En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Pas d'hommes, pas de problèmes
La saleté à Paris ? "Un problème d'éducation" pour Anne Hidalgo
il y a 1 heure 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 3 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 3 heures 24 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 6 heures 5 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 7 heures 55 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 8 heures 7 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 9 heures 6 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 21 heures 23 min
pépites > International
Rapatriement
10 000 Français bloqués à l'étranger après la faillite de Thomas Cook
il y a 2 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 3 heures 13 min
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 5 heures 3 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 7 heures 16 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 8 heures 20 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 8 heures 37 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 9 heures 51 sec
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 9 heures 20 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 21 heures 55 min
© Reuters
L'assassinat des trois militantes kurdes pose plusieurs questions
© Reuters
L'assassinat des trois militantes kurdes pose plusieurs questions
Mystère

Ce qui se cache derrière l'assassinat des trois militantes kurdes

Publié le 13 janvier 2013
L'assassinat des trois militantes kurdes à Paris cache de nombreux mystères. Retour sur certains points de l'affaire.
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre Del Valle
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc.), il intervient à l'Ipag,  pour le groupe Sup de Co La Rochelle, et des institutions patronales et européennes, et est...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'assassinat des trois militantes kurdes à Paris cache de nombreux mystères. Retour sur certains points de l'affaire.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé à Paris lors d'une manifestation à l'appel d'associations kurdes pour dénoncer l'assassinat à Paris, de trois militantes kurdes, tuées dans un appartement de l’Institut Kurde de Paris, rue Lafayette. Rappelons les faits : dans la nuit de mercredi à jeudi, les corps des trois femmes kurdes ont été découverts dans l’appartement où elles ont été assassinées de manière très « pro » (pistolets à silencieux). Les victimes n’étaient n’importe qui : Sakine Cansiz, membre fondatrice du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, interdit en Turquie), proche du chef du PKK, Abdullah Öcalan, incarcéré en Turquie depuis 1999 sur l’île-prison d’Imrali ; Fidan Dogan, représentante du Congrès national du Kurdistan (KNK), basée à Bruxelles, et Leyla Soylemez, activiste de 25 ans.

Contexte politique turc

En fait, les assassinats sont survenus au moment même où le gouvernement islamiste turc (AKP), au pouvoir à Ankara, et le leader du PKK, Abdullah Oçalan, négociaient un accord-cadre sur un arrêt des hostilités qui terrorisent le Kurdistan turc depuis 1984 et ont coûté la vie à plus de 60 000 personnes, dont une majorité de Kurdes tués par l’armée et des commandos « extra-judiciaires ». Il est clair Sabine Cansiz, co-fondatrice du PKK, était la principale visée : emprisonnée des années en Turquie avant de trouver refuge en France, elle y transmettait des informations sur ce qui se passait en Turquie et elle dénonçait les arrestations arbitraires et meurtres non élucidés de militant kurdes. «D’après Remzi Kartal, président du Congrès du peuple du Kurdistan, il n’y a pas de doute qu’il s’agit d’un « crime politique», nombre de partis « étant contre la résolution de la question kurde et voulant saborder le processus de paix ». Mais vendredi dernier, Recep Tayyip Erdogan a mis en garde contre toute accusation de l’Etat turc et a désigné à chaud « un règlement de compte interne au sein du PKK.

La bataille de l’image

Il est vrai que le PKK est toujours considéré comme une organisation « terroriste », non seulement par Ankara, mais aussi par ses alliés de l’OTAN (Etats-Unis et UE), ce qui permet difficilement de rendre compte de la mutation démocratique des branches politiques du PKK et de la volonté de ses dirigeants de trouver une issue pacifique. L’Etat turc tient le PKK pour responsable de la mort de plus de 40.000 personnes depuis les années 1980. Mais il est tout aussi vrai qu’avant la création de la Turquie moderne par Mustapha Kémal, dit « Atätürk », le Traité de Sèvres avait prévu dans l’Est de la Turquie actuelle, des Etats arménien et kurde, lesquels n’ont jamais vu le jour en raison des rapports de force de l’époque et de l’abandon des Kurdes et des Arméniens par les Occidentaux. Rappelons que les Kurdes, encore plus que les Palestiniens sont depuis, comme les Tibetins, privés d’Etat. En fait, les Kurde ont la malchance d’être répartis entre 4 principaux Etats : 20 millions en Turquie, 3 millions en Syrie, 6 millions en Irak, et 8 millions en Iran.

Bien qu’autochtones, ils sont toujours privés de leurs droits politico-culturels et linguistiques, tout comme les Arméniens et les Assyro-chaldéens de Turquie. Et malgré le processus de négociation en vue de l’adhésion à l’UE, les Kurdes n’ont toujours pas vu la traduction concrète des « paquets de réforme » européens en matière de droits des minorités (langue, enseignement, autonomie locale, etc), ce que déplore la Commission européenne.

