En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 3 heures 4 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 4 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 7 heures 18 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 9 heures 17 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 11 heures 32 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 21 heures 5 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 4 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 7 heures 5 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 8 heures 51 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 10 heures 9 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 10 heures 56 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 11 heures 3 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 11 heures 4 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 11 heures 29 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 11 heures 37 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 21 heures 19 min
© Reuters
"Le nombre, non négligeable, de détenus d’origine musulmane dans les prisons françaises – que certaines sources et statistiques disent même majoritaire – s’expliquerait-il par leur seule appartenance à cette religion ?"
© Reuters
"Le nombre, non négligeable, de détenus d’origine musulmane dans les prisons françaises – que certaines sources et statistiques disent même majoritaire – s’expliquerait-il par leur seule appartenance à cette religion ?"
True fact

Au-delà des clichés, il y a bien un nombre important de détenus de confession musulmane dans les prisons françaises

Publié le 25 novembre 2012
Aux Etats-Unis, un grand nombre de détenus sont noirs ou latinos et chrétiens… Raouf Oufkir explique que l'islam, la chrétienté ou le judaïsme n'ont rien à voir avec le degré de délinquance d'un individu. Extrait de "Pourquoi l'intégrisme nous menace ?" (2/2).
Raouf Oufkir est né au cœur du pouvoir marocain. Il a passé vingt ans dans les oubliettes d'Hassan II (il a raconté cette épreuve dans Les Invités, paru chez Flammarion en 2003). Francophone et francophile, il est né musulman mais se déclare laïc,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raouf Oufkir
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Raouf Oufkir est né au cœur du pouvoir marocain. Il a passé vingt ans dans les oubliettes d'Hassan II (il a raconté cette épreuve dans Les Invités, paru chez Flammarion en 2003). Francophone et francophile, il est né musulman mais se déclare laïc,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aux Etats-Unis, un grand nombre de détenus sont noirs ou latinos et chrétiens… Raouf Oufkir explique que l'islam, la chrétienté ou le judaïsme n'ont rien à voir avec le degré de délinquance d'un individu. Extrait de "Pourquoi l'intégrisme nous menace ?" (2/2).

Le nombre, non négligeable, de détenus d’origine musulmane dans les prisons françaises – que certaines sources et statistiques disent même majoritaire – s’expliquerait-il par leur seule appartenance à cette religion ? Si cette question ne doit plus être un tabou, elle ne doit pas, non plus, faire l’objet d’un raccourci étriqué et xénophobe.

En observant et en analysant d’autres exemples dans le monde, peut-être pourrait-on avoir une plus juste appréciation des choses : aux États-Unis, par exemple, un grand nombre de détenus sont noirs ou latinos, et pourtant chrétiens… Je suis donc certain que l’islam, la chrétienté ou le judaïsme n’ont rien à voir avec le degré de délinquance d’un individu. Il faut bien entendu exclure de cette évidence le cas très particulier de l’islamisme radical djihadiste qui utilise le terrorisme, la violence, à des fins idéologiques et politiques.

Si on est en droit d’assimiler l’islamisme radical et djihadiste à la violence après tous les actes terroristes qui se sont manifestés dans le monde, on ne peut, ni ne doit, en aucun cas, établir un parallèle entre la délinquance des quartiers difficiles et la religion musulmane de jeunes marginaux.

Je doute fort que la criminalité puisse être imputée à une quelconque origine ou religion. Elle l’est plutôt à un défaut d’éducation et de culture, à une autorité familiale inexistante, à un parcours social marginal ou, parfois, dramatique. Ce qui est souvent le cas des prisonniers de droit commun de par le monde.

