion sectaire au sérieux !
Beaumanoir
- 09/08/2013 - 02:12
Blabala sur des pratiques d' un autre age
qui ne sont certainement pas justifiees sur le plan dietetique (par exemple :)
Ces problemes de dates sont aussi importants que les discussions sur le sexe des anges. On peut remarquer que la Chretiente est sortie de moyen age, alors qu' une bonne partie de l' Islam y retourne.
vangog
- 08/08/2013 - 22:51
L'Islam était encore tolérable à une majorité
de Français, il y a un an.
En un si court laps de temps, les socialistes ont réussi à rendre l'Islam intolérable à tous les Français, par leur favoritisme imbécile, par l'utilisation à leur profit de cette minorité de pression électorale, par leur incapacité à faire cohabiter harmonieusement une communauté invitée avec la communauté historique...
Dans ce domaine aussi, ils ont prouvé que "le socialisme aboutit toujours à l'inverse de ce qu'il promet"!
Et ce n'est pas fini...