En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
DSK a qualifié d'"abomination" le livre de Marcela Iacub dans lequel elle raconte leur liaison.
Deux poids, deux mesures

Marcela Iacub se déchaîne sur DSK : où sont donc passées les hyènes qui harcelaient Sophie de Menthon ?

Publié le 23 février 2013
L'essayiste Marcela Iacub raconte sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn dans un livre dénoncé comme "une abomination" par l'ex-directeur du FMI. "Une abomination" qui selon le Nouvel Observateur possède d'incontestables qualités littéraires. La presse de gauche n'avait pas fait preuve de la même indulgence à l'égard de Sophie de Menthon pour ses propos envers Nafissatou Diallo.
Ivan Rioufol est essayiste et éditorialiste au Figaro. Il tient quotidiennement le blog Liberté d'expression. Il vient de publier un nouvel ouvrage, La guerre civile qui vient (Editions Pierre-Guillaume De Roux).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Rioufol
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ivan Rioufol est essayiste et éditorialiste au Figaro. Il tient quotidiennement le blog Liberté d'expression. Il vient de publier un nouvel ouvrage, La guerre civile qui vient (Editions Pierre-Guillaume De Roux).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'essayiste Marcela Iacub raconte sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn dans un livre dénoncé comme "une abomination" par l'ex-directeur du FMI. "Une abomination" qui selon le Nouvel Observateur possède d'incontestables qualités littéraires. La presse de gauche n'avait pas fait preuve de la même indulgence à l'égard de Sophie de Menthon pour ses propos envers Nafissatou Diallo.

Atlantico : Dans un livre intitulé "Belle et Bête", l'essayiste Marcela Iacub raconte sa liaison avec Dominique Strauss-Kahn. Dénoncé comme "une abomination" par l'ex-directeur du FMI, l'ouvrage est encensé par une partie de la presse de gauche. Celle-ci n'avait pas fait preuve de la même indulgence à l'égard Sophie de Menthon pour ses propos envers Nafissatou Diallo dans l'émission "Les grandes gueules" sur RMC. N'y a-t-il pas deux poids, deux mesures ?

Ivan Rioufol : Il y a un déséquilibre certains entre le traitement qu'on inflige à un émetteur de droite et celui qu'on adresse à un émetteur de gauche. Sophie de Menthon est l'émetteur de droite et Marcela Iacub est l'émetteur de gauche. Le problème c'est qu'on n' écoute plus ce que dit l'émetteur, mais on juge l'émetteur lui-même.

Sophie de Menthon paie, non pour ce qu'elle a dit, mais pour ce qu'elle est : une femme de droite, une femme impertinente, aristocrate, blonde et catholique. Elle devrait être une "excuse ambulante" et ne s'excuse pas, ce qui en fait une cible permanente pour les bien-pensants.

En face d'elle, Marcela Iacub est une intellectuelle de gauche qui est "transgressive", donneuse de leçons, et écrit dans Libération. Elle avait donc toutes les vertus avant même d'avoir écrit son livre. Et tout ce qu'elle touche devient "sacré", même la trahison qu'elle a infligée a Dominique Strauss-Kahn en devenant sa maîtresse pour écrire son ouvrage. Un geste "vomitif" pourtant sublimé par la presse de gauche.

A partir de là, ce que peut écrire ou dire Marcela Iacub à propos de Nafissatou Diallo n'a plus aucune importance aux yeux de l'opinion médiatique. Elle présente cette dernière comme une "salope" qui n'a pas été violée. Elle se dit persuadée que Nafissatou Diallo a fait une fellation à DSK et a porté plainte car elle n'avait pas reçu "son petit cadeau". Marcela Iacub évoque donc Nafissatou Diallo de manière aussi crue et détestable que Sophie de Menthon.

Les propos de cette dernière étaient maladroits, ce qu'elle a reconnu. Mais il y a un déséquilibre, une dissymétrie entre ces deux traitements qui est assez révoltant. C'est le lot de ce que doit connaître aujourd'hui la droite lorsqu'elle s'oppose à la gauche. C'est un vieux reliquat de ce moralisme que porte la gauche. Un moralisme qui décide du bien et du mal et de ceux qui doivent être pendus haut et court.

Sophie de Menthon a été pendue haut et court tandis que Marcela Iacub, pour des appréciations similaires, est applaudie par le Nouvel Observateur et Libération qui lui trouvent un génie extra-ordinaire. "Livre sublime", "performance littéraire", on retrouve le snobisme pur de ces journaux.

Cela me fait penser au livre de Marcel Aymé, Travelingue,  dans lequel Madame Ancelot, qui est la précieuse ridicule de l'après-guerre, s'extasie et est bouleversée devant un pommier dans un film progressiste. On est dans les mêmes "imbécilités" lorsqu'il s'agit de sublimer le "travail" d'une intellectuelle parce qu'elle est de gauche et de cracher sur une chef d'entreprise parce qu'elle est de droite...

Propos reccueillis par Alexandre Devecchio

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

04.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

05.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

06.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

07.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

01.

GB: le sac à vomi royal Kate et William

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (59)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
curnonsteen
- 25/02/2013 - 00:06
A van gog
N'estropiez pas mon pseudonyme : il s'agit de CURNONSTEEN et non cumonsteen, qui en anglais serait grossier et vulgaire. J'ajoute que je ne méprise pas la droite: il y a plus de soixante cinq ans que j'en fais partie. Ne vous déplaise, il y a, c'est certain, une philosophie de gauche. Elle est utopique et terriblement datée, très loin de me plaire mais nier qu'elle existe serait illusoire et dangereux : on ne combat bien que ce que l'on peut identifier.
vangog
- 24/02/2013 - 20:00
Yvan Rioufol a touché juste!
Si l'on en croit les réactions hystériques de certains...
le_doux_reveur
- 24/02/2013 - 17:21
Toujours aussi pathétique le néocon
Aucune comparaison entre les deux cas.

Mais quand on connait l'odieux personnage qui tient ce genre de propos cela n'a rien d'étonnant.

De grâce, ayez le courage de quitter le Figaro dont vous souillez les pages et cracher votre fiel dans la presse de caniveau qui vous ressemble.