En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 3 heures 15 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 4 heures 26 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 5 heures 14 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 5 heures 44 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 21 heures 46 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 23 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 4 heures 39 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 5 heures 6 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 5 heures 13 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 5 heures 13 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 5 heures 31 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 5 heures 57 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 22 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 1 jour 3 heures
Parti gauche

"Le PS doit proposer une révolution morale"

Publié le 04 avril 2011
Des sondages difficiles, l'"affaire Guérini" : dans un contexte difficile, le Parti socialiste cherche à se reconstruire pour gagner l'élection présidentielle. Pour l'historien Christophe Prochasson, proche des socialistes et auteur de "La Gauche est-elle morale ?", le parti dirigé par Martine Aubry devrait cesser d'avoir "seulement une vision économiste de l'homme".
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des sondages difficiles, l'"affaire Guérini" : dans un contexte difficile, le Parti socialiste cherche à se reconstruire pour gagner l'élection présidentielle. Pour l'historien Christophe Prochasson, proche des socialistes et auteur de "La Gauche est-elle morale ?", le parti dirigé par Martine Aubry devrait cesser d'avoir "seulement une vision économiste de l'homme".

Atlantico : Quel est votre diagnostic sur l’état du Parti socialiste aujourd’hui ?

Christophe Prochasson : Nous sommes à 18 mois d’une élection présidentielle et le PS est dépourvu de candidat, de programme et de doctrine. En tout cas, il ne possède pas de doctrine renouvelée qui lui permettrait d’affronter les grand défis historiques de notre époque.

 

Comment le parti en est-il arrivé là ?

On peut remonter jusqu’à François Mitterrand : il n’a permis de moderniser que superficiellement le PS et ses successeurs n’ont pas tiré les conséquences de l’épisode du socialisme au pouvoir dans les années 1980. L’épisode Mitterrand a contribué à dégrader les valeurs morales dont le PS était porteur. Des valeurs telles que le rapport a l’argent, au désintéressement personnel, à l’attachement à  l’intérêt général. On pourrait en trouver d’autres, mais celles-ci sont les plus remarquables sur l’identité de la gauche française.

 

L’identité de la gauche ou du PS ?

Disons que la gauche est dominée par le PS, mais que l’un des obstacles politique majeur de la gauche est sa division : elle est beaucoup plus divisée que la droite ce qui est un obstacle considérable pour gagner l’élection présidentielle.

La gauche est divisée en trois blocs :

  • un bloc traditionnel attaché au passé de la gauche qu’incarne bien le Parti de gauche et le parti communiste, voire même l’extrême-gauche.
  • une gauche social-démocrate qui est incarnée par le centre du PS, c’est-à-dire tous les candidats possible du PS (de Dominique Strauss-Kahn à Martine Aubry, en passant par François Hollande : l’exercice du pouvoir ne les distinguerait sans doute pas beaucoup).
  • une gauche « moderniste » - précisons que j’emploie ce terme sans aucun jugement de valeur - qui s’arrête davantage sur les grand défis contemporains : écologie, adaptation au capitalisme, ou les questions morales qui surgissent lors des lois bioéthiques, par exemple. Les membres de ce bloc ont une perspective plus internationale : la question européenne est ainsi pour eux  une question urgente à régler. Ils s’intéressent donc à des questions contemporaines coupées des questions traditionnelles de la gauche.

Il existe donc une fracture au sein du parti entre ces différents blocs.

 

Vous deviez débattre avec Arnaud Montebourg ce mercredi 16 mars sur le thème "La Gauche est-elle morale ?" (NDLR : le débat a finalement été annulé). Montebourg ne symbolise-t-il pas la volonté mais aussi les difficultés du PS à se réformer ?

C’est un personnage difficile à saisir. Comme tous les gens de gauche qui se posent des questions aujourd’hui , il semble hésiter. Sa force a été d’importer dans le débat politique des questions morales d’importance. La gauche ne pourra pas se reconstituer sans se poser ses questions là.

 

Que pensez-vous de sa dénonciation du "système Guérini" dans son rapport sur les pratiques de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône ?

Au-delà de cette affaire, il me semble important que les socialistes soient d’une rigueur absolue pour les questions relevant de la morale. Je me souviens de l’attitude très fluctuante des socialistes face au cas Georges Frêche. Il n’y aurait pas dû avoir d’hésitation : Frêche n’était pour moi pas de gauche, il était cynique, il n’avait d’autres valeurs que sa mégalomanie et son succès personnel. Ce qui m’inquiète c’est qu’on ait pu défendre ce genre de personnage sur un mode cynique en disant « il a transformé la vie à Montpellier » etc. Frêche aurait dû être exclu du PS.

 

Et que pensez-vous de l’attitude de Martine Aubry sur « l’affaire Guérini » ?

Je la trouve un peu hésitante. Je comprends que si elle n’a pas tous les éléments en main ce soit difficile pour elle. Mais elle devrait rappeler de façon extrêmement ferme les valeurs de la gauche et que si un militant ne convient pas a ses valeurs il soit exclu du parti.

 

Votre analyse sur le PS ne correspond-il pas à une évolution plus générale de la pratique politique ?

Je conviens que mon analyse est un peu sévère, mais il s’agit là de ma famille politique, c’est pourquoi je suis d’autant plus désireux que celle-ci soit fidèle à mes idéaux. Certes, cela concerne l’ensemble de la classe politique. Celle-ci livre un spectacle dans lequel les valeurs de la République sont bafouées. Il existe désormais un abîme entre le peuple et la classe politique.

 

Un abîme qui profite à Marine Le Pen ?

Elle profite de cette situation, sans doute davantage que son père car elle est plus jeune et n’a pas été écornée par le moindre scandale. Il existe toutefois d’autre raisons plus politiques à son succès.

 

Ne pensez-vous pas finalement que le PS développe un discours « moral », mais que celui-ci n’est pas suivi de faits concrets ?

Non, selon moi, le PS a souvent tendance a ne mettre en avant que des discours d’experts. Mais je pense que la Gauche ne pourra retrouver un élan que si elle s’empare de questions morales. On ne mobilise pas avec un taux de croissance. Il faut que la Gauche soit porteuse d’éléments intellectuels qui ne soient pas uniquement techniques. Le programme de la gauche ne doit pas être un catalogue de mesures pratiques, car elle aura ainsi du mal a se différencier ainsi de la Droite. Il faut que le PS ait une vision, un message, qui concerne la vie morale des individus. A partir du moment où la Gauche ne peut plus réellement résister face au capitalisme, elle doit proposer une autre révolution, une « révolution morale », voire une « révolution civilisationelle », du vivre ensemble, de la solidarité. Il faut en finir avec l’individualisme. Je voudrais que le PS cesse d’avoir seulement une vision économiste de l’homme. L’homme n’est pas uniquement un homo economicus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

06.

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

05.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Transatlantico
- 18/03/2011 - 01:31
Jeu de mot
Go...schiste

Ca sent le gaz pour la gauche.

Blague à part, même pour les cantonales le PS mise le TSS.
Ridicule.
le Gône
- 16/03/2011 - 23:38
Pour moi il est claire ..
Que la gauche par son comportement anti démocratique, par ces appels répétes a la greve ..sans raison.;pas son bocage systematique de syteme "étatique" (la fonction publique) je n'hesite pas a dire que depuis l'election de Sarkozy, la gauche a accompli une action de sabotage ignoble..le pire de tous!!
slavkov
- 16/03/2011 - 21:44
ras-le-bol
... tiens, pourqoui ne pas nommé mazarine comme porte-parole de la moralité socialiste ? ...