En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

02.

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

03.

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

04.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

05.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

06.

Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France

07.

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

05.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Justice
"Dépression sévère"
Julian Assange serait confronté à des tendances suicidaires suite à son emprisonnement
il y a 14 heures 2 min
pépites > France
Prévention du risque
Incendie de Lubrizol à Rouen : un appel à manifester a été lancé pour ce samedi 26 septembre
il y a 16 heures 37 min
décryptage > Culture
Série télévisée

Grand Hôtel : ces riches qu’on adore détester sur TF1

il y a 17 heures 50 min
pépite vidéo > Europe
Mauvaise surprise
Brexit : vers une fermetures de comptes bancaires pour les Britanniques au sein de l'UE ?
il y a 20 heures 27 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La peur de l'Iran redistribue les cartes au Proche-Orient

il y a 20 heures 44 min
light > Justice
Internet
Harcèlement en ligne : le YouTubeur français Marvel Fitness condamné et incarcéré
il y a 20 heures 53 min
décryptage > Environnement
Climate week

Emission de CO2 : à calculs irrationnels, conclusions (volontairement) biaisées

il y a 21 heures 33 min
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus : début de saturation dans certains services hospitaliers en Île-de-France
il y a 21 heures 52 min
pépites > Santé
Fragiles
Emmanuel Macron dans un Ehpad du Loir-et-Cher
il y a 22 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Danger immédiat
Menacée : une collaboratrice de Charlie Hebdo obligée de quitter son domicile
il y a 22 heures 35 min
pépite vidéo > Politique
LFI
Jean-Luc Mélenchon se félicite de la "créolisation" au coeur de la société française
il y a 15 heures 41 min
light > Justice
FFR
Bernard Laporte et Mohed Altrad ont été placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour conflit d'intérêts
il y a 17 heures 2 min
pépites > Société
Religion
Le Vatican condamne à nouveau toutes les formes d'euthanasie et de suicide assisté
il y a 19 heures 35 min
pépites > Justice
Business
Airbnb : la justice européenne valide la législation française sur la location de résidences secondaires
il y a 20 heures 35 min
décryptage > Politique
LREM (La République en Miettes)

Non, les adhérents de LREM ne méritent pas Macron ! Il est trop grand, trop beau, trop génial pour eux.

il y a 20 heures 53 min
décryptage > Mode
Impact du confinement

Fahion week de Milan : la mode est en train d'opérer un grand virage

il y a 21 heures 17 min
décryptage > Société
Vie en société

Sos civilité : le Coronavirus a malmené les bonnes manières. Voilà pourquoi nous avons besoin de les sauver

il y a 21 heures 49 min
décryptage > Politique
Naufrage de LREM

Emmanuel Macron, le président sans parti : pas (nécessairement) de quoi perdre 2022 mais mauvais coup garanti pour la démocratie

il y a 22 heures 4 min
décryptage > Justice
Justice

Réforme de l’ENM : les ambitions à la baisse d’Eric Dupond-Moretti

il y a 22 heures 27 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Bridgestone : tout le monde ment et l’État paie très cher pour faciliter le mensonge partagé

il y a 23 heures 42 min
© Reuters
Aux Assises du numérique, Louis Gallois a présenté le numérique comme une priorité des investissements d'avenir.
© Reuters
Aux Assises du numérique, Louis Gallois a présenté le numérique comme une priorité des investissements d'avenir.
Le numérique, c'est l'avenir !

Compétitivité : les quatre propositions de Louis Gallois pour booster le secteur numérique

Publié le 09 décembre 2012
Dans le rapport Gallois, le numérique n'est cité que cinq fois. Autrement dit, quasiment pas. Pourtant, aux Assises du numérique, le commissaire général à l'investissement, Louis Gallois, a bien présenté le numérique comme une priorité des investissements d'avenir et un facteur majeur de la productivité de l'industrie.
Antoine Chéron
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Chéron est avocat spécialisé en propriété intellectuelle et NTIC, fondateur du cabinet ACBM.Son site : www.acbm-avocats.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans le rapport Gallois, le numérique n'est cité que cinq fois. Autrement dit, quasiment pas. Pourtant, aux Assises du numérique, le commissaire général à l'investissement, Louis Gallois, a bien présenté le numérique comme une priorité des investissements d'avenir et un facteur majeur de la productivité de l'industrie.

