En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Alors que l'automédication est de plus en plus pratiquée par les Français, comment garantir la sécurité des patients ?
Automédication
Quelle sécurité des patients à l'heure de la médication par Internet ?
Publié le 27 novembre 2012
Le ministère de la Santé a lancé la semaine de la sécurité des patients. Une sécurité de plus en plus difficile à garantir à l'heure de l'automédication.
Le Pr Jean-Paul Giroud est l'un des spécialistes les plus reconnus en pharmacologie. Membre de l'Académie nationale de Médecine, de la commission d'Autorisation de Mise sur le Marché, de la Commission de pharmacovigilance et expert auprès de l'OMS, il...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Giroud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Pr Jean-Paul Giroud est l'un des spécialistes les plus reconnus en pharmacologie. Membre de l'Académie nationale de Médecine, de la commission d'Autorisation de Mise sur le Marché, de la Commission de pharmacovigilance et expert auprès de l'OMS, il...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le ministère de la Santé a lancé la semaine de la sécurité des patients. Une sécurité de plus en plus difficile à garantir à l'heure de l'automédication.

Atlantico : Le ministère de la Santé a lancé la semaine de la sécurité des patients visant à améliorer la qualité des soins apportés et la communication avec le personnel de santé. Dans un même temps, l'automédication est de plus en plus pratiquée par les Français, notamment au travers d'achat de médicaments sur internet. Comment, dans cette mesure, garantir la sécurité des malades ?

 

Jean-Paul Giroud : Ce n'est pas une semaine qu'il faudrait, c'est une année ! Aujourd'hui, il n'y a aucune information objective sur tous les médicaments que l'on trouve sur le marché français. D'autre part, le ministère de la Santé est dans l'incapacité de donner une information complète sur tous les médicaments dont il valide les autorisations de mise sur le marché. En ce qui concerne le grand public, il faudrait développer en parallèle de l'automédication une information sur tous les médicaments vendus sans ordonnance. Il faut savoir que plus de 45 % de ces médicaments n'ont jamais montré une quelconque efficacité mais qu'ils peuvent en revanche entraîner des effets indésirables plus ou moins graves. Dans le domaine de la communication, il serait utile de rappeler aux Français les risques qu'ils encourent et la vérité sur les traitements qu'ils prennent.

 

Le système de médication officinale, qui correspond à la mise à disposition directe dans les pharmacies de certains médicaments, a été valorisé ces dernières années. Beaucoup se sont félicités du fait que 435 médicaments aient été mis en accès direct pour les patients. Le problème, c'est que seulement 33 % d'entre eux ont démontré une efficacité. Il faudrait au minimum donner des informations sur la valeur de ces produits ou du moins, puisque ce sont des produits en accès direct, donner des informations complètes sur les indications, les contre indications et les interactions médicamenteuses.

 

Pour ce qui est de la disparition de l'assistance du pharmacien lors d'achats sur internet, il faut noter que le pharmacien n'est parfois plus là non plus dans son officine. Avant de délivrer un médicament, le pharmacien devrait normalement poser un certain nombre de questions. Or, il est rare qu'il le fasse aujourd'hui. Par exemple, certains médicaments utilisés pour déboucher le nez peuvent entraîner des conséquences graves si vous avez des problèmes d'hypertension, de convulsion, etc. Un produit vendu sans ordonnance peut donc devenir très dangereux sans les informations qui devraient l'accompagner.

 

50% des médicaments seraient contrefaits. En outre, les pharmacies illégales pullulent sur le web. Cela constitue-t-il un vrai danger pour les patients ?

 

Il est tout à fait dangereux de commander des médicaments sur internet pour la bonne et simple raison qu'il n'y a pas de circuit sécurisé. En France, la chaîne entre les laboratoires et les distributeurs et les pharmaciens est bien connue et on peut espérer éviter qu'il y ait des produits contrefaits.

 

D'autre part, on trouve sur internet les produits qui sont de prescription facultative. Malheureusement, le circuit n'est pas suffisamment sécurisé et il existe des risques de malfaçon.

 

Le problème sur internet, c'est qu'il est compliqué d'effectuer de véritables contrôles. Je ne vois pas comment contrôler un système qui est aujourd'hui mondialisé.

 

 

Internet peut-il permettre une véritable amélioration de l'information médicale ou au contraire renforcer la mise en danger sanitaire des Français ?

 

Sur internet, on trouve de tout. Il y a beaucoup d'informations qui sont faites pour vanter les produits. Il faudrait mettre en place, et c'est ce que j'avais proposé à l'agence du médicament, une base de donnée créée et alimentée par le ministère de la Santé et disponible sur internet afin d'avoir une information comparative sur l'intérêt.

 

Roselyne Bachelot a voulu développé l'automédication en pensant qu'elle n'était pas suffisamment développée en France, ce qui est une erreur car les Français sont les champions d'Europe de la consommation des médicaments. De plus, elle ne comptait que les médicaments qui n'étaient pas remboursables. Or, beaucoup de médicaments vendus sans ordonnance peuvent être achetés à des prix inférieurs à ceux qui ne sont pas remboursés par la caisse d'assurance maladie. Le prix d'un médicament dit d'automédication est toujours beaucoup plus cher que celui qui est remboursé par la sécurité social. On peut donc dire que celle-ci a créé une sorte d'inflation des prix.

Dans le domaine de la santé, la transparence est, pour le moins, suspecte. C'est même certainement l'un des systèmes les plus opaques.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
05.
La Nasa envisage d'explorer la protoplanète Pallas dans la ceinture d'astéroïdes ; Osiris-Rex : deux découvertes surprenantes sur l'astéroïde Bennu !
06.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
07.
Game of thrones : six trônes de fer ont été cachés de par le monde
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires