En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Acab land"
Une jeune femme, fichée S, qui espionnait les policiers et qui avait été arrêtée samedi place d’Italie lors de la manifestation des Gilets jaunes aurait été relaxée
il y a 2 heures 4 min
pépites > Social
Marche de la colère Acte II ?
Grève du 5 décembre : la police pourrait rejoindre la mobilisation contre la réforme des retraites
il y a 3 heures 35 min
pépite vidéo > Media
Bras de fer médiatique
Yann Barthès diffuse l'enquête de Valeurs actuelles sur Quotidien et sur la tyrannie des bien-pensants
il y a 6 heures 8 min
light > Culture
Polémique
"J'Accuse" : la collectivité Est Ensemble renonce finalement à demander la déprogrammation en Seine-Saint-Denis du film de Roman Polanski
il y a 7 heures 9 min
pépites > Religion
Nouvelle polémique ?
Vesoul : une religieuse catholique privée de maison de retraite pour son voile
il y a 8 heures 24 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Ingénu" de Voltaire : un Candide au pays des puissants, un Ingénu dans le monde

il y a 11 heures 19 min
pépites > Santé
Répondre à la crise
Le gouvernement dévoile son "plan d'urgence" pour l'hôpital public avec notamment une hausse du budget et une reprise de la dette
il y a 12 heures 15 min
décryptage > Politique
Réforme

Retraites : cette violence qui nous attend au fond de l’impasse politique

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Politique
"J'ai besoin de vous"'

Congrès des maires : Emmanuel Macron surestime l’impact de la politique de simplification mise en œuvre à destination des élus locaux

il y a 14 heures 37 min
light > Europe
Famille royale
Affaire Jeffrey Epstein : le prince Andrew décide de mettre fin à ses engagements publics
il y a 2 heures 50 min
pépites > Sport
Colère
JO 2024 à Paris : les hôteliers décident de suspendre leur participation à l'organisation des Jeux olympiques suite au partenariat avec Airbnb
il y a 4 heures 3 min
pépites > Justice
Lutte contre le terrorisme
Attentat déjoué dans le Thalys : le parquet national antiterroriste demande un procès pour Ayoub El Khazzani et pour trois autres suspects
il y a 6 heures 37 min
light > Culture
Oscar de la meilleure création du monde
Puy du Fou : le parc reçoit le prestigieux prix du Thea Award pour le spectacle "Le premier Royaume"
il y a 7 heures 44 min
pépite vidéo > Religion
A la rencontre des fidèles
Visite officielle du pape François en Thaïlande et au Japon
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Santé
Mesures

Plan d'urgence pour l'hôpital public : comment le gouvernement ménage dangereusement la chèvre et le chou

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Misérables" : le réalisateur Ladj Ly casse la baraque

il y a 11 heures 32 min
rendez-vous > Social
Politico Scanner
Des casseurs aux LBD, radioscopie de l’opinion des Français face à la violence dans les conflits sociaux
il y a 12 heures 50 min
décryptage > Economie
Lettre

(Excès de l’)Inspection du travail : l’étrange méthode de Muriel Pénicaud

il y a 14 heures 23 min
décryptage > France
Un aveu

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

il y a 14 heures 53 min
Histoires de divan

Ce qui se passe dans la tête du patient ET du psy lors d'une séance

Publié le 24 décembre 2012
En psychothérapie, que l'on soit psy ou patient, on aimerait souvent savoir comment l'autre nous voit. Laurie Hawkes nous aide à réaliser ce fantasme. Extrait de "Une danse borderline" (1/2).
Laurie Hawkes est psychologue clinicienne et psychothérapeute. Elle est co-fondatrice de l'Ecole d'Analyse Transactionnelle-Psychothérapie-Paris-Ile-de- France au sein de laquelle elle enseigne. Elle pratique une psychothérapie relationnelle basée sur l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurie Hawkes
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurie Hawkes est psychologue clinicienne et psychothérapeute. Elle est co-fondatrice de l'Ecole d'Analyse Transactionnelle-Psychothérapie-Paris-Ile-de- France au sein de laquelle elle enseigne. Elle pratique une psychothérapie relationnelle basée sur l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En psychothérapie, que l'on soit psy ou patient, on aimerait souvent savoir comment l'autre nous voit. Laurie Hawkes nous aide à réaliser ce fantasme. Extrait de "Une danse borderline" (1/2).

De grosses larmes se mirent à couler sur le visage d’Ivana. Elle saisit un mouchoir en papier dans la boîte posée sur la table basse et se moucha bruyamment. Ce n’était pas le moment de la questionner sur sa relation avec les femmes. Il y avait pourtant de quoi intriguer : Ivana avait vécu avec un homme, elle avait même eu un enfant… S’était-elle découverte homosexuelle après avoir tenté de vivre une histoire classique ?

