En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 10 heures 34 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 11 heures 48 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 12 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 14 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 14 heures 52 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 17 heures 39 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 18 heures 4 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 18 heures 47 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 19 heures 21 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 11 heures 10 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 12 heures 28 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 13 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 14 heures 44 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 17 heures 46 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 18 heures 3 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 18 heures 57 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 19 heures 24 min
© Reuters
"Le fascisme de proximité, c'est devoir se justifier non de ce que l'on fait, mais de ce que l'on est."
© Reuters
"Le fascisme de proximité, c'est devoir se justifier non de ce que l'on fait, mais de ce que l'on est."
Tyrannie du cool

Petites saloperies entre amis : et si l'outing qui sévit autour de l'UMP n'était qu'une des méthodes de Big Brother ?

Publié le 01 juin 2013
Lors de l’enregistrement jeudi de l’émission "Salut les terriens", qui sera diffusée ce samedi sur Canal+, l'animateur Stéphane Bern a déclaré que le secrétaire général adjoint de l'UMP Geoffroy Didier était homosexuel.
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christian Combaz, romancier, longtemps éditorialiste au Figaro, présente un billet vidéo quotidien sur TVLibertés sous le titre "La France de Campagnol" en écho à la publication en 2012 de Gens de campagnol (Flammarion). Il est aussi l'auteur de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lors de l’enregistrement jeudi de l’émission "Salut les terriens", qui sera diffusée ce samedi sur Canal+, l'animateur Stéphane Bern a déclaré que le secrétaire général adjoint de l'UMP Geoffroy Didier était homosexuel.

Le début de la tyrannie, ce n'est pas quand un dictateur prétend se mêler de vos affaires, c'est quand votre voisin croit en avoir le droit. Ce n'est pas quand la Milice vous demande des comptes, c'est quand vous les devez à n'importe qui, un journaliste, un lecteur de journaux people, sans avoir eu connaissance de l'acte d'accusation, sans savoir devant qui, sans savoir pourquoi une exigence de transparence doit vous êtes appliquée ici et maintenant à propos d'un sujet qui n'a aucun rapport avec ce que vous faites. Le fascisme de proximité, c'est devoir se justifier non de ce que l'on dit, mais de ce qu'on a voulu dire. Non de ce que l'on fait, mais de ce que l'on est. Et encore, non pas même de ce que l'on est , mais de ce que les autres pensent que l'on est: homosexuel, raciste, maurrassien, barrésien, catho-coincé, anti-démocrate, identitaire, fraudeur fiscal, mafieux, tout y passe, sauf trotskyste, c'est bizarre.

Le fascisme de proximité, c'est quand trois adolescents de quatorze ans en coincent un quatrième contre la porte des WC pour le faire avouer sur le ton "allez, quoi, dis-le que t'es pédé". Dix ans plus tard le tableau ne change guère.  Après une licence de socio, une douzaine de colloques freudiens et l'intégrale de Brétecher, les mêmes accusateurs, les animateurs qui gagnent trente mille euros, les gens qui vont déjeuner à quinze convives chez Laurent, désignent n'importe qui dans la vie sociale pour lui faire cracher le morceau en public. Allez, dis-le que t'es homo. Allez, tu verras, tu seras soulagé. La rédemption n'est pas loin. Tu pourras rejoindre le camp des gens bien, ceux qui vivent dans la transparence, ceux qui attendent d'autrui la clé de leur propre fonctionnement.

C'est curieux, mais ce sont les mêmes mots qu'employaient jadis les tortionnaires pour faire tomber un réseau. Un député par ci, un archevêque par là. Allez monseigneur, dites-nous que vous êtes de la jaquette, vous vous sentirez mieux après. On donne, de tous les réticents aujourd'hui, l'image de gens qui s'ignorent, qui ne veulent pas le dire, qui ne veulent pas du mariage gay parce qu'ils ne s'acceptent pas eux-mêmes.  Ils devraient se faire soigner, puisque les autres les jugent malades. C'est à peine si, sur le sujet, on leur reconnaît la faculté de réfléchir. Le président de la République, stalinien tendance Casimir, vient d'invoquer une véritable exception de légitimité à propos des idées de ses adversaires sur le mariage homo :  "je ne sais pas, a t-il déclaré, si on peut appeler cela des idées". A ceux qui se demanderaient si on peut appeler cela un Président, rappelons qu'il déclarait, en 2003, lors d'un débat chez Arlette Chabot : "je respecte l'opinion de tous quand ils sont de gauche."

