En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 30 min 52 sec
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 2 heures 4 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 3 heures 33 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 3 heures 48 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 4 heures 11 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 4 heures 33 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 5 heures 6 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 5 heures 29 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 5 heures 58 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 6 heures 52 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 1 heure 57 sec
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 3 heures 23 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 3 heures 44 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 4 heures 7 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 4 heures 47 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 5 heures 9 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 5 heures 55 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 6 heures 35 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 6 heures 58 min
© Reuters
© Reuters
移民

La Chine, 1ère puissance de demain : quand les Chinois riches partent en exil... pas vraiment fiscal

Publié le 22 décembre 2012
Avec Guo Bai
Alors que leur pays se maintient dans une phase de croissance que le monde entier leur envie, de plus en plus de riches Chinois émigrent à l'étranger : 50% des milliardaires souhaitent s'exiler. Qualité du système éducatif, de l'environnement, raisons politiques... qu'est-ce qui attire donc ces nouvelles fortunes en Occident ?
Guo Bai
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Guo Bai est diplômée de l'Université de Pékin et de l'ESCP Europe. Elle a notamment exercé la fonction d'attachée pour les questions économiques et financières auprès de l'ambassade de France en Chine. Elle est co-auteur de "La Voie...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que leur pays se maintient dans une phase de croissance que le monde entier leur envie, de plus en plus de riches Chinois émigrent à l'étranger : 50% des milliardaires souhaitent s'exiler. Qualité du système éducatif, de l'environnement, raisons politiques... qu'est-ce qui attire donc ces nouvelles fortunes en Occident ?
Avec Guo Bai

Atlantico : 50% des milliardaires chinois ont un projet d'émigration selon le site People Daily (voir ici). Qu'est-ce qui peut expliquer leurs départs alors que le pays est en pleine croissance ?

Guo Bai : Il ne s'agit pas exactement d'une émigration comme on pourrait l'entendre en Europe. Il est vrai qu'un nombre non négligeable de chinois fortunés décident en effet de partir à l'étranger et il s'agit d'un phénomène en croissance. Néanmoins la raison majeure de ces départs est loin d'être économique, puisque la plupart de ces familles partent avant tout pour s'assurer que leurs enfants obtiendront une éducation de qualité dans les universités américaines ou européennes. Il s'agit aussi et surtout d'un moyen de les libérer de la féroce compétition qui a lieu au sein des universités chinoises pour obtenir les postes prestigieux. 

La population étudiante a de plus explosé sur les dernières années et cela n'a fait que renforcer un filtrage extrêmement rigoureux des bons éléments. Face à ces dures réalités tout une nouvelle génération de parents a fini par se dire que leur progéniture pourrait être mieux éduquée dans un contexte moins sévère si elle entrait dans les universités étrangères. 

Une autre raison importante tient à l'environnement dans lequel les enfants grandissent. De plus en plus de parents s'inquiètent de la qualité de l'air, de la nourriture et des soins en général, d'autant plus qu'il s'agit là de problèmes quotidiens.Dans ce contexte il n'est pas étonnant de voir que ceux qui en on les moyens choisissent de garantir à leur famille un climat moins "risqué" sur le plan sanitaire. On voit aussi de plus en plus de chinois appartenant à la haute classe moyenne partir en se disant que leurs conditions de travail seront plus "relax" à l'étranger que dans leur pays natal. Concernant certains des plus fortunés qui auraient notamment acquis leur fortune de manière illégale, il s'agit pour eux d'une façon de protéger leur argent"

Quels sont aujourd'hui les lieux d'émigrations les plus prisés ?

On observe une préférence massive pour le monde anglo-saxon en général. La plupart des migrant choisissent les Etats-Unis quand ils le peuvent, mais le Canada est aussi une destination très attractive, notamment pour les jeunes talents qui y trouvent une éducation a peu près équivalente pour des conditions d'entrée sur le territoire bien moins rigides, ce pays pouvant toujours être une porte d'entrée vers le voisin américain une fois qu'ils auront obtenu leurs passeports. L'Australie et la Nouvelle-Zélande sont aussi une destination de choix pour les jeunes étudiants, une bonne partie d'entre choisissant même de s'y installer de manière permanente après leurs études.

En effet il faut rappeler que cette émigration des chinois aisés et fortunés consiste la plupart du temps en un formel changement de nationalité plutôt qu'en un "déménagement" à l'étranger. Il arrive dans une parti des cas que la mère et les enfants partent dans le but de profiter d'un mode de vie et d'une éducation à l'occidentale, mais le père reste alors le plus souvent au pays pour continuer d'y travailler pour y profiter pleinement d'une croissance optimale. On trouve ainsi dans certaines villes prisées par l'élite chinoise (Vancouver par exemple) des quartiers asiatiques remplis presque seulement de femmes et d'enfants.Ceci est particulièrement vrai pour ceux qui ont choisi d'émigrer pour mieux investir. C'est un peu moins le cas pour les "cerveaux" dont nous parlions plus haut, qui sont souvent obligés de travailler pendant une période minimum dans le pays d'accueil avant d'obtenir la nationalité demandée. Dès que c'est le cas cependant, beaucoup décident alors de revenir eux aussi en Chine. 

Pour ce qui est de l'Europe, il s'agit d'une destination bien moins tentante puisque les barrières linguistiques, à l'inverse du monde anglo-saxon, y sont logiquement décourageantes pour eux. 

Quelles pourraient être les conséquences d'un tel phénomène sur l'économie chinoise ? Qu'en est-il pour l'Occident ?

Cela peut bien sur représenter une perte humaine et financière pour le pays, mais il ne faut pas oublier que la diaspora chinoise a été la première a réinvestir massivement dans l'économie du pays à partir de 1978, date à laquelle Deng Xiaoping a ouvert le pays aux échanges internationaux. On peut du reste tout à fait imaginer que l'actuelle vague d'émigration reviendra éventuellement un jour vivre en Chine, notamment si les conditions de vie s'y améliorent, afin d'aider au développement. 

Nous entrons dans l'ère du village global et ces migrations temporaires peuvent être selon moi une chance à la fois pour la Chine et les pays d'accueil, puisqu'il s'agit pour ces derniers d'un afflux de personnes qui sont souvent hautement qualifiées et dont l'état d'esprit peut être parfois complémentaire de celui des occidentaux. Toutefois, l'émigration pratiquée dans le but de protéger des capitaux illégaux devrait être davantage contrôlée à l'avenir. 

 

Propos recueillis par Théophile Sourdille

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pierrrrre
- 22/12/2012 - 17:15
►►►50% des milliardaires chinois ont un projet d'émigration
.
...mais on sait que malheureusement, ils ne viendront pas en France
.
..pas fous...
Terranostra
- 22/12/2012 - 16:27
Extraordinaire.....
Les milliardaires chinois émigrent aux Etats-Unis, Canada etc....mais la misère du monde choisit l'Europe et plus particulièrement la France. On n'est pas encore sorti de l'auberge...d'autant que François Hollande, et les gouverneux socialistes " n'aiment pas les riches".
Ben hayat
- 22/12/2012 - 14:22
la liberté comme avantage social
C'est la liberté qui les attire en occident, car il en est ainsi de la nature humaine, les autres à coup de pieds aux fesses pour en soutirer le plus d'argent possible et ainsi se payer la sécurité des pays occidentaux au nom des droits de l'homme chez eux aussi, c'est comme ça.