En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Le pape François a reçu ce week-end plusieurs parlementaires français au Vatican.
Leçon papale
Lorsque le pape met les parlementaires français face à leur devoir
Publié le 03 juillet 2013
Alors qu'il recevait samedi 15 juin une délégation de sénateurs et de députés français au Vatican, le pape a invité les parlementaires à "abroger" des lois et à ne pas légiférer en fonction des "idées du moment".
Gérard Leclerc est un philosophe, journaliste et essayiste catholique. Il est éditorialiste de France catholique et de Radio Notre-Dame.Il est l'auteur de l'Abécédaire du temps présent (chroniques de la modernité ambiante), (L'œuvre éditions, 2011).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Leclerc
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Leclerc est un philosophe, journaliste et essayiste catholique. Il est éditorialiste de France catholique et de Radio Notre-Dame.Il est l'auteur de l'Abécédaire du temps présent (chroniques de la modernité ambiante), (L'œuvre éditions, 2011).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors qu'il recevait samedi 15 juin une délégation de sénateurs et de députés français au Vatican, le pape a invité les parlementaires à "abroger" des lois et à ne pas légiférer en fonction des "idées du moment".

Atlantico : Le pape François a invité samedi les parlementaires français à ne pas hésiter à "abroger" des lois et à ne pas légiférer en fonction des "idées du moment". Le tout, sans jamais faire référence à des textes précis. Faisait-il allusion à la loi sur le mariage pour tous ? De quelles autres lois pouvait-il être question ?

Gérard Leclerc : Le pape n’a pas parlé ouvertement de mariage homosexuel. Je pense néanmoins qu’il visait l’ensemble des lois sociétales, justement comme le mariage pour tous ou encore la Procréation médicalement assistée (PMA). C’est tout cela qui se dessine en filigrane de ses propos. D’autres projets de loi peuvent être visés, notamment sur la fin de de vie et l’euthanasie ou encore sur la recherche sur l’embryon.

Sans précisément désigner une loi, tout le monde aura compris à quoi le pape faisait référence. Peut-on parler d'une stratégie ? 

Les papes procèdent toujours de cette manière. Il s'inscrit dans la tradition de ses prédécesseurs car il s’est tenu de rappeler des principes généraux. Il est resté dans le domaine des principes qui est le sien en tant que pape, puis d’estimer qu’il revenait aux parlementaires d’agir en leur âme et conscience. En quelque sorte, il a mis ces législateurs devant leur devoir sans leur dicter pour autant ce qu’ils avaient à faire. Le pape ne prétend pas légiférer à la place des législateurs français.

 

Le contexte était par ailleurs particulier. Si lors d’une rencontre en tête à tête avec un Chef d’Etat le pape peut se permettre d’être plus direct, face à une cinquantaine de parlementaires, cela ne s’y prêtait pas.

 

Est-ce étonnant qu’un pape s’adresse de cette manière à des politiques ?

Je pense que Benoît XVI aurait fait exactement la même chose, tout comme Jean-Paul II. Le pape François peut parfois surprendre car il est très direct mais cela n’a pas été le cas cette fois. Je pense notamment à sa déclaration aux évêques italiens, lorsqu’il avait exhorté ces derniers à ne pas être "des fonctionnaires paresseux". Il avait également montré du doigt les catholiques ne voulant qu’un enfant pour des raisons de confort, pour pouvoir "partir en vacances" ou "s'acheter une maison". Voilà des choses que Benoît XVI n’aurait jamais dites. Mais dans ce cas, le pape François a bien veillé à maintenir la distinction des domaines.

Par ailleurs, ses prédécesseurs s’étaient également permis de rappeler des principes aux hommes politiques. Saint Thomas d’Aquin déjà expliquait  qu’on ne pouvait pas légiférer comme si tous les hommes étaient des Saints et estimait qu’il fallait ainsi une loi de pauvres pécheurs pour des pauvres pécheurs. En somme, que la loi devait être à la hauteur morale des hommes.

L'Eglise "désire apporter sa contribution spécifique sur des questions profondes qui engagent une vision plus complète de la personne et de son destin", a-t-il également déclaré. Une contribution que l'Eglise souhaite donner au niveau "anthropologique ou sociétal, mais aussi dans les domaines politique, économique et culturel". Comment l'Eglise peut-elle s’y prendre ?

Dans ces domaines il existe une doctrine sociale de l’Eglise énoncée dans des grands textes. L’encyclique Caritas in Veritate écrite par  Benoît XVI rappelle des principes économiques. L’Eglise a dans ce domaine une pensée qui concerne la justice et l’Etat. Elle est hostile au libéralisme absolu et a toujours défendu le principe de subsidiarité. L’Eglise reconnait l’importance de l’Etat mais estime qu’il ne doit pas se mêler de tout. Elle a également toujours défendu  la destination universelle des biens dans le but de venir en aide aux plus pauvres. L’Eglise a une morale sociale mais avec une distance en ce qui concerne la pratique. Elle laisse en revanche la charge de l’application aux intéressés.

Le pape François reste donc dans la ligne de ses prédécesseurs mais avec sa personnalité propre. Il ne cesse de rappeler sa proximité avec les pauvres. Il le fait avec un engagement singulier. Ce n’est pas un universitaire comme Benoît XVI. Cela se caractérise par la façon qu’il a de parler qui se veut simple, que les gens comprennent. Nous sommes loin des leçons intellectuelles données par Benoît XVI et Jean-Paul II. Le Pape François bien que cultivé reste un homme de terrain. 

Propos recueillis par Carole Dieterich. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
07.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (44)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 18/06/2013 - 17:21
Psychose
casanova : « Le pape est dans son rôle et
rappelle à la France qu'elle est fille aînée
de l'Église. »
 
Une fille qui, depuis longtemps, devrait être sortie des jupes de sa maman légèrement toxique & psychopathe.

L'ordre des choses veut que les enfants finissent par quitter le nid familial et voler de leurs propres ailes.
Sans quoi le risque de devenir également cinglé n'est pas mince…
 
(Ne soyons pas pessimistes : déjà en 1905 Fifille a eu l'excellente et salutaire idée de donner une bonne paire de claques à sa mère abusive ☺
Il faut bien lui remettre les idées en place, de temps à autres…)
belou43
- 18/06/2013 - 09:34
@ casanova
a France est fille aînée de l’Église ??? la France est majoritairement catholique ??? structure civilisationnelle et non mercantile ???
Pour ce qui est de la France catholique, je trouve que tu y vas très fort !!! Ne pas prendre tes désirs pour des réalités !!!
Pour ce qui est du mercantilisme de la chrétienté, du plus bas au plus haut de l'église, ce n'est que du commerce, et très lucratif !!!
Les marchands du temple ont été virés, mais ils sont revenus en force et partout: des parvis des églises romaines aux plus hautes sphères du clergé.
De France et de plus loin
- 17/06/2013 - 22:29
Mais d'où sort ce type! On
Mais d'où sort ce type! On lui a expliqué qu'on était une république laïque?

Est il vraiment en train de nous dire qu'il est le dépositaire du bien et de la morale ?

Qu'il remballe son moyen âge !