En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 5 heures 38 min
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 8 heures 3 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 9 heures 16 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 11 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 11 heures 53 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 12 heures 52 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 13 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 14 heures 7 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 14 heures 31 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 15 heures 6 min
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 8 heures 27 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 10 heures 28 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 12 heures 8 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 13 heures 31 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 13 heures 52 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 15 heures 7 min
© Flickr / Le Jhe
Inventé par les journalistes transalpins, le mot "repenti" à connotation religieuse n'a aucun sens dans la lutte contre le crime organisé.
© Flickr / Le Jhe
Inventé par les journalistes transalpins, le mot "repenti" à connotation religieuse n'a aucun sens dans la lutte contre le crime organisé.
Omerta

Le statut de repenti : la solution au problème corse ?

Publié le 11 décembre 2012
Dans la nuit de vendredi 7 décembre en Corse, veille de la Fête de la nation célébrée chaque 8 décembre par les nationalistes, des attentats ont visé plusieurs dizaines d'habitations.
Fabrice Rizzoli
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Rizzoli (né en 1971) est co-fondateur et président de l'association Crim'HALT qui veut impliquer la société civile contre la criminalité. Il enseigne dans divers établissements universitaires. Docteur en science politique à l’université de Paris...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans la nuit de vendredi 7 décembre en Corse, veille de la Fête de la nation célébrée chaque 8 décembre par les nationalistes, des attentats ont visé plusieurs dizaines d'habitations.

Le texte de loi existe, il faut juste signer le décret d'application mais voilà pour des prétextes fallacieux de coût, on attend depuis 2003 . Il faut dire que le "repenti" a mauvaise presse.

Inventé par les journalistes transalpins, le mot "repenti" à connotation religieuse n'a aucun sens dans la lutte contre le crime organisé. Les repentis cela n'existe pas. Il n'y a que des professionnels du crime qui font le choix rationnel de quitter une criminalité systémique en choisissant la vie et la citoyenneté ; ce qui implique d'en accepter toutes les contradictions et les nombreuses injustices. En Italie, on nomme les mafieux qui sorte de la mafia des collaborateurs de justice mais en France, il faudra les nommer "coopérateur de justice". En France, à peine le mot "collaboration" prononcé que vous avez déjà perdu la bataille des idées...  Il n'y a qu'a voir les propos de M. Vallini, pourtant fin connaisseur de la justice, qui parle de "prime à la délation" 

Alors qu'en est-il réellement?

La coopération des gangsters : l'unique moyen de connaître le monde du dessous "underworld"

Il est impossible de connaître pleinement un phénomène clandestin et donc de lutter efficacement contre celui-ci sans information venant de l'intérieur. La participation aux procès de membres des clans corses ou de France constituerait un éclairage scientifique sur "l'entre-deux monde" français encore méconnu et fantasmé. C'est grâce aux témoignage des mafieux italiens que l'on connaît bien la mafia italienne à contrario d'autres mafias en particulier chinoise. Sans ce système, on aurait jamais résolu le meurtre d'une française de Clermont-Ferrand.

Un statut réellement protecteur contre une coopération entière

De nombreux pays ont des systèmes de coopérateur de justice mais en Italie, il a permis depuis 1991 de sortir environ 3 000 mafieux du système (sur 20 000 mafieux). En 1996, le service de protection de la police protégeait jusqu'à 5 000 personnes !  A ce jour, aucun de ces protégés de l'Etat n'a été assassiné mais gare à celui qui en sort... Enfin, il n'y a que 5% de rechute.

Le statut doit protéger le gangster et sa famille. Le "voyou", après une condamnation, a le droit de vivre en sécurité c'est-à-dire sous une autre identité pour un temps indéterminé si les menaces sont établies comme c'est le cas en Corse. En échange, le gangster doit démontrer qu'il a tourné le dos à son ancienne vie, ce qui implique de TOUT raconter et témoigner à tous les procès. Un statut qui prévoit un témoignage sur une affaire contre une remise de peine n'est un pas un statut de coopérateur de justice mais un vulgaire plea bargain.

La restauration de l'Etat de droit

En Corse, les 30 homicides, tentatives incluses, sont une honte républicaine. Assurer la sécurité des gangsters et de leur famille restaure l'image de l'Etat de droit et incite les populations à lui faire confiance.

C'est pourquoi l'Etat doit de manière urgente mettre en place un statut de protection des témoins pour les victimes de racket et autres. Protéger les anciens gangsters c'est bien, protéger les innocents c'est encore mieux.

Enfin, comme le demande la commission européenne contre le crime organisé, ce statut doit être accompagné d'un délit d'association mafieuse, d'une confiscation administrative préventive et d'une loi de réutilisation à des fins sociales des biens mal acquis...

Sans parler de l'indépendance des procureurs. Décidément, la France est très a des progrès à faire.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
cdg
- 11/12/2012 - 09:12
autre solution
l independance
"bye bye vous nous coutez trop cher" ( C De Gaulle a propos d autres departements rebelles qui ont plus tard forme l algerie)

Par contre, on expulse tous les mafieux corses de france: guereni, pasqua et tiberi rentrent dans leur ile