En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Reuters
Publier des photos de son ex dénudé(e) pour se venger est la nouvelle activité à la mode aux Etats-Unis.
Vengeance XXL
Le porno de la vengeance : quand publier des photos de son ex dénudé(e) devient un véritable business
Publié le 05 mars 2013
Avec le site IsAnyoneUp, l'Américain Hunter Moore est le premier à avoir proposé aux hommes et femmes plaqués de se défouler en postant des photos prises en toute intimité avec leur ex-moitié.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Avec le site IsAnyoneUp, l'Américain Hunter Moore est le premier à avoir proposé aux hommes et femmes plaqués de se défouler en postant des photos prises en toute intimité avec leur ex-moitié.

Terminés les mauvais sorts et les poupées vaudous. A l'heure d'Internet, le meilleur moyen de se venger d'un ex passe par la publication de clichés dénudés de la dite personne.  Ce phénomène, appelé outre-manche Revenge Porn, connaît un succès retentissant depuis maintenant quelques années et prend une ampleur XXL, à tel point que le créateur de l'un de ces sites, Hunter Moore, est devenu à 26 ans seulement "l'homme le plus détesté d'Internet".

Cet Américain a en effet lancé en 2010 le site web IsAnyoneUp. L'idée lui est venue quand une femme lui envoya à plusieurs reprises des photos d'elle nue. Après avoir publié ses clichés pornographiques sur sa nouvelle plateforme Internet, il encouragea alors le reste des internautes à faire de même avec leurs propres photos. Et les passions de se déchaîner, les cœurs brisés de se venger. Ou quand la vengeance est un plat qui se mange chaud.

Rapidement, le site devient l'un des plus populaires aux Etats-Unis atteignant près de 30 millions de pages vues par mois et rapportant tout de même la modique somme de 10 000 dollars en revenus publicitaires. Et malgré de nombreux incidents – une femme alla jusqu'à poignarder Hunter Moore avec un stylo après avoir figuré sur le site en 2011 – le site est resté opérationnel jusqu'à l'année dernière quand le jeune Américain décida d'y mettre un terme.

Le roi est mort, vive le roi. La fin du site d'Hunter Moore n'a en effet pas sonné le glas du Revenge Porn puisque d'autres petits malins ont repris le flambeau. IsAnybodyDown.com ou encore Texxxan.com ont ainsi succédé au tristement célèbre IsAnyoneUp. Le site PinkMeth a poussé le concept encore plus loin en dévoilant, en plus des photos dénudées, des données personnelles sur la personne représentée en diffusant les noms et prénoms, l'année de naissance, l'adresse e-mail, et même des liens vers les comptes Facebook ou Twitter.

Une question titille généralement les internautes. Pourquoi ces sites ne sont-ils tout simplement pas interdits ? Tout simplement, justement, parce que la loi autorise leur existence et protège même ses fondateurs. Ils sont en effet protégés par la loi 47 USC 230 qui indique que les sites internet ne sont pas responsables du contenu de tiers. En effet seuls ceux qui envoient les photos sont susceptibles d'être accusés. Or ils les envoient bien évidemment anonymement. Et la boucle est bouclée, personne n'est condamnée même si les procès contre les fondateurs de ces sites ne cessent de se multiplier un peu partout aux Etats-Unis.

De plus en plus d'avocats expliquent toutefois que le fait de publier sur Internet des photos pornographiques de personnes sans indiquer leur âge est illégal puisque ces hommes ou femmes pourraient très bien être mineurs. Les photos relèvent donc de la pédopornographie. De même, publier des informations aussi précises que la date de naissance et autres sur les personnes représentées pourraient représenter un vol d'identité. Mais même si en passant par certains avocats qui triturent plusieurs lois pour arriver au retrait de la photo gênante, le problème demeure : rien ne s'efface vraiment sur Internet, et cette vengeance pornographique reste, à tout jamais.

Mais entre les "sextos" et les vidéos amateurs, le Revenge Porn ne constitue qu'un triste et nouvel exemple de la pornographie "privée" et de son développement dans notre quotidien. Et ce ne sont pas les initiatives comme EndRevengePorn.com et consorts où des groupes de soutiens sont assurés aux victimes de ces vengeances pornographiques, des pétitions mises en ligne et des noms d'avocats donnés que devraient changer la donne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
06.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
04.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
05.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
06.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Glabre et Ingambe
- 06/03/2013 - 11:57
Pourquoi toujours nous bassiner avec des histoires américaines ?
Il ne se passe rien en Birmanie, à Singapour, à Vilnius, à Tokyo ?

Ras le bol du nombrilisme outre-Atlantico !
Decebal
- 06/03/2013 - 00:36
Vers le bas TONY24
Le culture de la bêtise crasse est la norme, des débilites de la tele réalité aux Femens d'importations , ce pays après un gentil déclin entame une descente vertigineuse. Et tout cela sous la houlette de nos dirigeants de 4 sous. Avoir été le pays des lumière pour finir en pays d'incultes, quelle réussite il suffit aussi de lire certains commentaires, tel celui de TONY 24 , pour ce rendre compte qu'en plus de ne maitriser ni l'orthographe , ni la grammaire et bien on cumule avec la bassesse. Elle est belle la France
Ravidelacreche
- 05/03/2013 - 19:44
Is Anyone Up ?
Un site qui porte bien son nom ! :o))