Calcul politique
 
Malgré l’hostilité d’une grande partie des Turcs à l’égard du PKK, le Premier ministre turc Erdogan, voudrait mettre fin à la rébellion kurde afin de peaufiner son image de leader panislamiste capable de réunir la « Oumma », et donc de réconcilier les « frères musulmans » kurdes et turcs. Il est vrai qu’en 30 ans, la Turquie n’a jamais réussi à éliminer la rébellion kurde. Mais son calcul est surtout électoral, puisqu’il est candidat à l’élection présidentielle de 2014. Ainsi, d’après la Secrétaire général de l’Institut Kurde de Paris, Seve Aydin Izouni, le fait qu’Erdogan ait imputé les assassinats à des « règlements de compte entre tendances du PKK», piste hélas reprise par nombre de médias occidentaux, est doublement scandaleux : d’abord parce que la piste de l’extrême droite turque ou des milieux militaro-fascistes est au moins autant plausible, ensuite parce qu’il est indigne d’accuser des factions du PKK tout en prétendant négocier avec son chef…

En fait, l’actualité politique turque de ces dernières années, marquée par le méga procès (« Ergenekon ») d’anciens militaires et partis ultra-nationalistes, impliqués dans des projets de coups d’Etat, incitent à creuser la piste du « Derin Devlet » (« Etat profond, en turc, qui désigne l’Etat-mafieux militariste opposés à la démocratisation et aux minorités), coupable de nombreux meurtres de Kurdes, de militants des droits de l’homme ou des minorités (dont le leader arménien Hrant Dink et les prélats catholiques Don Santoro e Luigi Padovese) et de révolutionnaires de gauche. Indignée, la secrétaire général de l’Institut Kurde de Paris rappelle par ailleurs que, dans le passé, des membres du PKK ont été assassinés en dehors de la Turquie, notamment au Danemark, en Allemagne et en France (Paris). Pour elle, il est structurellement impossible que les assassinats des trois femmes kurdes soit le fait du PKK, car la principale victime visée par le commando criminel, Sakine Cansiz, était très proche du leader du PKK, mouvement extrêmement structuré et hiérarchisé, dans lequel la discipline règne, tout comme les décisions des dirigeants.

Elle rappelle par ailleurs que les militants du PKK en ont « assez de la guerre et qu’ils ne comptent pas gâcher une chance historique d’obtenir des droits spécifiques. En outre, l’an passé déjà, après l’attentat terroriste à la voiture piégée qui coûta la vie à 9 citoyens turcs, en août 2012, à Gaziantep, Erdogan et toute la classe politico-médiatique turque incriminèrent sans preuve le PKK, alors que le mode d’action terroriste était celui de la Syrie, en conflit ouvert avec Ankara autour de la question du soutien turc aux forces rebelles syriennes. Pour Seve Aydin Izouni, il est donc difficile de croire en la sincérité de la volonté de dialogue du gouvernement turc. Pour preuve : lors du référendum autour de la Constitution de septembre 1980, il ne fut même pas question de réviser l’article 42 qui interdit l’enseignement d’une autre langue « maternelle » que le Turc. Aucun droit nouveau n’a été accordé aux Kurdes depuis, ceci  en violation des dispositions européennes.

Ainsi, pour la responsable kurde, si Erdogan négocie directement avec Oçalan en ce moment, c’est plus par calcul électoral, et il est donc à craindre que cela se termine comme 2008, lorsqu’après l’« ouverture démocratique » en vue des élections de mars 2009 et la victoire électorale de partis kurdes locaux au Kurdistan (le parti kurde DTPT doubla ses voix, passant de 54 mairies à 99), Erdogan rompit brusquement les négociations et fit arrêter 7700 élus et militants kurdes non violents dans le cadre de la funeste « opération KCK »… La répression toucha des intellectuels, des députés, des maires, des journalistes, des avocats, etc. Une opération de « vengeance » pour Seve Aydin, car l’AKP avait perdu les élections locales au Kurdistan et échoué à récupérer les Kurdes. Le message est clair pour 2014…

Par Alexandre del Valle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

07.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Alparslan
- 13/01/2013 - 19:37
Les turc on protéger leur patrie
@cbrunet personne n'a rien donner informé vous!
http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27ind%C3%A9pendance_turque
cbrunet
- 13/01/2013 - 18:41
Comparaison spécieuse ...
Comparer le sort d'un peuple de plus de trente millions de personnes écartelé entre quatre pays connu pour leur penchant démocratique et les basques , il fallait oser ! Nous récoltons simplement les semis dispersés par l'Angleterre depuis la fin du 19 ème siècle dans cette partie du monde ! Constantinople s'est retrouvée du côté turc par le bon vouloir de nos amis britanniques ! Si l'inverse c'était produit , les kurdes seraient plus sereins quant à leur avenir .
Salvatore Migondis
- 13/01/2013 - 18:22
Des gens bien élevés..
Qui s'invitent chez vous et qui s'entretuent entre la poire et le fromage.. En plus ça n'a l'air de choquer personne..