En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Années 80, sortez de ce corps
De Caunes, JR et Sérillon : quand vieilles gloires, macchabées et stars débranchées du Paf reprennent du service
Publié le 04 juillet 2013
Présentateurs télé, séries et conseillers politiques, l'ensemble de la scène politico-médiatique française semble touchée par une vague de vintagitude.
Laurence Lasserre est spécialiste de la communication publique et des medias.  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Lasserre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Lasserre est spécialiste de la communication publique et des medias.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présentateurs télé, séries et conseillers politiques, l'ensemble de la scène politico-médiatique française semble touchée par une vague de vintagitude.

TF1 rediffuse Dallas. Canal Plus exhume Antoine de Caunes et François Hollande parle dans l'oreillette avec Claude Sérillon. Ce retour vers le futur des présentateurs vintage nous pousse à lancer des avis de recherche sur d'autres présentateurs, actifs ou débranchés, qui pourraient reprendre du service à la plus grande joie de nos grands mères.

François Hollande a eu le premier cette formidable intuition que le présentateur du journal de 20h format années 80 est une valeur sûre qu'il convient de réhabiliter. Ce monde d'avant l'internet, où un homme-tronc causait dans le poste sans que l'on n'ait le moindre choix de l'heure, de l'angle ou du format, ce monde là renait de ses cendres et nous présente son lot de stars du Paf déchues qui redeviennent tendance. 

La direction de Canal Plus a créé une première distorsion de l'espace-temps pour la génération nostalgique d'avant le web en nommant Antoine de Caunes, éternel jeune homme à l'éternel sourire éternellement sympathique, amateur de rock, de cinéma, de belles nanas et de déguisements burlesques, pour succéder au Grand Prêtre Michel Denisot, célèbre pour avoir présidé aux destinées du Paris Saint-Germain et de la Berrichonne de Châteauroux. Dès la rentrée, donc, Antoine de Caunes, déguisé en Gandalf, présentera le Grand Journal de Canal Plus, accompagné de José Garcia et Alain de Greef, les potes Didier l'Embrouille et Ouin-Ouin surnommé Pine d'huître, avec Annie Lemoine dans le rôle de Philippe Gildas, et Jérôme Bonaldi en charge de la météo. On ne change pas une équipe qui gagnait.

Il y a quelques temps, tout ce monde là était pourtant dramatiquement has been : la pauvre Christine Ockrent ramait pour essayer de diriger des chaines de télé destinées à tous les malheureux francophones et expatriés de la planète, et Bruno Masure caressait son 7 d'Or la larme à l’œil en faisant de mauvaises blagues chez Stéphane Bern. Béatrice Schönberg convolait avec un ministre mal coiffé et mal attifé, tout en essuyant les foudres de Télérama pour avoir pataugé dans la télé réalité. Patrick Poivre d'Arvor, qu'on avait enfin délogé de TF1 malgré la réussite de ses implants capillaires, n'éxistait plus que dans la triste séquence guignolesque d'avant 20h sur Canal, que plus personne ne regardait, d'ailleurs. Laurence Ferrari, Audrey Pulvar, Marie Drucker ou Anne Sophie Lapix erraient sur les terrasses des Costes avec Guillaume Durand, ou trainaient dans la rubrique people de Voici, causant de leurs mecs, du prix des lunettes, de leur désir d'enfant mais aussi de carrière, et vivotaient dans les petits formats et les faibles audiences des innombrables bouquets numériques. 

Parmi les survivants de cette époque révolue, on note, par dérogation au principe, une immuable stabilité de Claire Chazal, dont l'âge réel est désormais non communiqué et dont le teint de peau impeccable ouvre un espoir à toutes les ménagères de 7 à 77 ans. On suppose, pour conserver sa beauté, qu'elle prend chaque jeudi un bain de lait d'ânesse comme le faisait Poppée, seconde épouse de l’empereur romain Néron. C'est certainement qu'elle a du lire Pline l'Ancien, qui en décrivait ainsi les vertus : « On croit que le lait d'ânesse efface les rides du visage, rend la peau plus délicate et en entretient la blancheur. On sait que certaines femmes s'en fomentent le visage sept cents fois par jour, observant scrupuleusement ce nombre ». On lui souhaite que dure cet exploit cosmétique, bien qu'elle se soit pris récemment un saut entier d'excréments sur les genoux, via la fenêtre ouverte de sa voiture, par un fâcheux qui voulait certainement rompre le sortilège.

Enfin, dans cette vintagitude ambiante, rendons un hommage spécial à l'insolent, à l'indéboulonnable, à l'inamovible, à l'incontournable David Pujadas, lequel, non content d'officier au 20h depuis un nombre incalculable d'années, se paie le luxe d'interviewer la superstar des années 80, le truculent, l'incroyable, l'increvable, le mythique Bernard Tapie. Pour ce match au sommet, au cœur de l'actualité du plus grand scandale politicomédiaticojuridicofinancier des 20 dernières années, pour ce duel collector, David se fait rincer par KO en un round sous nos yeux ébahis par Nanard, le seul, le vrai, qui cause exactement comme son avatar des Guignols. Un formidable moment de télé. Vraiment, on peut dire que sur ce coup là, on ne s'est pas foutu de notre gueule.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
03.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
07.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Lennart
- 05/07/2013 - 05:39
Les "vieilles gloires"
ont l'avantage d'avoir eu à une certaine époque une certaine gloire. Certains ont même l'expérience dans différents talents, avec beaucoup de succès.
D'autres resteront toujours des apprentis et cela quel que soit le domaine ou ils essaient. de pratiquer.
le Gône
- 05/07/2013 - 00:06
tout est "raccord"..
couille molle et son gouvernement baignent dans leur jus de ringards.. nous atteignons le sublime..un vieux beau aux cheveux teinte et sa pouffe a l'Elysée..un conducteur de camping car a Matignon, une clique de Franc maçons aux manettes..la presse aux ordres ,subvention nous voilà..et toute une bande vielles fiotes poudrées et autres gouines qui viennent nous donner des leçons de civisme!. .manque plus que Mitterrand le gangster et ses cadavres dans les placards..et nous revenons en 81 ..Ah Nom de Dieu..serillon ! putain c'est pas croyable , quel manche faut il être pour ce faire conseiller par un has been pareil!
gliocyte
- 04/07/2013 - 17:39
Atlantico
Quelle est la définition d'une "apprentie blogueuse" qui figure sur le CV de cette présentatrice? Pourquoi avez-vous supprimé mon commentaire qui vous en faisait la demande?