Dès lors, impossible de ne pas évoquer ici les mutations sociales ayant participé à la délinquance de certains jeunes Français issus de l’immigration. Dans les années soixante-dix et quatre-vingt, toute une génération d’immigrés s’est vue complètement déstabilisée, désorientée par une réalité sociale différente de celle des pays d’où ils venaient, où ils avaient été éduqués…

Depuis l’enfance et selon les traditions, on leur avait inculqué que le chef, le pilier de la famille, était le père, ou après lui, l’oncle, le frère. Le pouvoir familial ne pouvait être que patriarcal, ou du moins masculin. Arrivés en France, ces immigrés se sont heurtés à une nouvelle donne : le pouvoir n’était plus celui du mâle, mais résidait dans le savoir, ce savoir qui permettait de traiter avec l’administration, l’école, la mairie, la sécurité sociale, le fisc, etc. Au grand dam de ces pères, frères, oncles, ce sont les filles qui se sont appliquées aux études, à la connaissance. Ce sont elles qui, au sortir des universités, trouvaient du travail, alors que leurs pères, grands-pères ou leurs frères pointaient au chômage. Les hommes de la famille en ressentirent une grande humiliation… Et ce fut à la sœur qu’ils furent obligés de demander une aide financière.

Alors, certains hommes de la famille, surtout les frères, déstabilisés, eurent envie de retrouver leur statut en « faisant de l’argent facile ». À la tentation des trafics, malversations, délinquance… ils ne surent résister. Et, à un moment ou un autre, ils ont fait des séjours en prison. Où une nouvelle transformation, lourde de conséquences, les gagna, que les pouvoirs publics ne virent ou ne contrôlèrent pas. En détention, ces jeunes délinquants se sont parfois vus pris en main par des imams autoproclamés. Lesquels apprentis sorciers leur inculquèrent les rudiments ou plutôt leur lecture sectaire de la religion musulmane, dont ces jeunes ignoraient tout ou presque. Les prisons françaises ont, dès lors, fabriqué un autre type de délinquant.

-----------------------------------------------------------------------------------

Extrait de Pourquoi l'intégrisme nous menace (éditions Pygmalion) novembre 2012.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (18)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
vangog
- 26/11/2012 - 13:40
Les réflexes comunautaristes ne doivent pas prévaloir
Si toutes les communautés arrivant dans un pays y rencontrent l'opposition naturelle des communautés traditionnelles et ont la tentation, pour certains d'entre eux, de stimuler le réflexe communautariste ou religieux pour asseoir leurs petits ou grands trafics, le reste de la communauté aidee par les representants religieux doit faire pression pour éviter cette dérive.
Il faut aussi faire cesser l'immigrationnisme a but électoraliste, en direction des partis les plus socio-démagogues, afin que le combat des dignitaires et des représentants de la communauté ne soient pas dénaturés et vains.
Paoli
- 26/11/2012 - 11:42
La nature a horreur du vide
L'aspect culturelle familiale influence en grande partie les jeunes français d'origine musulmane, comme ce qu'a détaillé l'auteur, ainsi que certains lecteurs (@golvan). C'est en effet ce qui s'es produit, n'en déplaise aux sceptiques.
Mais il y a aussi une dynamique qui s'est créée et qu'il faut absolument prendre en compte: la nature a horreur du vide. Qd les immigrés italiens se sont installées aux US pour avoir des jours meilleurs, ils se sont très tôt heurtés aux américains de souche qui ne les ont jamais considérés comme des citoyens à part entière. Qu'ont-ils fait? Et bien il a été démontré qu'ils se sont organisés pour survivre comme ils le pouvaient, en devenant hors la loi, volant, fraudant, etc. etc. Pour pouvoir vivre un tmps soit peu décemment. En me remémorant cet épisode de l'histoire, je rejoins l'auteur sur son point de vue que la délinquence n'est pas liée à la religion. Allez m'expliquer ensuite qu'après avoir subit des discriminations (par ex. à l'embauche) ou même une stigmatisation religieuse, ils ne se considerent pas comme des citoyens de secondes zones?? Ceci les pousse à se mettre hors la loi et rejeter la culture locale. Rien a voir avec la religion.
ISABLEUE
- 26/11/2012 - 11:08
Quand tout petit on vous apprend à haïr la France,
c'est ainsi.
DOnc ne parlons de religion (la Musulmanie n'est pas un pays) mais force est de constater que beaucoup viennent d'anciennes colonies ou protectorat.
Ayant été quelque temps à Paul Va et JJ Rousseau, cela ne m'étonne nullement.....On ne peut pas haïr un pays et ensuite y venir et insulter les autochtones....On ne pourra indéfiniment acceuillir des gens qui nous crachent dessus......