En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© DR
"L'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris", affirmait Colbert.
Exil fiscal
La leçon de Colbert pour plumer les oies (ou les Depardieu) avec le moins de cris possible
Publié le 20 décembre 2012
Colbert, le ministre des Finances de Louis XIV, a un jour déclaré que l"'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris". L'Etat français a toujours appliqué ce précepte, mais il est aujourd'hui difficile d'étouffer les cris...
Florin Aftalion est professeur émérite à l'ESSEC.Il a enseigné l’économie et la finance aux universités de New York, Northwestern et de Tel-Aviv. Il a cofondé la collection Libre Echange aux Presses universitaires de France. Son dernier ouvrage est  «...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florin Aftalion
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florin Aftalion est professeur émérite à l'ESSEC.Il a enseigné l’économie et la finance aux universités de New York, Northwestern et de Tel-Aviv. Il a cofondé la collection Libre Echange aux Presses universitaires de France. Son dernier ouvrage est  «...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Colbert, le ministre des Finances de Louis XIV, a un jour déclaré que l"'art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris". L'Etat français a toujours appliqué ce précepte, mais il est aujourd'hui difficile d'étouffer les cris...

Le grand Colbert a déclaré que l'"art de l'imposition consiste à plumer l'oie pour obtenir le plus possible de plumes avec le moins possible de cris". L’Etat français a toujours appliqué avec succès ce précepte. Du moins jusqu’à aujourd’hui, car, devenu l’un des plus dépensiers du monde, il n’arrive plus à étouffer les criailleries.

Dans le passé, des oies parmi les plus grasses se sont bien échappées de la bassecour mais elles l’ont fait dans un silence dont l’Etat s’est rendu complice de peur qu’ébruité leur exemple ne soit trop largement suivi. De peur aussi que les masses envieuses ne s’aperçoivent qu’en fin de compte elles paient les conséquences d’un impôt démagogique. Mais voilà que l’un de nos gros volatiles s’enfuit en claquant la porte de la volière. Scandale.

Comment faire pour que dorénavant les riches oies n’échappent plus au plumage ? Quatre solutions paraissent possibles.

Leur faire honte de ne pas se laisser arracher en silence ce qu’elles ont sur le dos est la solution choisie par le gouvernement de Monsieur Hollande. Sans succès, bien au contraire, puisque les insultes de ses ministres n’ont fait qu’ébruiter le non-sens de ses méthodes.

Obtenir l’uniformisation fiscale en Europe, la seconde solution, impliquerait soit que nos partenaires haussent leurs impôts au niveau des nôtres (mais pourquoi prendraient-ils une mesure aussi contraire à leurs intérêts ?), soit que nous abaissions substantiellement les nôtres (ce qui reviendrait à renoncer à nos impôts confiscatoires).

La troisième solution consisterait à imposer les citoyens français quelle que soit leur lieu de résidence. Elle suppose la révision fondamentale de nos traités fiscaux avec tous les pays en commençant par ceux à faible fiscalité. Ce que ces derniers n’accepteraient pas sauf à les soumettre à des pressions que dans le passé seuls les Etats-Unis ont eu les moyens d’exercer.

Enfin, imposer une Exit Tax, aux prétendants à l’exil fiscal comme a essayé de le faire, trop timidement pour être efficace, le Président Sarkozy constitue une quatrième solution. Adoptée en Allemagne sous le nom de Reichtsfluchtsteuer elle a permis en son temps de raser intégralement les oies candidates à l’exil. Précisons que cela se passait en 1937 et que les oies en question étaient les Juifs fuyant le régime nazi.

Force est de constater qu’aucune de ces solutions n’est praticable. Il reste donc pour appliquer l’enseignement du Contrôleur général des finances de renoncer au rasage intégral que l’on cherche à infliger à nos oies les plus richement parées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
02.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
03.
Quand les secrets du succès du Bon Coin intriguent Amazon et eBay
04.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
05.
Semaine de canicule : ces erreurs qui vous feront encore plus ressentir la chaleur alors que vous cherchiez l’inverse
06.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
07.
L’économie française, bouée de sauvetage de la zone euro ?
01.
Sarkozy versus DSK : le fébrile et le keynésien
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
Pourquoi les Francs-maçons ne sont certainement pas les héritiers des constructeurs de cathédrale qu’ils disent être
03.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
06.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
01.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
02.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
03.
Ce piège dans lequel tombe le gouvernement en introduisant le concept d’islamophobie dans le proposition de loi Avia sur la lutte contre les contenus haineux
04.
Et la banque centrale américaine publia une bombe sur les "méfaits" du capitalisme financier
05.
Indignez-vous… en permanence ! Stéphane Hessel et Twitter ont-il étranglé la démocratie ?
06.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
copélia
- 21/12/2012 - 16:33
debout les jars ,réveillez-vous on va au bout du monde
Les gens nous prenaient pour des fous
mais nous, on passera partout
Et nous seront au rendez-vous
de ceux qui nous attendent.
laïcité
- 21/12/2012 - 14:02
Très bien résumé Mr Aftalion!
Les socialos au dogmatisme borné nous mènent directement dans le mur!...Le plus urgent est de réduire la dépense publique, de dégraisser une haute fonction publique et une fonction territoriale pléthoriques, d'arrêter de créer toujours plus de postes de recasement pour les anciens députés ou ministres "déchus" ! etc etc...Mais le pouvoir socialo ne va pas scier la branche sur laquelle il est perché car il sait très bien que tous ces fonctionnaires de l'état et des régions, départements et communautés de toutes sortes votent très majoritairement à gauche!...Le BA-BA pour un politique carriériste c'est de préserver les avantages de la corporation des électeurs la plus nombreuse!...élection et réélection obligent !
odilette
- 21/12/2012 - 10:58
Propagande libérale
votre chute tarhit votre idéologie, vous prétendez parler avec réalisme, mais vous prêchez la résignation.
Ce que vous voulez, c'est que les dominants puisent continuer à s'engraisser sans que le peuple crie à l'injustice.Dix ans de droite et seuls les riches sont devenus plus riches. Il nous faut un Roosevelt, en attendant je me contente de Hollande. Et vous, continuez profitez bien sans vergogne du système, de nos routes, hopitaux, police, poste financés par les impôts prelevés chez les clases moyenens, tandis que les riches s'évadent fiscalemnt, ou pratiquent l'optimisation.