En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 10 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 13 heures 13 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 13 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 14 heures 51 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 16 heures 10 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 16 heures 55 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 17 heures 42 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 11 heures 7 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 13 heures 19 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 17 heures 2 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 17 heures 29 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 17 heures 58 min
Suite à l'affaire Woerth, les membres du gouvernement et les conseillers des cabinets ministériels ont jusqu'à ce vendredi 15 avril pour rendre à François Fillon leurs « déclarations d’intérêt ».
Suite à l'affaire Woerth, les membres du gouvernement et les conseillers des cabinets ministériels ont jusqu'à ce vendredi 15 avril pour rendre à François Fillon leurs « déclarations d’intérêt ».
Cause they're woerth it

La transparence sauvera-t-elle la politique ?

Publié le 15 avril 2011
Les membres du gouvernement et les conseillers des cabinets ministériels ont jusqu'à ce vendredi 15 avril pour rendre à François Fillon leurs « déclarations d’intérêt », qui seront placées sur le site internet du gouvernement dans quelques jours. C'est l’une des mesures préconisées dans le rapport remis le 26 janvier dernier par la commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêt dans la vie publique, mise en place suite au scandale Woerth-Bettencourt.
Frédéric Monier est historien et professeur à l'université d'Avignon.Spécialiste de l'histoire politique contemporaine française et européenne et de l'histoire du secret, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le complot dans la République....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Monier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Frédéric Monier est historien et professeur à l'université d'Avignon.Spécialiste de l'histoire politique contemporaine française et européenne et de l'histoire du secret, il est l'auteur de nombreux ouvrages dont Le complot dans la République....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les membres du gouvernement et les conseillers des cabinets ministériels ont jusqu'à ce vendredi 15 avril pour rendre à François Fillon leurs « déclarations d’intérêt », qui seront placées sur le site internet du gouvernement dans quelques jours. C'est l’une des mesures préconisées dans le rapport remis le 26 janvier dernier par la commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêt dans la vie publique, mise en place suite au scandale Woerth-Bettencourt.

La commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêt dans la vie publique - présidée par Jean-Marc Sauvé et installée suite au scandale Woerth-Bettencourt - préconisait des bonnes pratiques, destinées à mettre un terme aux abus d’influence et à la corruption politique.

Outre les « déclarations d’intérêt », elle proposait aussi une procédure de signalement d’abus, sur le modèle du whistleblowing américain, un régime élargi d’incompatibilités entre fonctions publiques et secteur privé, des sanctions renforcées et enfin la création d’une autorité indépendante, chargée de la déontologie de la vie publique, avec des postes de « déontologues » dans l’ensemble des administrations.

Prévenir les conflits d'intérêt dans la vie publique : un pari difficile

Ce texte, accueilli de façon favorable par plusieurs associations, a suscité des remarques aigres dans les rangs de la droite. Selon Gérard Longuet, cela pourrait faire « sombrer dans la République du soupçon généralisé et ensuite de la délation ». Quant à Bernard Accoyer, président de l’Assemblée nationale, il s’est dit hostile à un virage vers « une politique inquisitoriale », en affirmant que « nous ne sommes pas une société d’exhibitionnistes ».

La commission Sauvé a été instituée par Nicolas Sarkozy le 10 septembre 2010, afin de trouver une réponse politique à la crise ouverte par l’affaire Woerth-Bettencourt. Le 12 juillet 2010, dans un entretien télévisé, le chef de l’État, justifiant la démission de deux membres du gouvernement et le maintien d’Eric Woerth, admettait qu’il fallait mettre un terme aux « mauvaises habitudes » au sein du personnel politique. Les « déclarations d’intérêt » des ministres visent à assainir un climat politique toujours aussi délétère, comme l’a montré, au début de l’année 2011, l’épisode qui a conduit Michèle Alliot-Marie à la démission.

Transparence et discrétion

Ce qui est donc à nouveau en question est le soupçon pesant sur les rapports entre les élites politiques et l’argent. Les « déclarations d’intérêt » demandées aujourd’hui aux ministres, comme les déclarations de patrimoine des parlementaires dont il était question en décembre 2010, reposent sur un principe de transparence, censée rendre impossible toute forme de corruption, en plaçant la richesse des gouvernants sous l’œil des citoyens.

