En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

L'UMP doit-elle s'allier au FN ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Samia" de Gilbert Ponté : dernière course pour Lampedusa, haletant et poignant

il y a 46 min 23 sec
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand le sport joue avec la sphère et quand les heures se jouent sous dôme : c’est l’actualité des montres dans les tempêtes sociales
il y a 1 heure 42 min
décryptage > France
Partenariat

Sécurité : l’Etat contraint de brader le régalien ?

il y a 3 heures 16 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Grèves : les "blacks blocs" blancs, ça ne serait pas un peu du blackface ?
il y a 4 heures 42 min
décryptage > International
Utopie

Samjiyon, la ville socialiste idéale inaugurée par la Corée du Nord, échappera-t-elle au destin funeste de toutes celles qui l’ont précédée ailleurs dans le monde ?

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Politique
Insatisfaction croissante

Retraites : le gouvernement face au piège du paradoxe de Tocqueville

il y a 5 heures 34 min
décryptage > Politique
Futurs scrutins

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

il y a 6 heures 23 min
pépites > Justice
Jugement
Agression des policiers à Viry-Châtillon : 10 à 20 ans de réclusion pour 8 accusés, 5 personnes acquittées
il y a 17 heures 15 min
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 20 heures 14 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Funny Girl", la comédie musicale : phénoménale Funny Girl, Christina Bianco met Paris à ses pieds…

il y a 53 min 31 sec
décryptage > Social
Jeudi noir

5 décembre : la première bataille remportée, les syndicats peuvent-ils gagner la guerre ?

il y a 2 heures 43 min
décryptage > Environnement
Adieu ma trotro bien-aimée

Le bobo en proie à d'indicibles tourments : des écolos (un peu plus radicaux que lui) détruisent les trottinettes électriques qui lui sont chères !

il y a 4 heures 30 min
rendez-vous > High-tech
Géopolitico-scanner
Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet
il y a 4 heures 50 min
décryptage > Europe
Une page se tourne ?

La fin de règne d’Angela Merkel se dessine dans le congrès du SPD

il y a 5 heures 21 min
décryptage > France
Dichotomie

Gilets jaunes, black blocks et délinquants : une répression à géométrie variable

il y a 6 heures 10 min
décryptage > France
Vieillesse

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

il y a 6 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
5 décembre
Jean-Luc Mélenchon salue le "grand progrès" et "l’humanisme" de Marine Le Pen pour sa position sur la grève
il y a 18 heures 17 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 20 heures 32 min
light > Sport
Répercussions
Le joueur légendaire Marco Van Basten a été retiré du jeu FIFA 20 "jusqu'à nouvel ordre" après son dérapage nazi
il y a 22 heures 35 min
Parti gauche

"Le PS doit proposer une révolution morale"

Publié le 04 avril 2011
Des sondages difficiles, l'"affaire Guérini" : dans un contexte difficile, le Parti socialiste cherche à se reconstruire pour gagner l'élection présidentielle. Pour l'historien Christophe Prochasson, proche des socialistes et auteur de "La Gauche est-elle morale ?", le parti dirigé par Martine Aubry devrait cesser d'avoir "seulement une vision économiste de l'homme".
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Prochasson est historien et directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS).Derniers ouvrages parus : L’empire des émotions. Les historiens dans la mêlée (Demopolis, 2008), 14-18. Retours d’ expérience  (Tallandier...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des sondages difficiles, l'"affaire Guérini" : dans un contexte difficile, le Parti socialiste cherche à se reconstruire pour gagner l'élection présidentielle. Pour l'historien Christophe Prochasson, proche des socialistes et auteur de "La Gauche est-elle morale ?", le parti dirigé par Martine Aubry devrait cesser d'avoir "seulement une vision économiste de l'homme".

Atlantico : Quel est votre diagnostic sur l’état du Parti socialiste aujourd’hui ?

Christophe Prochasson : Nous sommes à 18 mois d’une élection présidentielle et le PS est dépourvu de candidat, de programme et de doctrine. En tout cas, il ne possède pas de doctrine renouvelée qui lui permettrait d’affronter les grand défis historiques de notre époque.

 

Comment le parti en est-il arrivé là ?

On peut remonter jusqu’à François Mitterrand : il n’a permis de moderniser que superficiellement le PS et ses successeurs n’ont pas tiré les conséquences de l’épisode du socialisme au pouvoir dans les années 1980. L’épisode Mitterrand a contribué à dégrader les valeurs morales dont le PS était porteur. Des valeurs telles que le rapport a l’argent, au désintéressement personnel, à l’attachement à  l’intérêt général. On pourrait en trouver d’autres, mais celles-ci sont les plus remarquables sur l’identité de la gauche française.

 

L’identité de la gauche ou du PS ?

Disons que la gauche est dominée par le PS, mais que l’un des obstacles politique majeur de la gauche est sa division : elle est beaucoup plus divisée que la droite ce qui est un obstacle considérable pour gagner l’élection présidentielle.

