En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

07.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Terrorisme
Ennemi intérieur
Attaque à Romans-sur-Isère : trois Soudanais en garde à vue
il y a 31 min 54 sec
décryptage > Terrorisme
Opportunisme

Attaque islamiste de Romans-sur-Isère : la pandémie n'arrêtera pas les attentats... bien au contraire

il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
C'est quand même bien loin du Soudan

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

il y a 2 heures 14 min
décryptage > International
Et pendant ce temps-là...

Syrie : Rapports conflictuels entre la Turquie et les rebelles à Idlib

il y a 2 heures 30 min
décryptage > International
L’étrange virus

Covid-19 : de la catastrophe à la crise

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Société
Lourde casquette

Pourquoi qualifier les médecins et autres travailleurs du « front » de héros n’est pas forcément leur rendre service

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Europe
Exemple historique

Eurobonds et survie de l’Europe : cette vieille histoire américaine que l’UE ferait bien de sérieusement méditer

il y a 3 heures 17 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 20 heures 21 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 21 heures 43 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 22 heures 13 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX vient de dévoiler le guide d'utilisation du Starship ; Mars Helicopter : la genèse du premier engin volant dans l'atmosphère de Mars
il y a 1 heure 27 min
décryptage > France
Libertés publiques

Pourquoi le préfet de police de Paris ferait mieux d’organiser les déplacements utiles plutôt que de menacer les Français

il y a 2 heures 27 sec
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

​Voué aux chats

il y a 2 heures 20 min
décryptage > Economie
Ne rien cacher

La bourse ou la vie-rus ?

il y a 2 heures 35 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Le Coronavirus grippe (aussi) les énergies renouvelables
il y a 2 heures 55 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Heurs et malheurs du guerrier au crépuscule du Moyen Age

il y a 3 heures 15 min
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 19 heures 25 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 20 heures 59 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 21 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 23 heures 44 min
© Reuters
© Reuters
移民

La Chine, 1ère puissance de demain : quand les Chinois riches partent en exil... pas vraiment fiscal

Publié le 22 décembre 2012
Avec Guo Bai
Alors que leur pays se maintient dans une phase de croissance que le monde entier leur envie, de plus en plus de riches Chinois émigrent à l'étranger : 50% des milliardaires souhaitent s'exiler. Qualité du système éducatif, de l'environnement, raisons politiques... qu'est-ce qui attire donc ces nouvelles fortunes en Occident ?
Guo Bai est diplômée de l'Université de Pékin et de l'ESCP Europe. Elle a notamment exercé la fonction d'attachée pour les questions économiques et financières auprès de l'ambassade de France en Chine. Elle est co-auteur de "La Voie...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guo Bai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guo Bai est diplômée de l'Université de Pékin et de l'ESCP Europe. Elle a notamment exercé la fonction d'attachée pour les questions économiques et financières auprès de l'ambassade de France en Chine. Elle est co-auteur de "La Voie...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que leur pays se maintient dans une phase de croissance que le monde entier leur envie, de plus en plus de riches Chinois émigrent à l'étranger : 50% des milliardaires souhaitent s'exiler. Qualité du système éducatif, de l'environnement, raisons politiques... qu'est-ce qui attire donc ces nouvelles fortunes en Occident ?
Avec Guo Bai

Atlantico : 50% des milliardaires chinois ont un projet d'émigration selon le site People Daily (voir ici). Qu'est-ce qui peut expliquer leurs départs alors que le pays est en pleine croissance ?

Guo Bai : Il ne s'agit pas exactement d'une émigration comme on pourrait l'entendre en Europe. Il est vrai qu'un nombre non négligeable de chinois fortunés décident en effet de partir à l'étranger et il s'agit d'un phénomène en croissance. Néanmoins la raison majeure de ces départs est loin d'être économique, puisque la plupart de ces familles partent avant tout pour s'assurer que leurs enfants obtiendront une éducation de qualité dans les universités américaines ou européennes. Il s'agit aussi et surtout d'un moyen de les libérer de la féroce compétition qui a lieu au sein des universités chinoises pour obtenir les postes prestigieux. 

La population étudiante a de plus explosé sur les dernières années et cela n'a fait que renforcer un filtrage extrêmement rigoureux des bons éléments. Face à ces dures réalités tout une nouvelle génération de parents a fini par se dire que leur progéniture pourrait être mieux éduquée dans un contexte moins sévère si elle entrait dans les universités étrangères. 