D’un point de vue historique, la norme de transparence succède à une autre norme, contradictoire, héritée de la fin du XIXe siècle : la discrétion. Née dans la France de la fin des années 1970, la « transparence » est conçue d’abord comme une règle administrative reposant sur le « droit à l’information ». Elle devient, à l’orée des années 1990, un « impératif » couvrant un champ plus vaste, notamment culturel. Après le tournant des années 1993 – 1997, en France comme au plan international, la transparence de la vie publique inspire la création d’instruments juridiques internationaux d’éradication de la corruption, à l’OCDE, à l’ONU et au Conseil de l’Europe.

Ce qui est en débat depuis le début des années 2000, c’est la limite entre transparence et protection de la sphère privée : comment tracer la frontière du secret, notamment sur le plan financier, patrimonial, fiscal ?

Comment tracer la ligne du secret ?

En décembre dernier, lors des débats parlementaires sur les déclarations de patrimoine des élus, les députés UMP Christian Jacob et Jean-François Copé signaient un amendement hostile à leur vérification par la commission pour la transparence financière de la vie politique. Christian Jacob se posait en défenseur du « secret fiscal ». Cette position est en décalage avec la plupart des mesures préconisées, notamment par le conseil de l’Europe en novembre 2006, au nom de la fonction «  de révélation et de suivi des conflits d’intérêt » assumée par les médias et les « organisations de la société civile ».

Il n’y a pas de compromis simple entre les partisans de la transparence et les adversaires de « l’exhibitionnisme ». Le service central de prévention de la corruption, placé auprès du ministère de la Justice, a proposé, en 2003, de créer des « magistratures du secret » : le projet n’a, semble-t-il, jamais été retenu. D’un point de vue historique, il est clair que le secret, en politique, a perdu sa légitimité, selon un processus non linéaire, amorcé depuis la fin du XVIIIe siècle, et qui semble culminer aujourd’hui. Ainsi, tout usage du secret attise des soupçons, dans ce cas de corruption, ce qui contribue au discrédit du personnel politique, marqué en France depuis la fin des années 1970.

La « déclaration d’intérêts » demandée aux membres du gouvernement repose sur un pari de François Fillon : celui de « renforcer la transparence de la vie publique et la confiance de nos concitoyens dans les institutions et les administrations de la République ». Il n’est pas certain que cela mette un terme au débat politique sur ce sujet, au sein de l’UMP. Il faut souhaiter que ces déclarations contribuent à maintenir les normes de probité publique, sans se faire beaucoup d’illusions sur l’impact que cela aurait dans l’opinion, puisque une majorité de Français croient, depuis trente ans, en la corruption du personnel politique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
pablico
- 15/04/2011 - 20:19
mea culpa
La transparence sauvera-t-elle
la politique ?

non!

mais le mea culpa, l'autocritique OUI..

l'humilité est une matière première en voie d'extinction.
TROTTA Olivier
- 15/04/2011 - 15:17
La transparence, c'est rétablir la confiance !
même si toute vérité n'est pas bonne à dire...avec la CO2M la transparence éco2 logique = les chiffres CO2 réels de toute notre co2nsommation. Comme le disait notre regretté Maurice Allais seul prix nobel d'économie français : "la vérité ne se définit pas comme étant l'opinion de la majorité, la vérité est ce qui découle de l'observation des faits". Et les faits sont plutôt tétus, Olivier TROTTA.
piano
- 15/04/2011 - 10:34
Super conclusion : Rien ne sert d'améliorer les pratiques,
les français ont des opinions préconçues.
Pas un mot sur les pratiques des pays nordiques,
dans lesquels ont voit des ministres prendre le métro
(et pas pour passer à la télé),
virés pour des conflits d'intérêts
qui sont ici la preuve de l'efficacité du réseau.
Si la classe politique traitait réellement ses propres déviances,
la confiance se serait maintenue. Mais un ami est un ami...