La gauche est divisée en trois blocs :

  • un bloc traditionnel attaché au passé de la gauche qu’incarne bien le Parti de gauche et le parti communiste, voire même l’extrême-gauche.
  • une gauche social-démocrate qui est incarnée par le centre du PS, c’est-à-dire tous les candidats possible du PS (de Dominique Strauss-Kahn à Martine Aubry, en passant par François Hollande : l’exercice du pouvoir ne les distinguerait sans doute pas beaucoup).
  • une gauche « moderniste » - précisons que j’emploie ce terme sans aucun jugement de valeur - qui s’arrête davantage sur les grand défis contemporains : écologie, adaptation au capitalisme, ou les questions morales qui surgissent lors des lois bioéthiques, par exemple. Les membres de ce bloc ont une perspective plus internationale : la question européenne est ainsi pour eux  une question urgente à régler. Ils s’intéressent donc à des questions contemporaines coupées des questions traditionnelles de la gauche.

Il existe donc une fracture au sein du parti entre ces différents blocs.

 

Vous deviez débattre avec Arnaud Montebourg ce mercredi 16 mars sur le thème "La Gauche est-elle morale ?" (NDLR : le débat a finalement été annulé). Montebourg ne symbolise-t-il pas la volonté mais aussi les difficultés du PS à se réformer ?

C’est un personnage difficile à saisir. Comme tous les gens de gauche qui se posent des questions aujourd’hui , il semble hésiter. Sa force a été d’importer dans le débat politique des questions morales d’importance. La gauche ne pourra pas se reconstituer sans se poser ses questions là.

 

Que pensez-vous de sa dénonciation du "système Guérini" dans son rapport sur les pratiques de la fédération socialiste des Bouches-du-Rhône ?

Au-delà de cette affaire, il me semble important que les socialistes soient d’une rigueur absolue pour les questions relevant de la morale. Je me souviens de l’attitude très fluctuante des socialistes face au cas Georges Frêche. Il n’y aurait pas dû avoir d’hésitation : Frêche n’était pour moi pas de gauche, il était cynique, il n’avait d’autres valeurs que sa mégalomanie et son succès personnel. Ce qui m’inquiète c’est qu’on ait pu défendre ce genre de personnage sur un mode cynique en disant « il a transformé la vie à Montpellier » etc. Frêche aurait dû être exclu du PS.

 

Et que pensez-vous de l’attitude de Martine Aubry sur « l’affaire Guérini » ?

Je la trouve un peu hésitante. Je comprends que si elle n’a pas tous les éléments en main ce soit difficile pour elle. Mais elle devrait rappeler de façon extrêmement ferme les valeurs de la gauche et que si un militant ne convient pas a ses valeurs il soit exclu du parti.

 

Votre analyse sur le PS ne correspond-il pas à une évolution plus générale de la pratique politique ?

Je conviens que mon analyse est un peu sévère, mais il s’agit là de ma famille politique, c’est pourquoi je suis d’autant plus désireux que celle-ci soit fidèle à mes idéaux. Certes, cela concerne l’ensemble de la classe politique. Celle-ci livre un spectacle dans lequel les valeurs de la République sont bafouées. Il existe désormais un abîme entre le peuple et la classe politique.

 

Un abîme qui profite à Marine Le Pen ?

Elle profite de cette situation, sans doute davantage que son père car elle est plus jeune et n’a pas été écornée par le moindre scandale. Il existe toutefois d’autre raisons plus politiques à son succès.

 

Ne pensez-vous pas finalement que le PS développe un discours « moral », mais que celui-ci n’est pas suivi de faits concrets ?

Non, selon moi, le PS a souvent tendance a ne mettre en avant que des discours d’experts. Mais je pense que la Gauche ne pourra retrouver un élan que si elle s’empare de questions morales. On ne mobilise pas avec un taux de croissance. Il faut que la Gauche soit porteuse d’éléments intellectuels qui ne soient pas uniquement techniques. Le programme de la gauche ne doit pas être un catalogue de mesures pratiques, car elle aura ainsi du mal a se différencier ainsi de la Droite. Il faut que le PS ait une vision, un message, qui concerne la vie morale des individus. A partir du moment où la Gauche ne peut plus réellement résister face au capitalisme, elle doit proposer une autre révolution, une « révolution morale », voire une « révolution civilisationelle », du vivre ensemble, de la solidarité. Il faut en finir avec l’individualisme. Je voudrais que le PS cesse d’avoir seulement une vision économiste de l’homme. L’homme n’est pas uniquement un homo economicus.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

Derrière la crispation sur les retraites, la génération la plus immature de l’histoire

05.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

06.

Qwant : ‘"Proie"’ de la Géopolitique de l’Internet

07.

Ce nouvel espace politique qu’ouvrent Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen (mais pas pour eux…)

01.

L'UMP doit-elle s'allier au FN ?

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Transatlantico
- 18/03/2011 - 01:31
Jeu de mot
Go...schiste

Ca sent le gaz pour la gauche.

Blague à part, même pour les cantonales le PS mise le TSS.
Ridicule.
le Gône
- 16/03/2011 - 23:38
Pour moi il est claire ..
Que la gauche par son comportement anti démocratique, par ces appels répétes a la greve ..sans raison.;pas son bocage systematique de syteme "étatique" (la fonction publique) je n'hesite pas a dire que depuis l'election de Sarkozy, la gauche a accompli une action de sabotage ignoble..le pire de tous!!
slavkov
- 16/03/2011 - 21:44
ras-le-bol
... tiens, pourqoui ne pas nommé mazarine comme porte-parole de la moralité socialiste ? ...