Mais il était déjà 19h35, la séance se terminait dans 10 minutes et Mathilde n’avait pas encore eu l’occasion de poser de cadre avec sa patiente. Elle interrompit Ivana alors que cette dernière s’apprêtait à reprendre ses lamentations. Il importait de se mettre d’accord sur les modalités de travail avant tout.

— Nous allons bientôt nous arrêter. Avant de nous séparer, nous allons discuter de ma façon de travailler et décider si nous poursuivons ensemble. Nous avons déjà parlé du tarif au téléphone. Avez-vous d’autres questions à me poser sur moi, sur ma formation ou sur ma pratique par exemple ? 

Ivana fut surprise, elle s’attendait visiblement à parler plus longtemps. Elle regarda sa montre en fronçant les sourcils, hésita, l’air irrité. Finalement, elle répondit :
— Non, j’ai vu votre profil sur les moteurs de recherche. Il faut vraiment qu’on arrête là ? Comme je suis arrivée plus tard, je pensais…
— Oui, nous terminerons toujours à l’heure prévue, même si vous êtes en retard.
— Pour le même prix ?
— Oui, la séance est due dans son intégralité, à moins que vous ne l’annuliez au moins 48 heures à l’avance.

Ivana semblait indignée. Elle ouvrit la bouche, se ravisa. Finalement elle demanda :
— Je peux venir une fois de temps en temps ? Une fois par mois, par exemple ? Ce serait moins cher, et puis je suis très occupée.
— Non, de temps en temps, ça ne marche pas bien, surtout au début. Une fois par semaine, c’est un bon rythme. Ça vous laisse le temps de digérer la séance, et vous venez suffisamment souvent pour entrer dans le processus et vous laisser changer.
— Comment ça, « me laisser changer » ? Vous pensez que je ne veux pas changer ?
— Bien sûr, vous venez ici parce que vous voulez changer. Enfin, une partie de vous veut changer. Mais le plus souvent, il y a aussi une partie de nous qui ne veut pas, qui résiste, qui veut garder ce qu’elle connaît, même si c’est source de souffrance. Si on vient seulement une fois de temps en temps, cette partie-là a tendance à reprendre le contrôle très vite et à tout figer.
— Hmm, bon… Alors, je viens toutes les semaines. Et comment ça se passe ? Vous allez me poser des questions ?
— Je vous en poserai de temps en temps. Une bonne partie du temps, je vais vous laisser parler, et j’interviendrai à différents moments. Davantage au début, quand nous allons chercher à vous donner plus de stabilité. Puis, si vous souhaitez continuer au-delà de cette amélioration, pour changer plus profondément votre façon de ressentir et d’appréhender le monde, nous passerons à une autre phase. À ce moment-là, il ne s’agira plus de viser des changements volontaires, mais plutôt de laisser se développer entre nous les dynamiques relationnelles que vous vivez aussi en dehors. Nous les regarderons ensemble, nous utiliserons notre relation pour affecter vos perceptions profondes, inconscientes. 
— Pfouh… Alors ça peut durer longtemps ? 

__________________________________________________________

 Extrait de "Une danse borderline" - Petite psychothérapie romancée d'une personnalité limite, Editions Eyrolles (septembre 2012).

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Gengis
- 24/12/2012 - 13:50
@kettle : or it's both !
Le problème du psy en général demeure qu'il est à la fois juge et partie. Il faudrait pour bien faire un psy-e.t., extra-terrestre (mais par Sylvio !).
Personne n'est totalement équilibré, du reste qu'est-ce donc que l'équilibre, et puis enfin saurait-on jamais créer sans chuter ?
On est tous un peu fou, le tout évidemment est de savoir si notre degré de disparité est sous contrôle ou pas, en n'oubliant jamais malgré tout que le monde reconnait davantage des siens un illuminé total ayant du self-control qu'un pathos ultra-lite mais mal vécu par le petit grand fou.
Au final, on soigne pas, on soulage. Pas mal, sauf pour l'énurésie.
kettle
- 24/12/2012 - 13:15
My analyst told me that I was
My analyst told me that I was right out of my head
But I said "Dear doctor, I think that it's you instead
---
http://www.youtube.com/watch?v=JXwMgIlmoaM
kettle
- 24/12/2012 - 13:12
"de temps en temps, ça ne marche pas bien"
Ben oui ca rapporte moins :)
Faut vraiment etre couillon pour allez voir un psy !