Quoi qu'en disent les bons apôtres de la transparence la liberté de garder les apparences est une liberté fondamentale. La liberté de ne pas dire qui l'on est, de quelle affection on est atteint, de quelle blessure on a souffert, de ne jamais faire allusion à ce l'on préfère au lit, est un véritable droit de l'Homme. Le dernier artifice qu'a inventé la tyrannie du cool-cool-sympa,  est de prétendre que  justement les refoulés représentent un danger parce qu' ils ont tendance à garder leur cravate et à ne pas monter sur les tables les jours de mariage . Ils méprisent twitter . Ils  n'ont pas de page facebook.

Ils ont une si haute idée d'eux-mêmes qu'ils finiront, peut-être, par avoir de l'ambition pour leur pays. On mesure en ce moment combien c'est cela, surtout, qui irrite leurs adversaires
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

05.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (69)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
ヒナゲシ
- 03/06/2013 - 10:18
Erratum & addenda
J'ai écrit que les spécialistes se sont arrachés les cheveux.
Évidemment, ils se sont arraché les cheveux…
 
(Esprit d'escalier…) : vous écrivez « j’en
déduis qu’il valait statistiquement mieux pour
un enfant ne pas avoir de père ou de mère
homosexuel et vivant son homosexualité, même
sans partenaire stable, à l’époque couverte
par l’étude. »
 
Je constate que, cette fois-ci, vous avez la prudence de relativiser votre assertion à « la période couverte par l'étude », ce qui laisse la porte ouverte à l'idée que des conditions étrangères à l'homosexualité — et qui ne sont plus autant d'actualité — pourraient expliquer les résultats auxquels vous croyez.
 
Ensuite, il se trouve que le tout petit nombre (donc statistiquement inexploitable…) de cas d'enfants *effectivement élevés* sur une durée significative par deux personnes du même sexe ont des « performances » supérieures aux enfants élevés dans des conditions d'instabilité (homo ou pas).
Cette information-là je la tiens de… Mark Regnerus :

http://www.patheos.com/blogs/blackwhiteandgray/2012/06/q-a-with-mark-regnerus-about-the-background-of-his-new-study/
ヒナゲシ
- 03/06/2013 - 09:59
Pensum 4/4
Source : l'article « correctif » (mais qui n'a pas convaincu grand-monde) que Regnerus a cru devoir faire paraître dans SSR (n° de novembre 2012) :
“Parental same-sex relationships, family
instability, and subsequent life outcomes for
adult children:
Answering critics of the new family structures
study with additional analyses”.
 
Pour quelqu'un qui critiquait les petits effectifs statistiques des études antérieures pour les discréditer, c'est ballot.

Ainsi (une fois de plus), là où vous croyez pouvoir trouver des conclusions intéressantes, il n'y a… rien.
 
 
Sur ma supposée affiliation à la maçonnerie (ou : comment faire feu de tout bois, même imaginaire), ce commentaire-là du 11 novembre devrait vous renseigner :

http://www.atlantico.fr/decryptage/mariage-homosexuel-faut-aussi-ecouter-adoptes-questions-filiation-charles-vaugirard-538791.html#comment-170733
ヒナゲシ
- 03/06/2013 - 09:58
Pensum 3/4
De surcroît, vous écrivez « Regnerus observe une
homoparentalité presque tjs “monoparentale” ».

Ben non !
Lisez mieux.
Par exemple, les mères qui étaient《 lesbiennes 》 & seules :
• à la naissance du répondant, il y en a 55 (34 %) ;
• quand le répondant était âgé de 11 ans, on en
trouve 77 (47 %) ;
• quand le répondant était âgé de 18 ans, on en
trouve 62 (38 %).

34 % ou 47 % ce n'est pas « presque toujours ».
 
Par ailleurs, les répondants dont on peut raisonnablement affirmer que leur mère était lesbienne *ou bisexuelle* — c'est-à-dire ceux qui déclarent vivre avec leur mère biologique & la compagne de celle-ci — le pourcentage atteint son maximum lorsque l'âge du répondant était 14 ans, et ce pourcentage est alors… 17 % (28 personnes).
Le minimum étant atteint pour cette situation au moment de la naissance du répondant : 3,6 % (6 personnes).