Une autre raison importante tient à l'environnement dans lequel les enfants grandissent. De plus en plus de parents s'inquiètent de la qualité de l'air, de la nourriture et des soins en général, d'autant plus qu'il s'agit là de problèmes quotidiens.Dans ce contexte il n'est pas étonnant de voir que ceux qui en on les moyens choisissent de garantir à leur famille un climat moins "risqué" sur le plan sanitaire. On voit aussi de plus en plus de chinois appartenant à la haute classe moyenne partir en se disant que leurs conditions de travail seront plus "relax" à l'étranger que dans leur pays natal. Concernant certains des plus fortunés qui auraient notamment acquis leur fortune de manière illégale, il s'agit pour eux d'une façon de protéger leur argent"

Quels sont aujourd'hui les lieux d'émigrations les plus prisés ?

On observe une préférence massive pour le monde anglo-saxon en général. La plupart des migrant choisissent les Etats-Unis quand ils le peuvent, mais le Canada est aussi une destination très attractive, notamment pour les jeunes talents qui y trouvent une éducation a peu près équivalente pour des conditions d'entrée sur le territoire bien moins rigides, ce pays pouvant toujours être une porte d'entrée vers le voisin américain une fois qu'ils auront obtenu leurs passeports. L'Australie et la Nouvelle-Zélande sont aussi une destination de choix pour les jeunes étudiants, une bonne partie d'entre choisissant même de s'y installer de manière permanente après leurs études.

En effet il faut rappeler que cette émigration des chinois aisés et fortunés consiste la plupart du temps en un formel changement de nationalité plutôt qu'en un "déménagement" à l'étranger. Il arrive dans une parti des cas que la mère et les enfants partent dans le but de profiter d'un mode de vie et d'une éducation à l'occidentale, mais le père reste alors le plus souvent au pays pour continuer d'y travailler pour y profiter pleinement d'une croissance optimale. On trouve ainsi dans certaines villes prisées par l'élite chinoise (Vancouver par exemple) des quartiers asiatiques remplis presque seulement de femmes et d'enfants.Ceci est particulièrement vrai pour ceux qui ont choisi d'émigrer pour mieux investir. C'est un peu moins le cas pour les "cerveaux" dont nous parlions plus haut, qui sont souvent obligés de travailler pendant une période minimum dans le pays d'accueil avant d'obtenir la nationalité demandée. Dès que c'est le cas cependant, beaucoup décident alors de revenir eux aussi en Chine. 

Pour ce qui est de l'Europe, il s'agit d'une destination bien moins tentante puisque les barrières linguistiques, à l'inverse du monde anglo-saxon, y sont logiquement décourageantes pour eux. 

Quelles pourraient être les conséquences d'un tel phénomène sur l'économie chinoise ? Qu'en est-il pour l'Occident ?

Cela peut bien sur représenter une perte humaine et financière pour le pays, mais il ne faut pas oublier que la diaspora chinoise a été la première a réinvestir massivement dans l'économie du pays à partir de 1978, date à laquelle Deng Xiaoping a ouvert le pays aux échanges internationaux. On peut du reste tout à fait imaginer que l'actuelle vague d'émigration reviendra éventuellement un jour vivre en Chine, notamment si les conditions de vie s'y améliorent, afin d'aider au développement. 

Nous entrons dans l'ère du village global et ces migrations temporaires peuvent être selon moi une chance à la fois pour la Chine et les pays d'accueil, puisqu'il s'agit pour ces derniers d'un afflux de personnes qui sont souvent hautement qualifiées et dont l'état d'esprit peut être parfois complémentaire de celui des occidentaux. Toutefois, l'émigration pratiquée dans le but de protéger des capitaux illégaux devrait être davantage contrôlée à l'avenir. 

 

Propos recueillis par Théophile Sourdille

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Chine : des marchés d’animaux sauvages auraient réouvert

03.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

04.

Attaque à Romans-sur-Isère : mais que faisait Abdallah A. O. en France ?

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

07.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pierrrrre
- 22/12/2012 - 17:15
►►►50% des milliardaires chinois ont un projet d'émigration
.
...mais on sait que malheureusement, ils ne viendront pas en France
.
..pas fous...
Terranostra
- 22/12/2012 - 16:27
Extraordinaire.....
Les milliardaires chinois émigrent aux Etats-Unis, Canada etc....mais la misère du monde choisit l'Europe et plus particulièrement la France. On n'est pas encore sorti de l'auberge...d'autant que François Hollande, et les gouverneux socialistes " n'aiment pas les riches".
Ben hayat
- 22/12/2012 - 14:22
la liberté comme avantage social
C'est la liberté qui les attire en occident, car il en est ainsi de la nature humaine, les autres à coup de pieds aux fesses pour en soutirer le plus d'argent possible et ainsi se payer la sécurité des pays occidentaux au nom des droits de l'homme chez eux aussi, c'est comme ça.