En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

04.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

05.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

06.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

07.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 30 min 20 sec
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 51 min 25 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 1 heure 14 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 1 heure 38 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 1 heure 54 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 2 heures 16 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 3 heures 2 min
décryptage > France
Forces de l'ordre

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

il y a 3 heures 42 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"
il y a 4 heures 5 min
pépites > Economie
Tourisme
Emmanuel Macron l'a annoncé hier soir, il n'y aura, sans doute, pas de ski pendant les fêtes de fin d'année
il y a 4 heures 22 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 40 min 55 sec
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 55 min 40 sec
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 1 heure 18 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 1 heure 40 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 2 heures 13 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 2 heures 36 min
décryptage > Economie
(R)évolution ?

Vers une ère d’efficacité turbo pour la politique monétaire ?

il y a 3 heures 5 min
pépites > Santé
Religion
Annoncée par le président, hier soir, la limite maximum de 30 fidèles par messe, va être augmentée selon les évêques de France
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

il y a 4 heures 16 min
décryptage > Politique
Déconfinement en 3 étapes

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

il y a 4 heures 48 min
© Reuters
La Roumanie a connu une croissance de 7% entre 2007 et 2011
© Reuters
La Roumanie a connu une croissance de 7% entre 2007 et 2011
Jackpot

Roumanie, Malte, Pologne... Ces pays pour lesquels l’Europe continue d’être une machine à générer de la croissance

Publié le 23 novembre 2012
Les pays entrés en 2004 ou 2007 étaient – et restent – plus pauvres que la moyenne de l’UE. Cependant, huit de ces douze pays réduisent leur écart et poursuivent donc leur "rattrapage" en dépit de la crise économique.
Pierre Verluise
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Docteur en géopolitique de l’Université de Paris IV – Sorbonne, Pierre Verluise est fondateur du premier site géopolitique francophone, Diploweb.com. Il en est le directeur des publications. Producteur géopolitique (articles, études, livres, conférences...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les pays entrés en 2004 ou 2007 étaient – et restent – plus pauvres que la moyenne de l’UE. Cependant, huit de ces douze pays réduisent leur écart et poursuivent donc leur "rattrapage" en dépit de la crise économique.

Considérons le PIB par habitant en standards de pouvoir d’achat (SPA) UE-27 base 100. Pour juger de l’impact de la crise économique engagée en 2008, comparons les données de l’année qui la précède – 2007 – et celles de 2011. En cinq ans, quels sont les nouveaux pays membres qui se sont appauvris ou enrichis de manière relative par rapport  à eux-mêmes et à la moyenne de l’UE ?

Notons d’abord que la crise économique a eu des conséquences néfastes pour la Slovénie (PIB par habitant en SPA UE base 100 : -4%), l’Estonie et la République tchèque(-3%), Chypre (-1, comme la France).

En revanche, huit des douze nouveaux États membres réduisent leur écart à la moyenne de l’UE de 2 à 11 points de pourcentage de 2007 à 2011.

Il s’agit des États suivants : Lettonie (+2%), Lituanie (+3%) ; Hongrie (+4%),  Bulgarie et Slovaquie (+5%), Malte et Roumanie (+7%), Pologne (+11%).   

La crise économique  n’a donc pas empêché  la poursuite du processus de "rattrapage" de  la majorité des nouveaux Etats membres par rapport à la moyenne de l’UE.

Les habitants des pays concernés le doivent d’abord à leur travail et ils ne sont en rien responsables de la gouvernance économique dans les anciens pays membres. Rappelons, cependant, que les nouveaux pays membres ont bénéficié durant toutes ces années des fonds européens qui avaient été prévus avant que la crise ne traverse l’Atlantique, en 2008. La Pologne est le premier pays bénéficiaire de la politique régionale de l’UE, compte tenu de sa superficie et de sa pauvreté relative (65% du PIB par habitant en SPA de l’UE base 100 en 2011).  Tout en amortissant les effets de la crise économique ces fonds peuvent  avoir contribué au "rattrapage".  A l’image des anciens Etats membres, les nouveaux Etats membres considèrent ces fonds comme un dû. Certains, par exemple en Hongrie, y voient une juste compensation des quatre décennies de communisme. Une posture qui mériterait un bon débat.

Quoi qu’il en soit, ces résultats – parfois surprenants – invitent à penser que l’UE peut encore être un facteur de croissance économique, à travers la reprise de l’acquis communautaire et un usage judicieux des fonds de la politique agricole commune et de la politique régionale qui constituent les deux principaux postes du budget actuel de l’UE. Il faudrait encore ajouter les Investissements directs étrangers, notamment allemands.

Voilà qui éclaire une partie de la bataille présente au sujet du prochain budget de l’UE. Les nouveaux Etats membres, qui reçoivent généralement plus qu’ils ne versent au budget, entendent bien préserver cette manne. La France – qui espère préserver la Politique agricole commune, voire la politique régionale dont les Départements et Régions d’Outre-mer bénéficient – peut être leur alliée. Singulier retournement de l’histoire, la France – réservée sur les élargissements de 2004 et 2007 – espère aujourd’hui trouver dans les nouveaux Etats membres un soutien… Deuxième retournement de l’histoire, le Royaume-Uni voire l’Allemagne qui ont milité pour les élargissements voudraient bienmaintenant réduire la facture.

L’étude complète est accessible sur Diploweb.com : Pierre Verluise, UE-27 : Crise mais rattrapage des Nouveaux Etats membres ?

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yoda
- 23/11/2012 - 20:55
A générer de SOUS oui !!!!!
pris aux autres pays qui agonisent !!!!!!
kettle
- 23/11/2012 - 16:39
Facile
L'EU envoi ses usines dans les pays de l'Est. Juste un exemple, le thé Twinings est maintenant 100% made in Poland (delocalisation subventioné par l'EU). Dans le meme dans la Pologne envoi ses chomeurs toucher les allocs en Angleterre ou ils seront nourri logé et blanchi a l'oeil.


vangog
- 23/11/2012 - 11:57
La France subventionne sa propre désindustrialisation
grâce aux fonds Européens structurels ou de compensation, émanation de la social-démagogie mise en place par Mitterand-Delors-Lamy a l'échelle Européenne.
En finançant les infrastructures des pays pauvres "entrants", sans leur demander de compensation sociale ni fiscale, les pays historiques dits"riches", subventionnent leurs propres délocalisations.
L'argent qui revient a la France sous forme de PAC ne permet pas de compenser cette "perte industrielle", fait enrager les Anglais, et crée une distorsion de concurrence en matière agricole, préjudiciable a un épanouissement harmonieux de nos agriculteurs, pieds et poings liés aux subsides Européens!
Notons que ces "usines à vases communicants", inventés par nos socio-démagogues Européens, ne font que préserver l'influence des anciens caciques des partis Socialistes des ex-dictatures, qui ont habilement conserve leurs postes de direction, malgré la chute du mur de la honte Socialiste!
Pour préserver le revenu de nos agriculteurs, nous subventionnons notre désindustrialisation ainsi que des "piscines thermales", des "aéroports sans avions ni clients", des autoroutes qui conduisent directement a l'usine des ex-apparatchiks Socialistes..