En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Reuters
Pour la première fois depuis 65 ans, le Japon est entré dans un vaste programme de développement militaire.
Pendant ce temps...

La troisième Guerre mondiale éclatera-t-elle en Asie ?

Publié le 29 novembre 2012
Alors que le Japon acquiert des armements de plus en plus sophistiqués et offensifs, la Chine communique massivement sur le succès du premier appontage de son porte-avion
Edouard Pflimlin est chercheur associé à l'IRIS. Ses domaines d'expertise sont la politique de défense japonaise et les enjeux géostratégiques en Asie de l'EstDe novembre 2007 à avril 2008, il a été co-rapporteur du groupe Europe au...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Pfimlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Pflimlin est chercheur associé à l'IRIS. Ses domaines d'expertise sont la politique de défense japonaise et les enjeux géostratégiques en Asie de l'EstDe novembre 2007 à avril 2008, il a été co-rapporteur du groupe Europe au...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que le Japon acquiert des armements de plus en plus sophistiqués et offensifs, la Chine communique massivement sur le succès du premier appontage de son porte-avion

Atlantico : Pour la première fois depuis 65 ans, le Japon est entré dans un activisme diplomatique croissant doublé de l'achat d'armes offensives. Comment s'explique ce revirement ? 

Edouard Pflimlin : Depuis 10 ans au moins, le budget de la défense japonais exprimé en yens baisse de 1 % par an alors que celui de la Chine augmente de 10% par an.Donc si le budget japonais semble évoluer à la hausse c'est à cause de l'évolution du yen face au dollar. Il est actuellement d'environ 4700 milliards de yens, soit autour de 60 milliards de dollars.

Cependant l'armée japonaise se dote de matériel de pointe comme l'achat d'avions américains F35 furtifs (difficilement détectables par les radars) et de navires à capacités offensives, je pense aux porte-hélicoptères en cours de construction qui ont les dimensions de porte-avions!

Par ailleurs, des élections législatives anticipées le 16 décembre 2012 devraient voir la victoire du parti libéral-démocrate (conservateur) et le retour au pouvoir de ce parti après un peu plus de trois années de gouvernement du Parti démocrate japonais (PDJ) ainsi que de l’ex-premier ministre (2006-2007) japonais Shinzo Abe favorable à une défense forte du Japon et à un renforcement de l’alliance avec les États-Unis. Inversera-t-il la tendance ? C'est toute la question. En tout cas il l'affirme. Mais n'oublions pas que de fortes contraintes pèsent sur l'économie japonaise: récession et dette publique élevées...

Les tensions nationalistes semblent pour l'instant être modérées par les intérêts commerciaux de chacun. Jusqu’à quel point ce garde fou économique peut-il tenir ?

Il est vrai que la relation bilatérale sur le plan économique reste forte puisque la Chine est le premier partenaire commercial du Japon, devant les États-Unis.

La crise des îles Senkaku (Diaoyu pour les Chinois) que Tokyo administre mais que Pékin revendique provoque déjà des difficultés notamment pour l'industrie automobile japonaise en Chine avec une forte baisse des ventes.

Donc même l'économie est touchée et la fièvre et la rhétoriques nationalistes des deux côtés ne retombe pas, surtout depuis que Tokyo a décidé de racheter ses îles à leur propriétaire privé. On a donc le sentiment qu'on est sur une voie plus dangereuse qu'il y a un peu plus de deux ans quand un navire de pêche  chinois entré dans les eaux territoriales japonaises des Senkaku avait provoqué déjà une vive tension, des mesures de rétorsion chinoise, pour finalement s'apaiser. Actuellement, compte-tenu des changements politiques en Chine et au Japon, on a l'impression que les tensions vont rester vives.

Cela d'autant plus que la Chine fait régulièrement démonstration de ses capacités militaires, l'exemple le plus récent étant la démonstration des capacités d'appontage de ses avions sur le premier porte-avions chinois mis en service tout récemment.

Peut-on s'attendre, étant donné ces évolutions, au développement d'un jeu à trois dans la région entre la Chine, les Etats-Unis et le Japon ? Quelles en serait les éventuelles conséquences ?

Il y a déjà un jeu complexe à trois du fait que le Japon et les États sont alliés et liés par un traité de sécurité qui garantit l'intervention américaine en cas d'attaque contre son territoire, donc y compris contre les Senkaku.

Par ailleurs, on sait que l'administration Obama a réorienté la politique militaire américaine vers l'Asie.
En même temps, les Etats-Unis ne veulent pas intervenir dans le différend actuel sino-japonais pour éviter une confrontation avec la Chine. Ils appellent les deux pays à chercher une solution diplomatique.

En même temps ils renforcent la coopération militaire avec le Japon. Il y a eu récemment d'importants exercices conjoints. (Cf : http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article7302)

Les Japonais se forment aux côtes de Marines américains pour développer des capacités de débarquement au cas où il y ait  besoin de reconquérir des îles japonaises occupées par une puissance ennemie...

Il y a donc selon moi un jeu 2 + 1 qui devient très complexe au fur et a mesure qu'il y a une surenchère nationaliste au Japon et en Chine mais l'alliance avec les Etats-Unis reste solide, populaire au Japon, notamment pour éviter un retour du militarisme, et indispensable car le Japon n'est pas en mesure de se défendre seul.

Propos recueillis  par Théophile Sourdille

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

La guerre des changes aura lieu

07.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
honnête citoyen
- 29/11/2012 - 20:53
Guerre sino-japonaise
Deux pays aux abois et à la parano fort développée.
Japon c'est comme l'Allemagne aujourd'hui sa population se réduit et diminue.L'économie nippone c'est la galère depuis 20ans et c'est pas fini.Fukushima ça a montré au monde que les relations économiques et hiérarchiques entre japonais c'est n'importe quoi.
Les chinois et surtout le PC chinois ne sait toujours pas s'il doit faire flotter sa monnaie ou la rendre artificiellement faible."le cul entre deux chaise".De toute façon les chinois tant qu'ils n'arriveront pas à retourner les pays producteurs de pétrole à accepter une devise en change autre que dollars ils ne feront jamais la guerre à quiconque.Seulement voila ils ont des bons du trésor américains à gogo et des dollars à inonder tous les pays mercantiles de la planète.En gros cela peut éventuellement faire changer d'avis les arabes qui jourait contre leurs intérêts.Voila le tableau.
Ce qui pourrait accélérer le processus:
La Russie qui verrait un destin commun avec les Chinois et la Turquie qui laisserait tomber la politique américaine car trop dangereux pour ses intérêts propres dans la région.
kettle
- 29/11/2012 - 19:01
WWIII
@troiscentsalheure "Japon - Mandchourie: 1 -0 Revenge !"
---
Ils vont le sentir passer les japonais. Ca va leur faire tres mal !
Teo1492
- 29/11/2012 - 18:50
En France, ça sera le retour des guerres de religion
mais il faudra attendre quelques décennies encore