Les 29 et 30 novembre, se sont tenues les Assises du numérique à l’université Dauphine.

Louis Gallois, commissaire général à l’investissement depuis juin 2012, intervenait à cette occasion au sujet du redéploiement des fonds du grand emprunt autour de quatre terminologies, faisant ainsi suite au rapport qu’il a remis au gouvernement le 5 novembre 2012 et à la demande de François Hollande sur la compétitivité de l’industrie française.

Il remettait par là en cause la distribution de l’enveloppe de 4,5 milliards débloquée pour le numérique par Nicolas Sarkozy. Les fonds étaient répartis entre d’une part les usages, les services et les contenus innovants d’autre part (2,5 milliards), ainsi que le développement des réseaux à très haut débit (2 milliards), et enfin 250 millions étaient destinés au développement des smart grids, des réseaux de distribution électrique intelligents.

Louis Gallois avait évoqué, dans son rapport, le sujet des nouvelles technologies comme l’un des secteurs à réformer pour relancer la croissance et améliorer la compétitivité de la France dans le secteur industriel.

Il a précisé lors des Assises du numérique qu’il fallait une mobilisation plus importante de l’investissement dans quatre domaines.

Il propose d’abord d’investir dans le cloud computing, puis de développer la cyber sécurité, qui représente un coût certain pour les entreprises françaises, moins bien protégées que leurs homologues européens, ainsi que de développer le calcul intensif permettant de gérer d’importants volumes d’informations numériques. Enfin, il préconise le développement des systèmes embarqués.

Selon les analyses de Louis Gallois, il est nécessaire de donner un nouveau souffle au secteur industriel français, en crise depuis plusieurs années (la part de l’industrie dans la valeur ajoutée est tombée de 18% en 2000 à 12,5% en 2011 selon le rapport du Conseil des ministres du 7 novembre 2012). Il conclut que cette faiblesse française est due à un manque d’innovation. L’Etat devrait alors investir davantage dans le numérique notamment pour la formation des travailleurs du secteur industriel, ce dernier étant très sensible aux évolutions technologiques.

De plus, il souligne que les entreprises françaises sont actuellement enfermées dans un cercle vicieux qui les entrainerait à réduire leurs coûts pour accroître leur compétitivité au niveau européen, ce qui entrainerait une baisse de leurs investissements en matière d’économie numérique.

M. Gallois a plaidé également pour la création d’un prêt numérique pour les PME afin de leur faciliter l’accès au NTIC (Nouvelles Technologies de l'information et de la communication) et ce autant dans le processus de décision que dans la production des produits. On constate en effet que seulement 15% des PME bénéficient pleinement du potentiel offert par les TIC.

Le gouvernement pourrait prochainement décider la création du "Passeport pour l’économie numérique" qui consisterait en une offre gratuite de découverte par la mise à disposition des petites entreprises d’une vingtaine de modules d’initiation et d’offres labellisées par lesquelles elles bénéficieront d’avantages et de conditions de financement spécifique.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Salvatore Migondis
- 10/12/2012 - 07:46
Louis Gallois..
68 ans.. tout est dit..
vangog
- 10/12/2012 - 01:20
Drôle, ce Socialiste qui multiplie les " il faut que" et " yaka"
Invariablement suivis par les mots "argent", "investissement", "prêt" de la part d'un état Socialiste qui s'adonne plus a ses fantasmes traditionnels: "prélèvements", "taxes", "impôts" et "découragement de l'investissement privé "...
En gros, Gallois veut remplacer les investissements privés par les investissements publics: énorme et novateur!
Mais, je me demande si cela n'a pas déjà été accompli dans les républiques Socialistes du siècle dernier?
Un succès complet!...
vangog
- 10/12/2012 - 01:09
Drôle, ce Socialiste qui multiplie les " il faut que" et " yaka"
Invariablement suivis par les mots "argent", "investissement", "prêt" de la part d'un état Socialiste qui s'adonne plus a ses fantasmes traditionnels: "prélèvements", "taxes", "impôts" et "découragement de l'investissement privé "...
En gros, Gallois veut remplacer les investissements privés par les investissements publics: énorme et novateur!
Mais, je me demande si cela n'a pas déjà été accompli dans les républiques Socialistes du siècle dernier?
Un succès complet!...